Fermer

Analyse de
presse de 14H00

Télécharger
Icone
Icone de twitter
MaximePicat Icone de retweet
RT @MaximePicat: Les entreprises sont en 1ère ligne de la Pour le @groupePSA, voici comment cela se traduit #transformationdigitale
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: It's at @AtelierRenault❤️! Starting today and for one week, we're celebrating the that fills #ValentinesDay #passion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: 253,604 electric vehicles 🔋 were registered in the 🇪🇺 during the last quarter of 2019, +698% compared to 2018 | #hybrid
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets
France

La Diac prolonge les contrats de location de 90 jours

#Coronavirus - #Diac - #RCI Bank and Services - #Renault
Dans un message publié sur son site Internet, la Diac, filiale de RCI Bank and Services, annonce qu’en raison de l’épidémie de coronavirus et...

Dans un message publié sur son site Internet, la Diac, filiale de RCI Bank and Services, annonce qu’en raison de l’épidémie de coronavirus et des mesures de confinement ayant entraîné la fermeture du réseau Renault, les clients dont le contrat de location arrive à échéance entre le 15 mars et 30 juin 2020 sont prolongés de 90 jours, ainsi que les services associés, et ce sans surcoût.

« Cette situation vous place dans l’impossibilité de restituer votre véhicule et de prendre livraison de votre nouveau véhicule en cas de changement. Dans ce contexte inédit auquel nous devons faire face tous ensemble, et pour assurer la continuité de service, nous mettons en place une mesure exceptionnelle visant à prolonger la durée de votre contrat de location », explique Sophie Moulin, directrice client France de la Diac.

Cette opération n’entraînera pas de pénalités. Les loyers resteront inchangés et la nouvelle offre d’achat finale des véhicules sera diminuée en conséquence. « Votre nouveau plan de financement sera disponible dans quelques jours, sur simple demande de votre part, via votre espace client », explique l’entreprise. Il est ajouté que chaque concessionnaire, une fois rouvert, sera en mesure de proposer des offres de reprise intégrant les loyers complémentaires non prévus initialement dans les contrats. En outre, la Diac n’exclut pas de proposer une seconde prolongation des contrats si le période de 90 jours s’avérerait insuffisante.

Source : JOURNALAUTO.COM (25/3/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Europe

Le Clepa mobilisé pour aider les équipementiers à surmonter la crise

#Clepa - #Coronavirus - #industrie équipementière
L’industrie équipementière peut surmonter au mieux la crise du coronavirus en restant unie et en honorant ses engagements financiers autant que...

L’industrie équipementière peut surmonter au mieux la crise du coronavirus en restant unie et en honorant ses engagements financiers autant que possible, a déclaré Thorsten Muschal, nouveau président du Clepa (Association européenne des équipementiers automobiles). « Ce que nous vivons en ce moment montre qu’une voix européenne et un comportement aligné dans une approche politique partagée est plus que jamais nécessaire », a-t-il martelé. « Nous comprenons tous que la mondialisation est un sujet compliqué, et nous voyons à quel point il est difficile de maintenir notre chaîne d’approvisionnement en activité », a-t-il ajouté.

Le Clepa fait de son mieux pour soutenir ses membres, que ce soient des équipementiers de premier rang ou des petits fournisseurs régionaux, en leur fournissant des informations relatives aux mesures de chômage et de financement qu’il est possible de mettre en œuvre dans chaque pays.

« Les grands membres tels que Bosch, ZF, Continental ont mis en place des groupes de travail pour gérer les systèmes sociaux et protéger leurs salariés dans différents pays », a indiqué M. Muschal. « Nos membres recherchent un soutien politique et financier coordonné. Il est essentiel de veiller à ce que tout le monde paie pour maintenir la chaîne d’approvisionnement en activité afin que les petites entreprises ne fassent pas faillite », a-t-il insisté. Pour les petites entreprises « c’est plus une question directe de survie », a-t-il ajouté.

M. Muschala toutefois déclaré qu’il était inévitable que certains fournisseurs ne soient pas en mesure de respecter les termes de leurs contrats ou qu’ils manquent de liquidités, avec presque toute la production en Amérique du Nord et en Europe à l’arrêt. Il a rappelé que l’épidémie de coronavirus était particulièrement dure pour les fournisseurs qui souffraient déjà de la forte baisse enregistrée sur le marché chinois ces 18 derniers mois.

M. Muschal a enfin déclaré qu’il n’était pas trop tôt pour penser à la façon dont l’industrie automobile redémarrerait après la crise du coronavirus, notant que l’activité reprenait déjà en Chine. « Dans chaque crise, il y a toujours un après », a-t-il indiqué. « Mais celui-ci est différent, et nous avons beaucoup à apprendre. Même si nous ne sommes qu’au début de cette crise, nous devons réfléchir à la façon dont nous allons recommencer », a-t-il affirmé.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (25/3/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Monde

Le marché automobile pourrait chuter de plus de 20 % cette année

#AlixPartners - #Coronavirus - #Etude - #Prévisions
Le cabinet de conseil américain AlixPartners a publié le 24 mars une étude sur les conséquences potentielles de la crise sanitaire mondiale due...

Le cabinet de conseil américain AlixPartners a publié le 24 mars une étude sur les conséquences potentielles de la crise sanitaire mondiale due au coronavirus sur l’industrie automobile en 2020. Les experts envisagent trois scénarios : un premier dit de « reprise rapide », conduisant à une baisse annuelle des ventes mondiales de 8 % à 12 % avec un rebond en fin d’année ; un deuxième de « déclin global », débouchant sur une réduction de 14 % à 18 % du marché ; et enfin un scénario de « récession globale », dans lequel le marasme s’installerait dans la durée et conduirait à une diminution de l’activité de 20 % à 25 % cette année. Des données à comparer avec une étude de la société de notation financière Standard & Poor’s, qui prévoit une baisse du marché automobile mondial de 15 % en 2020 (passage de 90 à 78 millions de voitures vendues dans l’année).

« L’option autour de – 20 % est malheureusement la plus probable si l’épidémie n’est pas sous contrôle suffisamment rapidement », souligne Laurent Petizon, directeur général de la branche française d’AlixPartners. « Le scénario médian reste possible à condition que les Etats nord-américains et européens réagissent vite et fort à la fois dans leur lutte contre le coronavirus et dans leur soutien à l’industrie. Quant au scénario ‘optimiste’, il est aujourd’hui le moins probable compte tenu de l’évolution actuelle de la situation », ajoute-t-il.

Car le constat au bout d’un trimestre est déjà lourd. En Chine, premier marché avec un tiers des ventes mondiales, les dégâts sur l’activité ont été énormes : une production en baisse de 80 % en février et pas loin de 60 % en mars, toujours selon les estimations d’AlixPartners. Mais une reprise timide est déjà amorcée et la baisse dans l’empire du Milieu pourrait finalement osciller entre 7 % et 11 % sur l’année.

En Europe, les perspectives sont encore moins riantes : l’immense majorité des usines des constructeurs étant complètement l’arrêt depuis la fin de la semaine du 16 mars, la production automobile sur le Vieux Continent sera proche de zéro en avril. Quel que soit le scénario, la chute sera à deux chiffres pour l’Europe en 2020, et plus proche des – 20 % que des – 10 %, prédit AlixPartners. En Amérique du Nord, le cabinet envisage entre 8 % et 20 % de baisse, selon les cas de figure retenus.

« C’est une tempête qui arrive alors que les eaux de l’automobile étaient déjà agitées », avertit M. Petizon. « L’obsession à court terme va être de sauver la trésorerie. Ce qui implique de couper très vite toutes les dépenses qui ne sont pas essentielles à la survie de l’entreprise. Il ne faut pas oublier que l’industrie automobile est énormément consommatrice de cash. En haut de cycle, quand l’argent afflue, il n’y a pas de souci, mais en période de récession cela peut être beaucoup plus douloureux », ajoute-t-il.

Au total, dans le pire des cas, les constructeurs pourraient être privés de 90 milliards d’euros de flux de trésorerie, affirme AlixPartners. L’étude prévoit des programmes drastiques de réduction de coûts, voire de fermetures d’usines, et souligne le risque de banqueroute au cas où la dépression s’installerait. Elle pointe, en particulier, la fragilité des équipementiers et fournisseurs ayant des flux de trésorerie négatifs en raison d’investissements en cours. « L’existence de ces entreprises pourrait être menacée », écrivent les consultants.

Source : MONDE (26/3/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Corée du Sud

Le patron de FCA en Corée du Sud nommé à la tête de la KAIDA

#FCA - #KAIDA - #Présidence
Pablo Rosso, président de Fiat Chrysler Automobiles Korea, a été nommé président de l’association des importateurs et distributeurs...

Pablo Rosso, président de Fiat Chrysler Automobiles Korea, a été nommé président de l’association des importateurs et distributeurs d’automobiles en Corée du Sud (KAIDA) pour une durée de deux ans.

M. Rosso sera le treizième président de l’organisation et son premier président étranger. Il prendra ses fonctions au mois d’avril.

A la tête de FCA Korea depuis 2013, M. Rosso a commencé sa carrière dans la division moteurs d’Iveco en 1998.

La KAIDA a également nommé trois nouveaux vice-présidents : Dimitris Psillakis, responsable de Mercedes-Benz Korea, Rene Koneberg, directeur général d’Audi Volkswagen Korea, et Tanemuka Nobuyuki, responsable de Toyota Motor Korea. 

Source : KOREA HERALD (25/3/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Le Sénat américain vote un plan de soutien massif à l’économie

#Congrès - #Coronavirus - #Gouvernement - #Plan de soutien
Les sénateurs américains ont adopté hier soir un plan de soutien à l’économie américaine de 2 000 milliards de dollars pour faire face à...

Les sénateurs américains ont adopté hier soir un plan de soutien à l’économie américaine de 2 000 milliards de dollars pour faire face à l’impact de l’épidémie de coronavirus. Le Covid-19 a déjà coûté la vie à plus de 900 personnes aux Etats-Unis et le pays devrait devenir l’épicentre de l’épidémie, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Le texte voté au Sénat prévoit d’injecter 500 milliards de dollars pour soutenir les industries les plus touchées via des prêts ou des subventions et d’allouer une somme identique aux aides directes pour les Américains, qui pourront aller jusqu’à 3 000 dollars par foyer sous forme de chèques envoyés à des millions de ménages. S’ajoutent 350 milliards de dollars pour des prêts aux petites entreprises, 250 milliards de dollars pour les mesures d’aides aux chômeurs, au moins 100 milliards de dollars pour les hôpitaux et le système de santé, et près de 150 milliards de dollars pour aider les Etats et les autorités locales à combattre l’épidémie.

Le projet de loi a été transmis à la Chambre des Représentants, qui doit se prononcer vendredi. Le président américain Donald Trump a promis de signer le texte dès que les députés l’auront adopté.

Source : REUTERS (26/3/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Monde

Nissan ferme ses usines en Inde, en Afrique du Sud et au Moyen-Orient

#Coronavirus - #Fermetures d'usines - #Nissan
Nissan a annoncé qu’il fermait ses usines en Afrique, en Inde et au Moyen-Orient et que le personnel administratif dans ces régions adoptait le...

Nissan a annoncé qu’il fermait ses usines en Afrique, en Inde et au Moyen-Orient et que le personnel administratif dans ces régions adoptait le télétravail. Cette mesure est conforme aux préconisations gouvernementales visant à protéger le personnel, les clients et le public, a déclaré le constructeur.

La production dans l’usine de l’Alliance à Chennai, en Inde [Renault Nissan Automotive India Private] a cessé le 23 mars. Les opérations seront également suspendues dans l’usine Nissan de Rosslyn à Pretoria, en Afrique du Sud, ainsi que dans l’usine de l’entreprise à Gizeh, en Egypte, qui stoppera également la production pendant deux semaines.

Source : ECONOMICTIMES.COM (25/3/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Volkswagen prévoit une reprise du marché allemand cet été

#Allemagne - #Coronavirus - #Dirigeant - #Marché - #Volkswagen
Volkswagen, dont les usines sont à l’arrêt à cause de l’épidémie de coronavirus, prévoit que le marché automobile en Allemagne se...

Volkswagen, dont les usines sont à l’arrêt à cause de l’épidémie de coronavirus, prévoit que le marché automobile en Allemagne se redressera cet été.

“Nous tablons sur un retour à la normale en Allemagne au cours de l’été”, a déclaré Jürgen Stackmann, directeur des ventes et du marketing de la principale marque du groupe Volkswagen, dans un entretien accordé à la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

M. Stackmann ne pense pas que le virus disparaîtra rapidement, mais “la paralysie ne peut pas durer au delà de l’été. La société et l’économie ne peuvent pas supporter ça”, a-t-il estimé. “Nous devons apprendre à vivre avec le virus”, a-t-il ajouté.

M. Stackmann a fait observer que le marché chinois montrait déjà des signes de reprise.

VW cherche à établir de nouvelles règles pour que les ouvriers puissent se tenir à distance les uns des autres dans les usines, a-il indiqué. La marque a d’ailleurs modifié son logo pour rappeler aux gens qu’ils doivent garder leurs distances.

L’une des leçons de la crise actuelle est la nécessité d’investir davantage dans le commerce en ligne. Volkswagen a déjà lancé des initiatives dans ce domaine qu’il va désormais accélérer, a indiqué M. Stackmann.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (25/3/20)
Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez toutes les analyses de 14h

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES