Fermer
Allemagne

Affaire VW : des procureurs allemands enquêtent sur la possible destruction de données

Le #Enquête - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués, des procureurs allemands (de la région de Brunswick) enquêtent sur la possible destruction de données incriminantes pour le groupe Volkswagen.

Des salariés du constructeur auraient ainsi détruit des documents durant la semaine qui a précédé les déclarations de Volkswagen admettant auprès des autorités américaines qu’il avait manipulé les niveaux d’émissions de ses véhicules diesel.

Ni le bureau du procureur ni Volkswagen n’ont commenté cette information.

Selon la presse allemande, la destruction de données aurait continué durant une semaine, après quoi Volkswagen aurait donné l’ordre à ses salariés de conserver tous les documents liés à l’affaire en vue des potentielles enquêtes à venir.

Les procureurs ne peuvent pour l’instant pas estimer la quantité de données qui auraient ainsi été perdues.

En outre, un salarié américain de Volkswagen avait porté plainte, estimant qu’il avait été injustement licencié pour avoir signalé la destruction de données (cf. revue de presse du 14/3/16). (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG, ZEIT 8/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.