Fermer
Etats-Unis

Affaire VW : Bosch devrait verser plus de 300 millions de dollars pour régler un litige

Le #Accord - #Bosch - #Enquête - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre du scandale des moteurs truqués de Volkswagen – auquel il est accusé d’avoir participé -, l’équipementier allemand Bosch devrait verser plus de 300 millions de dollars pour régler un litige.

En effet, des propriétaires américains de modèles Volkswagen affectés par le scandale avaient porté plainte contre Bosch, l’accusant de complicité dans le développement du logiciel qui avait permis à Volkswagen de manipuler les niveaux d’émission de ses véhicules diesel.

Selon ces plaignants, Bosch aurait été un « participant actif et conscient » dans le scandale des moteurs truqués, ce qu’a démenti l’équipementier, jugeant ces accusations infondées.

Un porte-parole du bureau du procureur a déclaré qu’une enquête était toujours en cours pour déterminer l’éventuel rôle de Bosch.

Cet accord d’indemnisation de Bosch pourrait être annoncé peu après que Volkswagen aura trouvé un accord de son côté pour indemniser les propriétaires américains de véhicules dotés de moteurs diesel de 3,0 l (voir article ci-dessus). (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, HANDELSBLATT 19/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.