Fermer
Allemagne

Affaire VW : des investisseurs réclament 8,2 milliards d’euros au groupe allemand

Le #Plainte - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En Allemagne, des investisseurs ont déposé quelque 1 400 plaintes contre Volkswagen, réclamant ainsi au groupe allemand un total de 8,2 milliards d’euros en dédommagement du scandale des moteurs truqués.

Ce nombre de plaintes est le dernier bilan (livré le 21 septembre) des plaintes d’investisseurs reçues par le tribunal de Brunswick depuis la révélation des manipulations des niveaux d’émissions des véhicules diesel du groupe Volkswagen.

Il y a 4 semaines, le nombre de plaintes ne s’élevaient qu’à 400, mais 750 plaintes ont été enregistrées lundi 19 septembre, de nombreux investisseurs craignant que les demandes d’indemnisation ne tombent sous le coup d’un éventuel délai de prescription d’un an.

Volkswagen a réaffirmé qu’il était convaincu d’avoir « entièrement rempli ses devoirs de communication envers les marchés financiers » et que ces plaintes étaient donc sans fondement.

Sur les 8,2 milliards d’euros réclamés par les investisseurs en Allemagne, 2 milliards d’euros concernent des investisseurs institutionnels (banques, sociétés d’assurance, etc.), tandis que le reste des plaintes émanent d’investisseurs privés.

Néanmoins, la jurisprudence démontre qu’obtenir gain de cause dans une affaire de ce type est très difficile en Allemagne. Il est donc peu probable que Volkswagen ait à payer ces 8,2 milliards d’euros. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, SPIEGEL 21/9/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.