Fermer
France

2014 sera l’année de la relance pour Renault Trucks

Le #Prévision - #Renault Trucks - #Résultat financier - #Résultats commerciaux
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Année majeure et historique sur le plan des produits, 2013 restera toutefois un exercice noir pour Renault Trucks sur le plan comptable. « Les chiffres de ventes doivent […] se lire au regard d’une situation transitoire durant laquelle Renault Trucks proposait une gamme en fin de commercialisation, alors même que sa nouvelle gamme se mettait progressivement en place à partir de l’automne », rappelle le constructeur. De fait, Renault Trucks a subi un recul de 16,5 % l’an passé, avec un total de 43 095 véhicules facturés dans le monde, dont 32 267 unités sur le segment des modèles de plus de 6 tonnes et 10 812 sur celui des véhicules de 2,6 à 6 tonnes, auxquels il faut ajouter 10 16 camions vendus en kit et montés localement dans certains pays du grand export. La gamme Longue Distance a représenté 35 % des ventes, suivie des gammes Livraison (26 %), Distribution (22 %) et Construction (17 %).

Dans l’Europe des 27, Renault Trucks a reculé de 13,2 % en 2013 sur le marché des plus de 6 tonnes, avec un total de 22 658 unités, situant sa part de marché à 7,6 %. Sur le segment des véhicules utilitaires, le constructeur a enregistré un volume de 10 491 immatriculations, soit une baisse de 3 % et une pénétration de 2,7 %.

Dans l’Hexagone, avec un total de 12 060 véhicules immatriculés l’an dernier, Renault Trucks a subi un repli de 6,7 %. Pour la deuxième année consécutive, la marque est descendue sous la barre des 30 % de parts de marché, avec très exactement une pénétration de 28,2 %. Il est toutefois parvenu à tirer son épingle du jeu sur le segment des véhicules industriels de 6 à 16 tonnes, avec une légère progression des volumes de 0,2 %. En revanche, sur le marché des véhicules utilitaires de 3,2 à 6 tonnes, la marque a subi une chute de 15 %, à 6 632 immatriculations. Enfin, la marque a commercialisé 10 000 véhicules l’an passé sur le marché français de l’occasion.

En plus du déploiement de sa nouvelle gamme, dont les premières livraisons ont débuté en fin d’année un peu partout en Europe, Renault Trucks mise en 2014 sur le renforcement de son réseau de distribution, en particulier en Europe centrale. « Avec la mise en place d’un réseau commun aux différentes marques du groupe Volvo, Renault Trucks va augmenter de 30 % à 40 % ses points de vente sur certains territoires », indique le constructeur. L’exercice 2014 marquera aussi l’introduction de la nouvelle gamme de véhicules sur les marchés répondant aux normes environnementales Euro-3 et Euro-4, comme la Russie, l’Europe centrale et de l’Est ou encore l’Afrique du Nord. (JOURNALAUTO.COM 28/2/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.