Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : l’accord aux Etats-Unis pourrait être validé par le juge Breyer

Le #Accord - #Diesel - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le juge américain Charles Breyer, en charge de l’affaire des moteurs truqués de Volkswagen aux Etats-Unis, s’est dit « fortement enclin à approuver » l’accord trouvé par le groupe allemand pour indemniser les propriétaires américains de véhicules diesel dotés de moteurs de 2 litres affectés par le scandale (cf. revue de presse du 29/6/16). Une décision définitive est attendue le 25 octobre.

L’accord prévoit le versement de 10,033 milliards de dollars pour indemniser les propriétaires de véhicules du groupe Volkswagen dotés de moteurs diesel de 2 litres. Le compromis prévoit également que Volkswagen investisse 2,7 milliards de dollars pour « remédier intégralement » aux conséquences des émissions polluantes de ses voitures aux Etats-Unis (via le financement de projets visant à réduire les émissions de NOx dans l’atmosphère), ainsi que 2 milliards de dollars dans un fonds de promotion des voitures à zéro émission (ce montant s’ajoutant aux sommes que le groupe avait prévu d’investir dans les motorisations électriques avant le scandale).

Lors de l’audience de mardi, plusieurs plaignants ont présenté leurs objections – qui pourraient selon eux justifier de réfuter l’accord trouvé par Volkswagen. En général, ces plaignants critiquent le montant des compensations – jugé insuffisant (entre 5 100 et 10 000 dollars selon l’année du modèle).

Néanmoins, plus de 330 000 des 480 000 propriétaires de Volkswagen concernés se seraient déjà enregistrés pour bénéficier des compensations prévues par l’accord.

L’avocat de Volkswagen, Robert Giuffra, a déclaré que cet accord était « bon pour les consommateurs, bon pour l’environnement et bon pour que Volkswagen regagne la confiance » du public.

Outre ce volet de l’affaire, qui semble proche du dénouement, Volkswagen attend encore l’aval des autorités pour l’accord qu’il a trouvé avec ses concessionnaires et doit également trouver un accord concernant les modèles diesel dotés de moteurs de 1,6 litre et de 3 litres.

Le constructeur est également confronté à des procédures au pénal aux Etats-Unis et à de nombreuses enquêtes et plaintes partout dans le monde. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 18/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.