Fermer
France

40 Millions d’Automobilistes lance une action collective en justice

Le #Association
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

40 Millions d’Automobilistes lance une action collective en justice contre les interdictions de circulation de véhicules anciens (immatriculés avant 1997) à Paris à partir du 1er juillet. Le but de l’association est d’obtenir une indemnisation du préjudice financier subi par les centaines de milliers de Franciliens propriétaires des véhicules concernés par la mesure prise par la capitale.

L’association estime que les modèles qui seront interdits de circulation perdront quasiment du jour au lendemain la moitié de leur valeur. « Personne ne voudra de votre voiture si elle ne peut plus circuler dans Paris et elle ne vaudra donc plus rien », note l’avocat Jean-Baptiste Iosca, qui s’associe à cette action judiciaire. « D’ici à 2020, tous les véhicules à essence et diesel immatriculés avant le 1er janvier 2011 seront interdits à la circulation dans la capitale », explique de son côté Pierre Chasseray, délégué général de 40 Millions d’Automobilistes. « Or, ces véhicules représentent à ce jour près de 85 % des 6 millions de voitures particulières franciliennes », ajoute-t-il. L’association appelle donc tous les propriétaires des véhicules concernés à se faire connaître sur le site internet Remboursemabagnole.com. (PARISIEN 11/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.