Fermer
Royaume-Uni

Affaire VW : le groupe allemand a déjà remis aux normes 470 000 véhicules au Royaume-Uni

Le #Enquête - #Réparation - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, le groupe Volkswagen a déjà remis aux normes 470 000 véhicules au Royaume-Uni, sur les 1,2 million de véhicules affectés par cette affaire dans le pays.

Actuellement, Volkswagen remet aux normes jusqu’à 20 000 voitures par semaine sur le marché britannique.

Malgré l’avancée des rappels au Royaume-Uni, Volkswagen risque de faire face à une enquête gouvernementale dans le pays concernant l’affaire des moteurs truqués.

En effet, plusieurs ministres britanniques (dont le Ministre des Transports Chris Grayling et le Secrétaire d’Etat aux Transport John Hayes) prévoient de se rendre en Allemagne pour rencontrer leurs homologues allemands et d’y demander des informations qui pourraient ensuite déboucher sur une enquête.

« Nous nous rendrons à Berlin le mois prochain pour rencontrer le Ministre [des Transports] afin de lui demander de nous fournir les informations techniques détaillées qui nous permettront – si nous optons pour cette solution – de poursuivre nos démarches [juridiques] », a déclaré M. Hayes. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE 21/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.