Fermer
France

Accord entre Renault et le repreneur potentiel des Fonderies du Poitou et St Jean Alu

Analyse de presse de 14H00 - Le #Accord - #Fonderie du Poitou - #Renault - #Saint Jean Industries
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Un accord a été signé entre Renault et le britannique Liberty House, repreneur potentiel de deux usines mitoyennes de sous-traitance automobile, Fonderies du Poitou Fonte (FPF) et Saint-Jean Industries Alu dans la Vienne, à la veille de la décision des tribunaux de commerce sur cette double reprise.

L’accord porte sur les clauses suspensives, principalement sur la garantie des volumes de commandes des quatre prochaines années que Renault s’engage à tenir et sur l’amiante présente dans les deux sites, source de contentieux potentiels.

« C’était les clauses principales qui risquaient de faire échouer l’accord de reprise », a expliqué Jean-Philippe Juin, délégué syndical à Saint-Jean Industries.

« Il reste aux tribunaux de Poitiers et de Lyon de statuer sur la reprise mardi pour l’aluminium et mercredi pour la fonte. Maintenant que les clauses sont levées, il n’y a aucune raison que ce soit rejeté », a-t-il poursuivi, se disant « soulagé » par l’accord signé entre Renault et le groupe britannique.

Le tribunal de commerce de Lyon se prononce mardi sur une éventuelle reprise de l’usine de Saint-Jean Industries Alu, et celui de Poitiers rendra sa décision mercredi sur l’usine voisine Fonderies du Poitou Fonte.

Les deux unités voisines, qui appartenaient autrefois à Renault mais sont aujourd’hui aux mains de deux propriétaires différents, sont toutes deux en redressement judiciaire et emploient près de 900 personnes à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne).

Saint-Jean Industries, qui produit des culasses, et les Fonderies du Poitou, des blocs moteurs, connaissent des difficultés liées à la crise du diesel. Une première offre avait été déposée en janvier par Liberty House, filiale du groupe GFG Alliance, pour la reprise de St-Jean-Industries Alu, seule usine en redressement à l’époque. L’usine partenaire FPF a été à son tour placée en redressement en février. A la lumière de cette nouvelle configuration, Liberty House a manifesté son intérêt pour la reprise des deux usines.

Source : AFP (22/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.