Fermer
Allemagne

Affaire VW : L’enquête interne n’impliquerait aucun membre du directoire

Le #Enquête - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, l’enquête interne menée par le cabinet Jones Day n’impliquerait aucun membre du directoire du groupe allemand.

En effet, Klaus Ziehe, porte-parole du bureau du procureur de Wolfsburg, a déclaré que « dans cette enquête, aucune indication raisonnable ne laisse croire que des membres du directoire étaient au courant d’actions illégales ».

Le procureur de Wolfsburg a mené l’enquête sur 21 personnes et déclare avoir désormais une vision « plutôt bonne » de la façon dont ce scandale a évolué.

Volkswagen continue à affirmer que les membres – actuels et en fonction au moment du scandale – du directoire du groupe Volkswagen n’avaient pas connaissance de l’utilisation d’un logiciel de contrôle du moteur illégal.

L’enquête interne est toujours en cours, de même que l’enquête menée par le Département américain de la justice. D’autres preuves pourraient donc encore émerger.

La question de l’implication des principaux dirigeants de Volkswagen est cruciale dans une séries de plaintes déposées par des investisseurs en Allemagne. Ces plaignants réclament au total 8 milliards d’euros de dédommagements. (BLOOMBERG 25/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.