Fermer
Etats-Unis

4 organismes dédiés à la sécurité routière appellent la NHTSA à imposer des systèmes d’assistance à la conduite pour les poids lourds

Le #NHTSA - #Poids Lourds - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Aux Etats-Unis, 4 organismes dédiés à la sécurité routière appellent la NHTSA à imposer des systèmes d’assistance à la conduite (alerte en cas de trafic interrompu et freinage d’urgence) pour les poids lourds.

Ces organismes – Advocates for Highway and Auto Safety, la Truck Safety Coalition, le Center for Auto Safety et Road Safe America – souhaitent que la NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) impose ces équipements aux poids lourds de plus de 5 tonnes. Selon eux, cela pourrait éviter plus de 2 500 accidents par an.

Parmi les systèmes d’assistance que ces 4 organismes souhaitent voir imposer aux poids lourds, on trouve notamment des radars et caméras qui détectent la présence d’obstacles devant le véhicule. Ces systèmes préviennent le conducteur en cas de risque imminent de collision et au besoin peuvent freiner automatiquement.

Selon une précédente étude de la NHTSA, l’installation de systèmes d’assistance au freinage représenterait un surcoût de 270 à 290 dollars par camion.

La NHTSA n’a pas souhaité commenter cette information. (DETROIT NEWS 19/2/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.