Fermer
Allemagne

51 % des Allemands se disent opposés à la mise en place d’un péage pour les voitures particulières

Le #Péage
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Selon un sondage réalisé par Emnid, 51 % des Allemands se disent opposés au péage pour les voitures particulières que tente actuellement de mettre en place le Ministre fédéral des Transports Alexander Dobrindt, tandis que 45 % se prononcent en faveur de ce projet.

Par ailleurs, 44 % des personnes interrogées préféreraient une forme de péage différente de celle proposée par M. Dobrindt et qui ne pénaliserait pas principalement les automobilistes étrangers (cf. revue de presse du 8/7/14). Selon les projets actuels, le péage coûterait entre 103 et 112 euros pour les Allemands (compensé par la fin de la taxe automobile), tandis qu’une vignette de 10 euros pour 10 jours ou de 20 euros pour deux mois serait imposée aux automobilistes de passage. Selon les Verts, ce concept se rapprocherait trop d’un « droit d’entrée en Allemagne ».

Etant donné que ce concept de péage pénalise les conducteurs étrangers, il pourrait être jugé inconstitutionnel par la Commission Européenne, car s’opposant aux règles de libre-circulation au sein de l’Europe, sans discrimination selon la nationalité. (AUTOMOBILWOCHE 31/8/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.