Fermer
Canada

Affaire VW : le groupe allemand a accepté de verser 2,1 milliards de dollars canadiens

Le #Accord - #Amende - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, le groupe Volkswagen a accepté de verser 2,1 milliards de dollars canadiens (1,5 milliard d’euros) afin de racheter ou remettre aux normes 105 000 véhicules diesel affectés par l’affaire au Canada. Ce montant inclura également des dédommagements pour les clients canadiens.

Cet accord doit encore être approuvé par la justice canadienne, avec une audience prévue en mars. Il prévoit notamment une indemnisation de 5 100 à 8 000 dollars canadiens par client, selon le type de véhicule qu’il possède.

En plus des 2,1 milliards de dollars canadiens que Volkswagen a accepté de débourser, le groupe se verra infliger une amende de 15 millions de dollars canadiens (10,7 millions d’euros).

En outre, cet accord ne concerne que les véhicules dotés de moteurs diesel de 2,0 litres. Les modèles équipés de moteurs d’une plus grosse cylindrée font toujours l’objet d’une enquête. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 19/12/16, AUTOMOBILWOCHE 20/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.