Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : le groupe a conclu un accord avec les autorités américains concernant ses modèles avec des moteurs de 3 litres

Le #Accord - #Audi - #Diesel - #Emissions - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, le groupe Volkswagen est parvenu à un accord avec les autorités américaines concernant ses véhicules dotés de moteurs diesel de 3 litres.

Cet accord concerne quelque 80 000 véhicules aux Etats-Unis (des Volkswagen Touareg, Porsche Cayenne, Audi Q5, Q7 et Q5). Aux termes de cet accord, environ 60 000 voitures du groupe Volkswagen dotées de moteurs diesel de 3 litres devraient être réparées et 20 000 rachetées (ce rachat devrait concerner les modèles les plus anciens).

La réparation prévue pour les 60 000 véhicules mentionnés ci-dessus devrait se limiter à une mise à jour du logiciel de gestion du moteur. En évitant le rachat de tous ses véhicules diesel dotés de moteurs de 3 litres, Volkswagen économiserait jusqu’à 4 milliards de dollars.

Par ailleurs, Volkswagen et les autorités américaines doivent encore s’entendre sur les indemnisations prévues pour les propriétaires des modèles dotés de moteurs de 3 litres.

Cet accord complète celui de près de 15 milliards de dollars, approuvé fin octobre, et qui concernait quelque 480 000 véhicules dotés de moteurs de 2 litres (cf. revue de presse du 26/10/16). Volkswagen a indiqué continuer à coopérer avec les autorités américaines, l’EPA (agence américaine en charge de la protection de l’environnement) et son homologue californienne, la CARB.

Le juge américain Charles Breyer, en charge de l’affaire des manipulations des niveaux d’émissions des véhicules diesel du groupe Volkswagen aux Etats-Unis, doit revoir cet accord lors d’une audience prévue le 30 novembre.

Qu’il valide ou non cet accord, Volkswagen sera toujours poursuivi au pénal aux Etats-Unis, les différents accords conclus par le groupe ne réglant que le volet civil de l’affaire. En outre, le groupe allemand est également toujours empêtré dans de nombreuses enquêtes en Europe et dans le monde.

Par ailleurs, Audi, qui a développé le moteur diesel de 3 litres concerné par cet accord, n’a pas souhaité commenter cette information. Cet accord ne concerne pas les manipulations récemment révélées par la CARB, et liées à un nouveau logiciel truqueur qui affecterait cette fois les émissions de CO2 (cf. revues de presse des 7 et 15/11/16). (AFP, BLOOMBERG, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 15/11/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.