Fermer

Analyse de
presse de 14H00

Télécharger
Icone
Icone de twitter
MaximePicat Icone de retweet
RT @MaximePicat: Les entreprises sont en 1ère ligne de la Pour le @groupePSA, voici comment cela se traduit #transformationdigitale
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: It's at @AtelierRenault❤️! Starting today and for one week, we're celebrating the that fills #ValentinesDay #passion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: 253,604 electric vehicles 🔋 were registered in the 🇪🇺 during the last quarter of 2019, +698% compared to 2018 | #hybrid
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets
Suisse

Coronavirus : les organisateurs du Salon de Genève demandent des contrôles

#Coronavirus - #Salon de Genève
Les organisateurs du salon de l’automobile de Genève ont demandé aux exposants issus des zones infectées par le coronavirus d’effectuer des...

Les organisateurs du salon de l’automobile de Genève ont demandé aux exposants issus des zones infectées par le coronavirus d’effectuer des contrôles sanitaires avant leur arrivée la semaine prochaine en Suisse et ont promis d’intensifier leurs efforts pour éviter un risque de contamination pendant l’événement. Cette annonce survient après l’annulation ou le report de plusieurs manifestations dans le monde, dont le salon automobile de Pékin et le Mobile World Congress de Barcelone, en raison des craintes suscitées par le virus parti de Chine qui a fait plus de 2.600 morts.

« Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus qui frappe la Chine, Palexpo SA observe attentivement la situation et ses possibles implications », a déclaré l’organisateur du salon de Genève.

« Les organisateurs encouragent les exposants des zones à risque à s’assurer que leur personnel réussisse les tests de contrôles nécessaires et ne présente aucun symptôme d’infection dans les 14 jours précédant leur arrivée en Suisse, afin d’éviter tout risque de propagation », a indiqué Palexpo. Ce dernier a ajouté être en contact régulier avec la direction générale de la santé (DGS) et le canton de Genève ainsi que son conseiller médical pour élaborer un plan d’action sanitaire modulable en temps réel.

Parmi les visiteurs et les exposants attendus au salon de Genève, figurent l’administrateur délégué de Ferrari Louis Camilleri et les dirigeants de la marque Smart, coentreprise entre l’allemand Daimler et le chinois Geely.

Source : REUTERS (25/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Monde

La demande mondiale de voitures électrifiées a peu augmenté en 2019

#Hybrides rechargeables - #véhicules électriques - #Ventes
Les immatriculations de véhicules légers électriques et hybrides rechargeables dans le monde avaient progressé de 74 % en 2018, mais elles n'ont...

Les immatriculations de véhicules légers électriques et hybrides rechargeables dans le monde avaient progressé de 74 % en 2018, mais elles n’ont augmenté que de 4 % en 2019, à 2,3 millions d’unités, en raison principalement d’une baisse de la demande en Chine et aux Etats-Unis, où les aides pour ces véhicules ont été réduites, a indiqué le Centre de recherche sur l’énergie solaire et l’hydrogène du Bade-Würtemberg (ZSW), en Allemagne.

La Chine et les Etats-Unis sont les deux plus gros marchés pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables, les deux pays représentant respectivement plus de la moitié et un septième des ventes. L’an dernier, les immatriculations ont diminué de 4 % en Chine (à 1,2 millions d’unités) et de 9 % aux Etats-Unis (à 329 500 unités).

Les immatriculations ont toutefois progressé en 2019 dans la plupart des autres grand marchés. Elles ont fait un bond de 61 % en Allemagne (à 108 600 unités), qui s’est hissée au troisième rang mondial devant la Norvège, où les immatriculations ont augmenté de 18 %  (à 81 540 unités).

Tesla a occupé la première place du classement par marques l’an dernier, avec 361 100 voitures vendues, devant les Chinois BYD (219 000 unités) et BAIC (158 000) et SAIC (126 000), BMW (115 000 ) et Volkswagen (93 000).

La Tesla Model 3 a été le modèle le plus vendu l’an dernier (297 000 unités écoulées). La Série EU de BAIC (111 000 unités) et la BYD Yuan (66 000 unités) arrivent respectivement en deuxième et en troisième position.

Source : AUTOMOBILWOCHE (26/2/20), COMMUNIQUE ZSW (26/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Italie

La fermeture d’une usine de l’équipementier MTA en raison du coronavirus affectera FCA dès aujourd’hui

#Coronavirus - #Equipementier - #FCA - #Pièces - #Production automobile
L'équipementier italien MTA, spécialisé dans les composants électromécaniques et électroniques, a été contraint de fermer son usine de...

L’équipementier italien MTA, spécialisé dans les composants électromécaniques et électroniques, a été contraint de fermer son usine de production de Codogno, en Lombardie, depuis hier et jusqu’à nouvel ordre en raison de l’épidémie de coronavirus.

MTA indique que la fermeture de son site, qui emploie 600 salariés, affectera plusieurs constructeurs européens au cours des prochains jours.

MTA approvisionne en effet FCA et BMW, notamment. “Le premier concerné est FCA, qui devra mettre à l’arrêt trois lignes de production de Mirafiori, Cassino et Melfi, ainsi que celles de Sevel dès ce mercredi 26 février”, avertit MTA.

Puis, à partir de lundi (2 mars), toutes les usines européennes de FCA en Europe seront impactées. Certaines d’entre elles “pourraient également fermer”, prévient l’équipementier.

Pour éviter ce scénario catastrophe,  MTA a demandé aux autorités de “pouvoir autoriser 10 % de son personnel” à reprendre le travail. Cela se ferait dans un bâtiment fermé, assure l’équipementier et “ferait l’objet d’une vérification quotidienne de l’état de santé de chaque salarié, pour détecter les moindres symptômes ou signes de coronavirus”.

Le gouvernement italien n’a pas encore donné son feu vert.

Source : LES ECHOS (26/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Espagne

La production de véhicules en Espagne a reculé de 0,1 % en janvier

#Camions - #Production - #Utilitaires - #voitures
L’Espagne a produit 240 035 véhicules au mois de janvier, en baisse de 0,1 %, indique l'ANFAC (Association des constructeurs) La production de...

L’Espagne a produit 240 035 véhicules au mois de janvier, en baisse de 0,1 %, indique l’ANFAC (Association des constructeurs).

La production de voitures (VP), notamment, a augmenté de 1,5 % le mois dernier, à 185 080 unités. La production de tout terrain a en revanche chuté de 44,2 %, à 2 203 unités, et celle de véhicules utilitaires a diminué de 2,5 %, 52 752 unités.

Les exportations de véhicules ont par ailleurs reculé de 3,4 % en janvier, à 183 730 unités.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ANFAC (25/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le Groupe PSA a dégagé un bénéfice net record en 2019

#Groupe PSA - #Résultats financiers
Le Groupe PSA a dégagé un bénéfice net record en 2019, en hausse de 13,2 %, à 3,2 milliards d'euros, malgré la baisse du marché automobile...

Le Groupe PSA a dégagé un bénéfice net record en 2019, en hausse de 13,2 %, à 3,2 milliards d’euros, malgré la baisse du marché automobile mondial. Le constructeur peut également se targuer d’un chiffre d’affaires record de 74,7 milliards d’euros (+ 1 %) et d’une marge opérationnelle historique de 8,5 %, parmi les plus élevées du secteur, tant pour l’ensemble du groupe (+ 0,8 point, à 6,3 milliards d’euros) que pour la seule division automobile (+ 0,9 point, à 5 milliards d’euros). PSA annonce aussi un free cash-flow de 3,3 milliards d’euros pour la division Automobile.

Le redressement de la filiale allemande Opel s’est confirmé l’an dernier. La marge opérationnelle d’Opel/Vauxhall a atteint 1,1 milliard d’euros, soit 6,5 % des ventes, alors que le groupe s’était fixé un objectif de 6 % à l’horizon 2026.

Le résultat opérationnel courant de Banque PSA Finance s’est élevé à 1,012 milliard d’euros, en hausse de 7,8 %.

Le résultat opérationnel courant de Faurecia s’est quant à lui établi à 1,227 milliard d’euros, en baisse de 2,9 %.

Les ventes en baisse sur le marché chinois ont amputé de 700 millions d’euros les bénéfices de l’an dernier. Le Groupe PSA a annoncé des mesures de réduction des coûts pour redresser la situation. En revanche, la fin de l’activité en Iran, imposée par les sanctions américaines, n’a aucun impact financier car elle n’était pas consolidée. Le constructeur écoule désormais 90 % de sa production en Europe, région où il est solide numéro deux derrière Volkswagen.

Le Groupe PSA s’estime prêt à respecter dès cette année le seuil moyen d’émissions de CO2 de 95 grammes par kilomètre. Tous les nouveaux modèles lancés sont désormais dotés d’une version électrifiée (hybride ou 100 % électrique) et la totalité de la gamme sera électrifiée d’ici à 2025.

En 2020, le groupe prévoit un marché automobile en baisse de 3 % en Europe, de 2 % en Russie et stable en Amérique latine.

Source : AFP, COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA (26/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le Groupe PSA a réalisé 36 % de sa production mondiale en France l’an dernier

#Balance commerciale - #Groupe PSA - #Production
En 2019, le Groupe PSA a réalisé 36 % de sa production mondiale en France, soit 1 226 000 voitures A la clé : un solde excédentaire de 379 000...

En 2019, le Groupe PSA a réalisé 36 % de sa production mondiale en France, soit 1 226 000 voitures. A la clé : un solde excédentaire de 379 000 véhicules exportés, en hausse de 5 % par rapport à l’année précédente, ce qui représente une contribution positive de 4,4 milliards d’euros à la balance commerciale française, alors que la contribution du secteur automobile est négative depuis 2008 (- 15,3 milliards d’euros en 2019). « Le Groupe PSA continue d’être bien ancré en France et nous sommes fiers de contribuer une nouvelle fois positivement à la balance commerciale avec un cumul de 25 milliards d’euros en 5 ans », se félicite le président du groupe Carlos Tavares.

Quinze modèles du constructeur – du segment B aux véhicules utilitaires – ont été fabriqués en France par cinq sites d’assemblage, pour être soit commercialisés sur le marché domestique (33 %), soit exportés dans les autres pays européens ou à l’international (67 %). Le Groupe PSA produit dans ses usines françaises des véhicules à forte valeur ajoutée : les DS 3 Crossback et DS 7 Crossback, produits respectivement à Poissy et à Mulhouse, les Peugeot 3008 et 5008 à Sochaux, ainsi que les Citroën C5 Aircross et Peugeot 5008 à Rennes.

Le Groupe PSA engage par ailleurs des investissements pour ses usines de mécanique en France, afin d’accompagner la transition énergétique, avec par exemple la production de moteurs électriques à Tremery, des réducteurs pour chaînes de traction électriques à Valenciennes, ou encore la fabrication à venir des boîtes de vitesses électrifiées à Metz. Le constructeur porte également avec son partenaire Total/Saft un projet de fabrication de batteries en France.

Fortement ancré sur le territoire hexagonal (régions Auvergne Rhône-Alpes, Bretagne, Ile de France, Hauts-de-France, Grand Est, Bourgogne Franche-Comté), le Groupe PSA s’appuie sur le savoir-faire de ses 51 000 salariés français (division automobile, hors Faurecia), qui représentent 44 % de son effectif mondial.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA (25/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Russie

Le marché des voitures d’occasion en Russie a diminué de 0,4 % en 2019

#Âge - #Marché - #Occasion - #voitures
Les ventes de voitures d'occasion en Russie ont diminué de 0,4 % en 2019, à 5,405 millions d'unités La tranche des 7 à 10 ans, notamment, a...

Les ventes de voitures d’occasion en Russie ont diminué de 0,4 % en 2019, à 5,405 millions d’unités.

La tranche des 7 à 10 ans, notamment, a fortement augmenté (+ 24 %, à 1,102 million d’unités), tandis que la tranche des 3 à 7 ans a chuté de 18 %, à 1,078 million d’unités. Dans le détail, la tranche des 3 à 5 ans a reculé de 15 % et celle des 5 à 7 ans, de 20 %.

La tranche des plus de dix ans a quant à elle diminué de 1 % l’an passé, à 2,922 millions d’unités.

Enfin, les voitures de moins de 3 ans ont vu leur ventes augmenter de 10 % en 2019, à 303 000 unités.

Source : AUTOSTAT (26/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Le système Autopilot de Tesla dans le collimateur du NTSB

#AutoPilot - #NTSB - #Sécurité - #Systèmes d'aide à la conduite - #Tesla
A l’issue d’une audition publique sur un accident ayant coûté la vie au conducteur d’un Tesla Model X qui roulait en mode « Autopilot »...

A l’issue d’une audition publique sur un accident ayant coûté la vie au conducteur d’un Tesla Model X qui roulait en mode « Autopilot » en 2018, le Conseil national de sécurité des transports (NTSB) aux Etats-Unis a appelé les organismes de réglementation du gouvernement et les constructeurs à introduire des mesures de protection pour les systèmes de conduite automatisée.

L’audition organisée par le NTSB le 25 février avait pour objectif de déterminer la cause probable de l’accident survenu le 23 mars 2018 à Mountain View, en Californie. Les données examinées par le conseil ont montré que le conducteur, Walter Huang, un ingénieur d’Apple, avait activé le système d’aide à la conduite Autopilot de Tesla, qu’il n’avait pas posé ses mains sur le volant en dépit de deux alertes émises par le véhicule et qu’il jouait à un jeu vidéo sur son iPhone.

Un véhicule doté d’un système d’automatisation partielle n’est pas un véhicule totalement automatisé, a indiqué Robert Sumwalt, président du NTSB, lors de l’audition. Cela signifie que lorsque l’ion utilise ce type de système, on ne peut pas dormir, on ne peut pas lire un livre, on ne peut pas regarder un film, on ne peut pas échanger de SMS et on ne peut pas non plus jouer à des jeux vidéo, a-t-il expliqué, ajoutant que ce qui l’avait le plus frappé dans les résultats de l’enquête était l’absence de garde-fous dans le système.

Les enquêteurs du NTSB ont identifié plusieurs problèmes majeurs de sécurité liés notamment à la distraction des conducteurs, aux limites des systèmes visant à éviter les collisions et à une supervision insuffisante des systèmes d’automatisation partielle par les autorités fédérales. Ils ont en outre demandé aux fabricants de téléphones de développer des mécanismes visant à empêcher la distraction au volant qui seraient installés par défaut sur tous les appareils.

La NTSB a fait de nouvelles de nouvelles recommandations et propositions pour améliorer la sécurité des véhicules et des systèmes d’aide à la conduite et réduire la distraction au volant.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (25/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Renault présente la nouvelle Talisman

#Renault - #Talisman
Renault présente la nouvelle Talisman, qui sera commercialisée à partir du mois de juin La grande berline se distingue grâce à un style encore...

Renault présente la nouvelle Talisman, qui sera commercialisée à partir du mois de juin. La grande berline se distingue grâce à un style encore plus affirmé, notamment avec sa calandre dotée d’une lame transversale chromée, son bouclier redessiné et sa nouvelle signature lumineuse. Le système multimédia Renault Easy Link piloté via l’écran central tactile de 9,3 pouces a été complété par un écran numérique de 10,2 pouces au tableau de bord. La Talisman reçoit de nouvelles aides à la conduite Easy Drive, dont l’Assistant Autoroute et Trafic et les projecteurs LED Matrix Vision, accompagnés du système exclusif de châssis 4Control à quatre roues directrices et amortissement piloté. Une nouvelle gamme de moteurs performants et efficients, parmi lesquels le TCe 160 EDC FAP et le Blue dCi 200 EDC, est par ailleurs disponible.

La Talisman dispose de nouvelles teintes de carrosserie Gris Baltique, Rouge Millésime et Gris Highland. De nouvelles jantes complètent cette évolution stylistique avec les modèles Pierre (17 pouces), Stellar (18 pouces) et Sato (19 pouces).

L’habitacle de la nouvelle Talisman bénéficie d’une finition soignée. Une nouvelle décoration chromée souligne le dessin de la nouvelle console centrale, qui accueille désormais un éclairage d’ambiance, et un nouvel habillage en bois cérusé sur le tableau de bord et les portières ajoute une touche d’élégance pour la version Initiale Paris.

Dès le premier niveau de finition, de nouvelles selleries font leur apparition et le cuir est disponible à partir du deuxième niveau de finition Intens. Trois teintes de cuir Riviera sont alors proposées : Gris Sable Clair, Marron Castenyera et Noir Titane. Sur la finition Initiale Paris, une nouvelle sellerie en cuir Nappa matelassée aux teintes Noir Titane ou Gris Sable Clair, avec de nouvelles surpiqûres couleur Cognac, fait partie de la dotation de série. Enfin, dès le niveau Intens, deux ambiances intérieures noires ou gris clair sont proposées aux clients.

Après l’Espace, la nouvelle Talisman est le deuxième modèle de la gamme Renault à bénéficier de la technologie Led Matrix Vision. Cet éclairage adaptatif intelligent améliore la sécurité grâce à de meilleures performances d’éclairage que les projecteurs LED traditionnels. Comparé à ces derniers, le gain d’éclairage est de 50 % et la visibilité est portée à 220 mètres, contre 175 mètres. L’adaptation constante du faisceau lumineux en fonction du trafic et des autres usagers de la route assure une conduite plus sereine.

La Talisman bénéficie de l’écosystème Renault Easy Connect, qui regroupe un univers d’applications comme My Renault, le nouveau système multimédia Renault Easy Link et des services connectés comme les mises à jour automatiques et la gestion du véhicule à distance.

La berline enrichit par ailleurs son contenu technologique avec des aides à la conduite évoluées de dernière génération allant jusqu’à la conduite autonome de niveau 2. L’Assistant Autoroute et Trafic combine le régulateur de vitesse adaptatif avec l’assistance de centrage dans la voie qui fonctionne même en courbe. Cet équipement régule la vitesse de 0 à 160 km/h et maintient les distances de sécurité avec les véhicules qui le précèdent. Il permet de s’arrêter et de redémarrer automatiquement dans un délai de 3 secondes sans action du conducteur. Le freinage actif d’urgence AEBS s’accompagne désormais d’un système de détection des piétons et des cyclistes.

La Talisman est le seul véhicule de sa catégorie à bénéficier du châssis 4Control (de série sur la finition Initiale Paris). Actif en permanence, le système à quatre roues directrices 4Control gère automatiquement le double sens de braquage des roues. Il offre une précision de conduite unique pour un véhicule de ce gabarit et un plus grand confort d’usage en ville.

La nouvelle Talisman bénéficie en outre des dernières générations de moteurs à essence et diesel de la gamme Renault répondant aux normes WLTP. Ces moteurs sont à la fois plus sobres et plus performants. Respectueux de l’environnement, les blocs à essence TCe sont dotés d’un filtre à particules, tandis que les organes diesel Blue dCi sont équipés de la technologie de dépollution SCR (Selective Catalytic Reduction) avec système d’injection AdBlue® pour la réduction des émissions de NOx.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (26/2/20)
Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez toutes les analyses de 14h

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES