Fermer
France

56 % des Français prêts à fournir des données personnelles à leur assureur

Le #Assurance - #Sondage
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après une étude menée par le cabinet de conseil PwC auprès de plus de 9 000 consommateurs dans 16 pays, les deux tiers des personnes interrogées seraient prêtes à faire installer un capteur dans leur voiture ou leur domicile si cela leur permettait d’obtenir une baisse de leur prime d’assurance. Les 15-34 ans sont les plus réceptifs à ce genre de proposition (76 %), tandis que les plus de 50 ans se montrent plus réticents (57 % se disent pour). C’est en Afrique du Sud que les consommateurs sont le plus favorables à une telle utilisation de la télématique, alors que les Néerlandais sont les moins ouverts. Quelque 70 % des Français seraient prêts à considérer cette perspective d’un bon œil. Un quart d’entre eux seraient même disposés à avoir un capteur de données à la fois dans leur véhicule et chez eux.

Ces résultats laissent donc présager un accueil plutôt favorable à l’assurance « pay how you drive », qui commence à arriver dans l’Hexagone après s’être développée à l’étranger. Ces produits proposent une modulation de la prime d’assurance automobile en fonction du comportement du conducteur, dont le véhicule est équipé d’un enregistreur de données.

L’étude révèle par ailleurs que plus de la moitié des sondés – et 56 % des Français – seraient prêts à communiquer à leur assureur des données personnelles complémentaires, notamment sur leur mode de vie, à condition que celui-ci s’en serve pour leur proposer une meilleure offre. Mais seuls 32 % des plus de 45 ans seraient dans cette disposition d’esprit. Plus largement, près de neuf Français sur dix attendent de leur assureur qu’il leur propose des solutions mieux adaptées à leurs besoins. (ECHOS 21/7/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.