Fermer
Europe

Accord européen pour réduire le CO2 des voitures de 37,5 % d’ici à 2030

Analyse de presse de 14H00 - Le #ACEA - #CO2 - #Emissions - #Union Européenne
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les négociateurs des Etats membres de l’Union européenne et du Parlement européen se sont mis d’accord le 17 décembre pour réduire les émissions de CO2 des voitures neuves de 37,5 % d’ici à 2030, un objectif plus ambitieux que la proposition initiale. Ce compromis politique intervient deux jours après la fin de la COP24 en Pologne, où la communauté internationale a échoué dans sa tentative de s’accorder sur de nouvelles ambitions en matière de lutte contre le changement climatique. Il devra encore recevoir l’assentiment officiel du Parlement et du Conseil européens. Le compromis prévoit également un objectif de réduction d’émissions de carbone de 31 % pour les camionnettes. Pour celles-ci comme pour les voitures, un objectif intermédiaire de – 15 % a été fixé pour 2025.

L’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles) a fait part de « graves inquiétudes » lundi. Les objectifs fixés par l’UE vont avoir un « effet dévastateur » sur l’emploi dans l’industrie automobile, a averti l’organisation dans un communiqué. « L’industrie déplore que cet objectif pour 2030 réponde purement à des motivations politiques, sans prendre en compte les réalités technologiques et socio-économiques », a-t-elle ajouté.

« Je salue l’accord trouvé ce soir », a pour sa part réagi le ministre français de la Transition écologique, François de Rugy, soulignant qu’il s’agissait d’« un effort important que doit faire l’industrie automobile pour prendre sa part dans la lutte contre le réchauffement climatique ».

Les négociateurs se sont accordés sur une réduction de 37,5 % des émissions de CO2 d’ici à 2030 par rapport à 2021. L’exécutif européen avait proposé une baisse de 30 %, le Parlement demandait une réduction de 40 %. De leur côté, les 28 avaient étaient parvenus à une position commune en octobre, à – 35 %. Un groupe de pays, dont l’Allemagne et des pays de l’Est, ne voulaient pas aller au-delà de – 30 %. La France avait défendu – 40 %, avant de se rallier au compromis. Des pays comme le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Irlande avaient déploré le manque d’ambition du Conseil.

Source : AFP (18/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.