Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : le départ de M. Horn ne nuira pas aux négociations avec les autorités américaines

Le #Concessionnaires - #Gouvernance - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, le départ inattendu de Michael Horn, ancien président de Volkswagen Group of America, ne nuira pas aux négociations avec les autorités américaines afin de valider les réparations pour remettre aux normes les véhicules affectés par le scandale.

En effet, M. Horn ne faisait pas partie des équipes qui négocient actuellement avec l’EPA (Agence américaine en charge de la protection de l’environnement) et son homologue californienne, la CARB.

Volkswagen et ces régulateurs doivent trouver une solution de remise aux normes pour les quelque 600 000 véhicules dont les émissions ont été manipulées.

Néanmoins, le départ de M. Horn pourrait compliquer la tâche de Volkswagen pour regagner la confiance de ses distributeurs et de ses clients et ainsi relancer ses ventes. En effet, l’ancien dirigeant était apprécié des concessionnaires Volkswagen aux Etats-Unis.

« Ce qui est le plus regrettable avec le départ de M. Horn est que cela laisse plus de questions que de réponses pour les 652 distributeurs de Volkswagen aux Etats-Unis », a regretté le conseil des concessionnaires américains du constructeur (NADA) dans un communiqué.

La NADA a appelé Matthias Müller, président du groupe Volkswagen, et Herbert Diess, patron de la marque éponyme, à venir rencontrer les concessionnaires américains.

Le conseil craint notamment les conséquences de « la mauvaise gestion du scandale » pour les distributeurs américains. Alan Brown, directeur général de la NADA, craint que les concessionnaires finissent par se retourner contre Volkswagen et réclament à leur tour des dédommagements. (REUTERS, AUTOMOBILWOCHE 10/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.