Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : l’un des cadres de VW inculpés s’est vu refusé sa demande de caution

Le #Enquête - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Oliver Schmidt, l’un des 6 cadres de Volkswagen inculpés aux Etats-Unis dans le cadre de l’affaire des moteurs truqués (cf. revue de presse du 12/1/17) s’est vu refusé sa demande de caution après une audience à Miami.

Le tribunal de Floride craignait en effet que l’ancien salarié de Volkswagen puisse repartir en Allemagne (où il n’y a pas d’accord d’extradition avec les Etats-Unis).

M. Schmidt risque jusqu’à 169 ans de prison (les peines se cumulant aux Etats-Unis).

Les 5 autres dirigeants inculpés se trouvent eux en Allemagne et pourraient donc éviter une peine de prison s’ils sont reconnus coupables, mais ne pourraient plus voyager hors d’Allemagne pour ne pas risquer d’être extradés. (BLOOMBERG, DETROIT NEWS 12/1/17, HANDELSBLATT 12 ET 13/1/17, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, ZEIT 13/1/17, AUTOMOBILWOCHE 14/1/17, AUTOMOTIVE NEWS 16/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.