Fermer
Etats-Unis

Affaire Takata : accord de 553 millions de dollars pour des plaignants

Le #Amende - #Sac gonflable - #Toyota
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Quatre constructeurs d’automobiles ont accepté le 18 mai de verser 553 millions de dollars à des plaignants américains pour des dommages subis dans le cadre du rappel de voitures équipées de sacs gonflables Takata défectueux à l’origine de onze décès aux Etats-Unis. Ces plaignants, réunis dans une action en nom collectif (class action), avaient porté plainte fin février contre ces constructeurs, estimant qu’ils étaient au courant du grave défaut affectant des sacs gonflables Takata, mais qu’ils avaient néanmoins décidé d’en équiper leurs voitures. Environ 15,8 millions de véhicules étaient concernés.

L’accord doit encore être approuvé, comme le prévoit la procédure judiciaire américaine, par un tribunal, en l’occurrence celui de Floride (sud-est) où avaient été regroupées les plaintes, a indiqué une porte-parole de Toyota. L’accord prévoit notamment, selon la même source, des remboursements de frais engagés par les plaignants pour leurs déplacements pendant toute la période de réparation de leurs véhicules.

Dans le détail, Toyota va verser 278,5 millions de dollars, BMW 131 millions, Subaru 68,3 millions et Mazda 75,8 millions. « Résoudre ce différend va nous permettre de concentrer plus de ressources pour répondre aux besoins de nos clients affectés par ce rappel sans précédent dans l’industrie », ont réagi les quatre constructeurs dans un communiqué commun. Ford, Honda et Nissan, également accusés, sont toujours en discussion. (AFP 8/5/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.