triangle orange
Allemagne

2019 sera une année de transition pour Audi

Analyse de presse de 14H00 - Le #Audi - #Chine - #Electrification - #Marge - #modèles - #Numérique - #Objectif - #Réduction des coûts - #Stratégie
triangle bleu

2019 sera une année de transition pour Audi, a fait savoir son patron, Bram Schot, à l’occasion de la conférence annuelle de la marque.

En 2018, la marque a vendu 1 812 485 voitures dans le monde (- 3,5 %) et a réalisé un chiffre d’affaires de 59,248 milliards d’euros (- 0,9 %). Sa marge opérationnelle a en outre reculé de 0,6 point, à 7,9 % (et même à 6 % en tenant compte des éléments exceptionnels, à savoir une charge de 1,2 milliard d’euros liée au scandale des moteurs truqués).

Pour 2019, Audi table sur une hausse de ses ventes et de son chiffre d’affaires cette année, ainsi que sur une marge opérationnelle comprise entre 7 et 8,5 % (à long terme, Audi vise une marge de 9 à 11 %).

De plus, Audi va réviser son portefeuille de modèles pour mieux l’adapter à la demande et la gamme de produits dans les gammes moyenne supérieure et supérieure devrait compter 15 modèles supplémentaires d’ici à 2025. En revanche, l’avenir des modèles TT et R8 est incertain.

La marque a en effet initié le “Audi Transformation Plan”, qui fixe les priorités de la marque (parmi lesquelles la Chine, l’électrification et le numérique). Ce plan est doté d’un budget de 14 milliards d’euros. Ce plan vise aussi à réviser les structures de coûts de la marque.

Dans le cadre de ce plan, Audi, avec son partenaire chinois FAW, va lancer 12 nouveaux modèles en Chine d’ici à 2022, en vue de porter ses ventes dans le pays à un million d’unités par an (contre 660 000 en 2018).

Sur l’ensemble de ses marchés, Audi prévoit de lancer 20 nouveautés en 2019, ce qui devrait contribuer à la reprise des ventes cette année.

En termes d’électrification de sa gamme, Audi compte commercialiser 5 modèles 100 % électriques (dont le Q4 e-tron, qui ne sera pas disponible en version thermique) et 7 hybrides rechargeables d’ici à la fin de 2020. D’ici à 2025, Audi proposera 30 modèles électrifiés.

Par ailleurs, Audi s’est fixé pour but de réduire son empreinte CO2, en se concentrant sur 4 axes à savoir la réduction des émissions de ses véhicules (qui se sont établies à 129 g/km en 2018), la réutilisation des ressources (air, eau, matières premières comme le cobalt pour les batteries, etc.), le recyclage et la conception de nouveaux processus. Audi veut ainsi que toutes ses usines soient neutres en CO2 d’ici à 2030. Pour rappel, son usine de Bruxelles est déjà neutre en CO2 depuis 2018. Dans les batteries, Audi pourrait récupérer jusqu’à 95 % des matériaux (en collaboration avec Umicore).

Audi vise également une amélioration de l’efficacité de ses usines de 30 % d’ici à 2025. Ce plan d’amélioration de l’efficience devrait permettre d’économiser 15 milliards d’euros d’ici à 2022.

Concernant l’emploi, Audi n’a pas donné d’indications précises, mais a souligné que la garantie de l’emploi dans ses usines allemandes courait jusqu’en 2025. En outre, des embauches seront réalisées, sur les profils nécessaires à sa transformation.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, F.A.Z., JOURNALAUTO.COM (14/3/19)