Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : le groupe a accepté de verser 14,7 milliards de dollars

Le #Accord - #Emissions - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Comme annoncé dans la revue de presse du 28/6/16, le groupe Volkswagen a accepté de verser 14,7 milliards de dollars afin de régler les litiges liés au scandale des moteurs truqués aux Etats-Unis.

Ce compromis doit encore être approuvé par la justice américaine. L’accord ouvre la voie au possible rachat des quelque 480 000 voitures diesel dotées de moteurs de 2 litres affectées par le scandale.

Les propriétaires pourront soit bénéficier d’une reprise du véhicule (des marques Audi, Volkswagen et Porsche), soit le faire réparer au frais du constructeur, et pourront en outre recevoir des indemnités pouvant atteindre jusqu’à 10 000 dollars.

Ces indemnisations représentent la majeure partie des 14,7 milliards de dollars mentionnés par le compromis, à savoir 10,033 milliards de dollars.

A cette somme s’ajouteront 2,7 milliards de dollars pour « remédier intégralement » aux conséquences des émissions polluantes de ses voitures aux Etats-Unis (via le financement de projets visant à réduire les émissions de NOx dans l’atmosphère), ainsi qu’un investissement de 2 milliards de dollars dans un fonds de promotion des voitures à zéro émission (ce montant s’ajoutant aux sommes que le groupe avait prévu d’investir dans les motorisations électriques avant le scandale).

Dans un communiqué, Volkswagen s’est engagé à respecter ses engagements et a estimé que cet accord marquait un « premier pas important ».

Le compromis sera soumis à l’approbation de la justice américaine le 26 juillet, a expliqué une porte-parole de Volkswagen. Le groupe aura ensuite jusqu’à fin juin 2019 pour mettre en application les termes de l’accord.

Néanmoins, cet accord avec les autorités américaines ne marque pas la fin des litiges pour Volkswagen, étant donné que l’enquête pénale ouverte par le Département de la Justice américain est toujours en cours et que les plaintes déposées en recours collectif sont toujours à l’ordre du jour.

En marge de ce compromis, Volkswagen a également annoncé avoir trouvé un accord avec 44 Etats américains, le District de Columbia (qui inclut notamment la capitale Washington) et Porto Rico, à qui il versera un total de 603 millions de dollars pour échapper à des poursuites.

En revanche, l’annonce de cet accord a soulevé une vague d’indignation auprès des associations de consommateurs européennes, qui dénoncent l’inégalité du traitement entre clients américains et européens dans cette affaire.

Volkswagen concède des indemnisations plus importantes aux Etats-Unis, où les émissions de NOx sont une donnée contractuelle, ce qui n’est pas le cas en Europe.

Le total des sommes que Volkswagen a pour l’instant accepté de payer (plus de 15 milliards de dollars), reste pour l’instant inférieur aux 16 milliards d’euros que le groupe a provisionné.

Néanmoins, Volkswagen doit encore trouver un accord pour ses modèles dotés de moteurs diesel de 3 litres aux Etats-Unis (pour un montant estimé à 2 milliards de dollars), financer les réparations et rappels (ce qui pourrait coûter 2 milliards de dollars supplémentaires aux Etats-Unis) et régler l’ensemble des plaintes de la part de ses actionnaires (un à deux milliards de dollars).

Cela n’inclut pas les frais d’avocats, les possibles amendes des autorités européennes et les plaintes déposées en Europe. De ce fait, la somme provisionné par Volkswagen pourrait se révéler insuffisante. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 28/6/16, XINHUA NEWS 28 ET 29/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.