triangle orange
Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
Icone
triangle bleu
France

Carlos Tavares évoque les futurs bénéfices de la fusion du Groupe PSA avec FCA

#FCA - #Fusion - #Groupe PSA
Dans un entretien accordé à Automotive News Europe, le président du Groupe PSA Carlos Tavares indique que PSA et FCA sont « très...

Dans un entretien accordé à Automotive News Europe, le président du Groupe PSA Carlos Tavares indique que PSA et FCA sont « très complémentaires sur le plan technologique et très complémentaires sur le plan géographique ». Concernant le management du nouvel ensemble, M. Tavares explique que « les cadres supérieurs de chaque entreprise devraient être à l’aise », car « on aura besoin de tous » pour atteindre des objectifs très élevés, et que la règle qui prévaudra sera celle de la méritocratie.

Le dirigeant du Groupe PSA souligne que devenir un plus grand constructeur d’automobiles [grâce à la fusion avec FCA] serait très utile, parce que « si vous ne devenez pas plus grand pour diluer vos coûts de R&D et réaliser des économies d’échelle sur l’achat de composants tels que les batteries, vous pourriez être en difficulté. C’est particulièrement utile dans le cas de l’électrification, parce que vous aurez un effet de levier pour acheter le kilowattheure au prix le plus concurrentiel. Ces deux facteurs sont réels. C’est là que cela aide. Et plus précisément, pour les gens qui travaillent dans les régions où il y aura des percées importantes sur les objectifs de CO2, la taille serait un réel avantage ».

M. Tavares indique qu’il ne pense pas qu’il y ait de formule magique permettant à la fois de réduire les émissions et l’empreinte carbone des constructeurs tout en préservant les marges bénéficiaires de l’industrie automobile et l’emploi mais, selon lui, « les citoyens devraient comprendre que le coût de la réduction des émissions sera payé par eux, soit par les taxes, soit par la réduction de leur liberté de mobilité […] ». « Les gens veulent une meilleure résistance en cas de choc, ils aimeraient avoir moins ou zéro émission, ils aimeraient avoir plus de connectivité et de commodité, mais personne ne veut payer pour cela. Quelqu’un devra donc faire les choix difficiles », prévient-il.

En ce qui concerne la conduite autonome, « nous avons été très clairs en disant que nous ne voyons pas la valeur des systèmes d’aide à la conduite au-delà du niveau 3 [lorsque le conducteur doit être prêt à reprendre le contrôle du véhicule] pour des raisons de prix, du point de vue du client privé. Au-delà, les coûts montent en flèche et la valeur n’augmente pas proportionnellement. Cela signifie qu’il n’y aucun intérêt à faire de la vente au détail au-delà du niveau 3. Maintenant, nous continuons de travailler sur le niveau 4 ou 5 [lorsque la voiture a le contrôle dans la plupart ou dans toutes les situations], qui sera intéressant pour la mobilité partagée comme avec les navettes. C’est parce que ces véhicules seront partagés entre de nombreux utilisateurs qu’ils pourront être plus coûteux. Ils seront utilisés dans des environnements simplifiés avec des voies réservées avec une signalisation claire. Cela facilitera également la validation du logiciel, il y aura moins de scénarios à tester », explique enfin M. Tavares.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Daimler va supprimer au moins 10 000 emplois

#Daimler - #Suppressions d'emplois
Quelques jours après Audi, qui a annoncé la suppression de 9 500 emplois, Daimler a annoncé le 29 novembre qu’il allait supprimer au moins 10...

Quelques jours après Audi, qui a annoncé la suppression de 9 500 emplois, Daimler a annoncé le 29 novembre qu’il allait supprimer au moins 10 000 emplois dans le monde d’ici à 2022, afin d’économiser plus d’un milliard d’euros.

Le nombre de postes supprimés sera « à cinq chiffres », a indiqué Wilfried Porth, directeur du personnel du groupe allemand, qui employait 304 680 personnes dans le monde au 30 septembre. 

Le plan concernera surtout les fonctions administratives. Une partie des départs se fera par des non-remplacements et des retraites anticipées. Des départs volontaires seront également proposés.

Les détails de la mise en oeuvre du plan seront précisés dans les prochaines semaines, a indiqué la maison-mère de Mercedes.

Source : JOURNALAUTO.COM, AFP, AUTOMOTIVE NEWS (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Afrique du Sud

Ford condamné à une amende de 2 millions d’euros en Afrique du Sud

#Amende - #Ford
Ford a écopé d’une amende de 2 millions d’euros en Afrique du Sud après l’embrasement de plusieurs Kuga, a annoncé l’agence sud-africaine...

Ford a écopé d’une amende de 2 millions d’euros en Afrique du Sud après l’embrasement de plusieurs Kuga, a annoncé l’agence sud-africaine de règlement des conflits entre consommateurs et entreprises (NCC) le 29 novembre.

En janvier 2017, Ford avait annoncé le rappel de près de 5 000 Kuga dotés d’un moteur de 1,6 litre, en raison d’un problème de refroidissement qui avait provoqué une quarantaine d’incendies. La NCC a été saisie de 160 plaintes. Son enquête a conclu que le constructeur avait « agi de façon illégale » en distribuant des Kuga équipés d’un « système de refroidissement défaillant » et qui, donc, « n’étaient pas sûrs ». Les véhicules concernés ont été fabriqués entre décembre 2012 et février 2014 à Valence, en Espagne.

Source : AFP (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Hyundai ouvre un pop-up store éphémère à Paris pour promouvoir les véhicules électrifiés

#Electrique - #Hyundai
Hyundai France annonce la création de son club « e-changiste » Le principe : faire découvrir, comme son nom peut l’évoquer, les modèles...

Hyundai France annonce la création de son club « e-changiste ». Le principe : faire découvrir, comme son nom peut l’évoquer, les modèles électrifiés. Derrière ce nom impertinent se cache une initiative très concrète : l’ouverture, du 6 décembre au 9 janvier, d’un pop-up store, éphémère donc, situé en plein Paris, dans le 11ème arrondissement, au 27 boulevard Jules Ferry.

Sur une surface de plus de 700 m2, plusieurs modèles de la gamme BlueDrive du constructeur coréen seront disponibles à l’essai : le Kona électrique et hybride, ainsi que la Ioniq, dans ses déclinaisons électrique, hybride et hybride rechargeable. Le public sera invité à « e-changer » pendant une trentaine de minutes son propre véhicule contre un des modèles électrifiés. En tout, une dizaine de véhicules seront disponibles à l’essai.

Des vendeurs dépêchés par les distributeurs Hyundai de la région parisienne seront chargés d’informer les curieux via ces essais. Avec, également, la possibilité de finaliser l’achat sur place avec reprise et financement.

Source : JOURNALAUTO.COM (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Jaguar Land Rover nomme un nouveau directeur des ventes en Chine

#Jaguar Land Rover - #Nomination - #Ventes
Jaguar Land Rover a annoncé que Richard Shore, jusqu'ici responsable de la planification au siège de l'entreprise en Angleterre, dirigerait à...

Jaguar Land Rover a annoncé que Richard Shore, jusqu’ici responsable de la planification au siège de l’entreprise en Angleterre, dirigerait à compter du 1er janvier prochain sa division de vente et de marketing en Chine, où ses ventes sont reparties à la hausse ces derniers mois.

M. Shore supervisera les ventes, le marketing et l’après-vente des véhicules importés du constructeur britannique et de ceux que fabrique sa coentreprise locale avec Chery.

En octobre, les ventes de Jaguar Land Rover dans le monde ont baissé de 5,5 %, à 41 866 unités, mais celles en Chine ont augmenté de 16 %.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Russie

L’âge moyen du parc automobile en Russie s’établit à 13,4 ans

#Âge - #Parc automobile - #voitures
Selon l'agence de statistiques Autostat, l'âge moyen du parc automobile en Russie s'établissait au 1er juillet 2019 à 13,4 ans Pour les voitures...

Selon l’agence de statistiques Autostat, l’âge moyen du parc automobile en Russie s’établissait au 1er juillet 2019 à 13,4 ans. Pour les voitures de marques étrangères, l’âge moyen est de 11,2 ans, tandis que les marques nationales affichent un âge moyen de 17 ans.

Parmi les voitures de marques étrangères, les voitures chinoises ont le “plus jeune” parc (7,4 ans), suivies des voitures coréennes (7,8 ans), et des voitures américaines (10,7 ans). Pour les voitures européennes, l’âge moyen est de 11,1 ans. Les voitures les plus anciennes parmi les marques étrangères sont japonaises (13,4 ans).

Parmi les marques russes, UAZ a l’âge moyen le plus faible (15,1 ans), tandis que Lada affiche 16,4 ans en moyenne.

Source : AUTOSTAT (2/12/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

L’usine Michelin de la Roche-sur-Yon pourrait s’arrêter avant fin 2020

#Fermeture d’usine - #Michelin
La direction de Michelin n'exclut pas que l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon (Vendée), qui emploie 619 salariés et dont la fermeture a été...

La direction de Michelin n’exclut pas que l’usine Michelin de La Roche-sur-Yon (Vendée), qui emploie 619 salariés et dont la fermeture a été initialement fixée pour fin 2020, puisse s’arrêter avant, a-t-elle annoncé le 29 novembre. « On a annoncé la fermeture à l’horizon fin 2020, maintenant on a besoin de compétences clés pour savoir faire tout. Si ces compétences clés ne sont plus là, l’usine fermera », a indiqué Sophie Benchetrit-Balmary, directrice des relations sociales chez Michelin et chargée de conduire les négociations pour les salariés de La-Roche-sur-Yon et les 74 employés du site de Cholet, concernés aussi par la fermeture.

D’après la directrice, une fermeture à très brève échéance n’est pas à l’ordre du jour. « Il y a quand même de la production à faire, c’est leur activité, c’est leur travail », et « travailler, c’est se préserver des risques psycho-sociaux », a-t-elle rappelé. « La priorité, c’est l’accompagnement social, il faut décorréler la fermeture de l’usine et la production », a souligné Mme Benchetrit-Balmary détaillant les mesures d’accompagnement qui ont été évoquées lors d’une cinquième réunion de travail jeudi avec les syndicats. Elle a confirmé qu’une somme de « « 120 millions d’euros de provision » avait été constituée et qu’elle recouvrait « les coûts probables liés à la fermeture, dépréciation d’actifs et mesures d’accompagnement social ».

Selon la direction, un tiers des salariés de La Roche-sur-Yon souhaite rester chez Michelin et la moitié de ce tiers voudrait aller à Cholet, les autres à Bassens (Gironde), Clermont et Vannes. Elle a indiqué maintenir son objectif de « finaliser les négociations d’ici à la mi-décembre ».

Source : AFP (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Maroc

Le Groupe PSA muscle ses activités de R&D au Maroc

#Equipementiers - #Groupe PSA
Le Groupe PSA a signé le 25 novembre, à Casablanca, une convention de partenariat avec le Centre technique des industries des équipements pour...

Le Groupe PSA a signé le 25 novembre, à Casablanca, une convention de partenariat avec le Centre technique des industries des équipements pour véhicules (Cetiev). La convention a été signée par Samir Cherfan, vice-président exécutif de la région Afrique et Moyen-Orient au sein du Groupe PSA, et Ali Moamah, président du Cetiev. Le projet permettra de mettre en place des plateformes et des installations techniques afin de réaliser, pour la première fois au Maroc, des essais physiques liés aux activités de développement automobile, à savoir des essais électriques/électroniques, mécatroniques, acoustiques et vibratoires, ainsi que l’analyse des véhicules.

Des ateliers et laboratoires, situés au sein du complexe des Centres techniques et industriels (CTI), à environ 600 mètres du Morocco Technical Center PSA (MTC), seront aménagés sur une surface de plus de 3 700 m² pour accueillir cette plateforme de R&D à compter de mai 2020.

Source : LECONOMISTE.COM (28/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le marché français a augmenté de 0,7 % en novembre

#Immatriculations - #Marché
Avec 172 735 immatriculations en novembre 2019, le marché français des voitures particulières neuves a augmenté de 0,7 % en données brutes et...

Avec 172 735 immatriculations en novembre 2019, le marché français des voitures particulières neuves a augmenté de 0,7 % en données brutes et de 11,3 % à nombre de jours ouvrés comparable (19 jours, contre 21 en novembre 2018). Sur onze mois, les immatriculations se sont établies à 2 003 089 unités, en recul de 0,2 % en données brutes, mais en hausse de 0,6 % à nombre de jours ouvrés comparable (230 jours, contre 232 sur les onze premiers mois de 2018).

En novembre, le marché des véhicules utilitaires légers – 37 578 unités – a diminué de 6,2 % en données brutes, mais a progressé de 3,7 % à nombre de jours ouvrés comparable. Au cours des onze premiers mois de l’année, il a augmenté de 4,1 % en données brutes, à 435 477 unités (+ 5 % à nombre de jours ouvrés comparable).

Avec 4 159 immatriculations de véhicules industriels au mois de novembre, le marché français des véhicules de plus de 5 tonnes a chuté de 15,6 %. Sur onze mois, il a enregistré une hausse de 2,9 %, à 51 361 unités.

Les ventes de voitures neuves du Groupe PSA ont diminué de 7 % en novembre, à 54 503 unités (- 3,2 % pour Citroën, à 17 181 unités, + 2,1 % pour DS, à 2 011 unités, – 4 % pour Peugeot, à 31 510 unités ; – 37,6 % pour Opel, à 3 801 unités), tandis que celles du groupe Renault ont progressé de 11,5 %, à 42 562 unités (+ 26,9 % pour la marque Renault, à 32 614 unités, – 20,9 % pour Dacia, à 9 770 unités, + 56,1 % pour Alpine, à 178).

Les marques françaises ont enregistré une légère hausse de 0,3 % en novembre, à 97 072 unités, et les marques étrangères une augmentation de 1,1 %, à 75 663 unités (+ 8 % pour le groupe Volkswagen, à 23 959 unités ; – 12,6 % pour le groupe Toyota, à 8 278 unités ; + 3,6 % pour le groupe BMW, à 7 843 unités ; + 10,6 % pour le groupe Hyundai, à 6 862 unités ; + 3,4 % pour le groupe Ford, à 6 259 unités ; – 12,7 % pour le groupe Daimler, à 6 237 unités ; – 6,9 % pour le groupe FCA, à 6 017 unités ; + 39,9 % pour le groupe Nissan, à 3 399 unités ; – 3,8 % pour Volvo Cars, à 1 731 unités ; et + 22,8 % pour Jaguar-Land Rover, à 840 unités).

Depuis le début de l’année, les ventes du Groupe PSA ont progressé de 1%, à 655 380 unités (+ 9,9 % pour Citroën, à 217 205 unités, + 8,3 % pour DS, à 24 163 unités, – 3,4 % pour Peugeot, à 350 315 unités, et – 4,6 % Opel, à 63 697), tandis que celles du groupe Renault ont baissé de 2,1 %, à 495 935 unités (- 2 % pour Renault, à 367 387 unités, – 3,8 % pour Dacia, à 125 762 unités, et 2 786 unités pour Alpine). Sur onze mois, les marques françaises ont enregistré une baisse de 0,4 %, à 1 151 429 unités, alors que les marques étrangères sont restées stables, à 851 660 unités.

Par ailleurs, le marché des véhicules d’occasion est estimé à 463 429 voitures particulières au mois de novembre, en hausse de 1,7 %, et à 5 308 586 unités sur les onze premiers mois de l’année, en progression de 1,5 %.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE CCFA (2/12/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le Sénat veut moins taxer les voitures à faibles émissions et le gazole

#loi de finance - #Malus - #taxation
Le Sénat a validé les grilles de malus 2020, mais il s'est aussi préoccupé des véhicules à faibles et très faibles émissions L'amendement du...

Le Sénat a validé les grilles de malus 2020, mais il s’est aussi préoccupé des véhicules à faibles et très faibles émissions. L’amendement du sénateur Jean-François Longeot, adopté contre l’avis du gouvernement, vise en effet à « augmenter les montants pouvant être déduits par les entreprises de l’impôt qu’elles acquittent au titre de l’amortissement de leurs véhicules à faibles et très faibles émissions ».

Pour les véhicules émettant moins de 20 grammes de CO2/km, « le plafond du prix d’acquisition à partir duquel les charges ne sont pas déductibles pour l’établissement de l’impôt » passerait ainsi de 30 000 à 33 000 euros. Pour les véhicules à faibles émissions (de 20 à 50 g/km), le plafond serait porté à 24 300 euros, contre 20 300 à l’heure actuelle. L’intention du sénateur du Doubs est « d’inciter fiscalement les entreprises à acquérir des véhicules à faibles et très faibles émissions pour accélérer le verdissement du parc ». Aujourd’hui, les sociétés achètent selon lui « 79 % de véhicules diesel et seulement 4 % de véhicules électriques et hybrides ».

Le Sénat, toujours par voie d’amendement, s’est par ailleurs permis de supprimer un article de la loi de finances 2020 qui prévoyait une baisse des remboursements liés au gazole utilisé par les transporteurs routiers. Le projet initial voulait minorer les remboursements de deux euros par hectolitre de gazole, à compter du 1er janvier prochain. « Renchérir de façon excessive les coûts énergétiques des transporteurs français serait susceptible de les déstabiliser vis à vis de leurs concurrents étrangers et d’aggraver le déficit de compétitivité dont ils souffrent déjà, puisque le tarif de TICPE applicable en France est actuellement de 43,19 euros par hectolitre, contre 33 euros par hectolitre en Espagne », a souligné le rapporteur général du budget au Sénat Albéric de Montgolfier dans son amendement, passé lui aussi contre l’avis du gouvernement.

Toutes ces dispositions demeurent provisoires, puisque le projet de loi de finances 2020 doit être examiné en seconde lecture par l’Assemblée nationale.

Source : LARGUS.FR (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Inde

Les ventes de Tata Motors ont reculé de 25,3 % en novembre

#Tata Motors - #Utilitaires - #Ventes - #voitures
Les ventes de Tata Motors ont diminué de 25,3 % en novembre, à 41 124 unités, dont 38 057 unités écoulées sur le marché indien (- 25 %) Ses...

Les ventes de Tata Motors ont diminué de 25,3 % en novembre, à 41 124 unités, dont 38 057 unités écoulées sur le marché indien (- 25 %).

Ses ventes de voitures en Inde, notamment, ont chuté de 39 % le mois dernier, à 10 400 unités, et celles de véhicules utilitaires ont diminué de 19 %, à 30 588 unités.

Source : ECONOMIC TIMES (1/12/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Japon

Les ventes de véhicules au Japon (hors 660 cm3) ont chuté de 14,6 % en novembre

#Marché - #Utilitaires - #Ventes - #voitures
Les ventes de véhicules neufs au Japon (hors mini-voitures) ont chuté de 14,6 % en novembre, après avoir reculé de 26,4 % en octobre dans la...

Les ventes de véhicules neufs au Japon (hors mini-voitures) ont chuté de 14,6 % en novembre, après avoir reculé de 26,4 % en octobre dans la foulée d’un relèvement de la TVA, indique la JADA (Association des concessionnaires automobiles).

Au total, 238 844 véhicules neufs (voitures, camions et bus) ont été vendus le mois dernier dans le pays, contre 279 594 unités en novembre 2018. Les ventes de voitures, notamment, ont augmenté de 24 %.

Comme en octobre, quasiment toutes les marques japonaises ont souffert le mois dernier, à l’exception de Lexus, dont la clientèle est probablement moins sensible à la hausse de la TVA. Les ventes de Toyota (hors Lexus) ont quant à elles reculé de 7,8 %, celles de Nissan ont baissé de 26,4 %, et celles de Honda de 37,5 %.

S’agissant des mini-véhicules (660 cm3), leurs ventes ont baissé de 9,4 % en novembre, à 147 015 unités.

Toutes catégories confondues (voitures, mini-voitures, camions et bus), les ventes de véhicules au Japon ont reculé de 12,7 % en novembre, à 385 859 unités.

Source : AFP (2/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

M. Le Maire estime que 2020 sera une année très difficile sur le front de l’emploi dans l’automobile

#Emploi - #Gouvernement - #Secteur automobile
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a demandé à Hervé Guyot, ancien patron de Faurecia, d'évaluer dans les mois qui viennent l'impact...

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a demandé à Hervé Guyot, ancien patron de Faurecia, d’évaluer dans les mois qui viennent l’impact économique d’une relocalisation des usines automobiles en France, en prenant en compte la révolution technologique en cours, ainsi que les bouleversements du marché mondial. « L’automobile vit la transition technologique la plus importante depuis la création du moteur à explosion. Si nous ne prenons pas le problème à bras-le-corps, ce sera un carnage », a déclaré le ministre, qui milite également pour l’instauration d’une taxe carbone « massive » aux frontières de l’Union européenne. « Un protectionnisme climatique ne me paraît pas déplacé », a-t-il affirmé.

La création de deux fonds pour accompagner les PME dans la transition du secteur automobile a par ailleurs été annoncée. « Le premier fonds aura pour objectif de les aider à se diversifier. L’autre sera un fonds de garantie soutenu par la Banque publique d’investissements, qui leur permettra de faire face à des difficultés conjoncturelles de trésorerie », a détaillé M. Le Maire. Ces deux fonds seront abondés à hauteur de 50 millions d’euros par le malus automobile. Ce dernier sera d’ailleurs bien déplafonné au-delà de 12 500 euros, via un amendement au projet de loi de finance 2020. Sont concernées les très grosses cylindrées, qui émettent plus de 173 grammes de CO2 par kilomètre.

Autre volet : les batteries, nerf de la guerre du développement de l’électrique. « C’est 40 % de la valeur totale d’une voiture électrique, rappelle Flavien Neuvy. Or elles proviennent à 90 % d’Asie. » Un consortium européen mené par PSA a été créé en début d’année, avec pour objectif l’implantation d’une première usine en France dès 2022. Trois régions sont au coude-à-coude : Nord, Grand-Est et Bourgogne-Franche Comté. Une deuxième devrait voir le jour en Allemagne en 2024.

Enfin, Bruno Le Maire inaugurera au mois de janvier une « usine pilote » [de batteries] à Nersac (Charente), sur un site de Saft, la filiale de Total dédiée au stockage de l’énergie. Avec à la clé la création de 200 emplois. Renault n’a pas souhaité pour le moment participer à l’aventure. « Mais nous leur avons demandé d’y réfléchir sérieusement, Il se pourrait qu’ils nous rejoignent dès 2020 », a confié le ministre.

Source : PARISIEN (2/12/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Mercedes n’ira pas au salon de New York

#Mercedes - #Salon de New York - #Salons
Mercedes abandonne, un à un, les grands salons automobiles aux Etats-Unis dont il fut l'une des vedettes Ces dernières années, la marque de...

Mercedes abandonne, un à un, les grands salons automobiles aux Etats-Unis dont il fut l’une des vedettes.

Ces dernières années, la marque de luxe allemande s’est retirée du salon de Detroit et du salon de Chicago. Elle ne participera pas à l’édition 2020 du salon de l’automobile de New York et n’a pas, à ce stade, confirmé sa présence au prochain salon de Los Angeles.

Le salon de l’automobile de New York attire plus d’un million de visiteurs chaque année. BMW s’en est également retiré.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (2/12/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Négociations sociales chez les « Trois de Detroit » : un accord a été conclu chez FCA

#Accord - #Convention collective - #FCA - #Social - #UAW
FCA et l’UAW ont conclu un accord de principe sur les termes d’une nouvelle convention collective d’une durée de quatre ans, a annoncé le...

FCA et l’UAW ont conclu un accord de principe sur les termes d’une nouvelle convention collective d’une durée de quatre ans, a annoncé le syndicat américain des ouvriers de l’automobile le 30 novembre.

Cet accord sera examiné le 4 décembre par le conseil des représentants locaux du syndicat. S’il est validé, il sera ensuite soumis à l’approbation de la base à partir du 6 décembre, a indiqué l’UAW.

L’accord conclu chez FCA devrait suivre dans les grandes lignes les accords qui ont déjà été acceptés par les ouvriers de General Motors et de Ford. Les détails n’ont pas été révélés, mais Cindy Estrada, responsable de l’UAW en charge des relations avec FCA, a indiqué qu’il prévoyait 4,5 milliards de dollars d’investissements supplémentaires dans les usines et les produits.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (30/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Peugeot, Renault et Citroën parmi les entreprises les plus admirées des Français

#Citroën - #Classement - #Peugeot - #Renault
Le Journal du Dimanche et le cabinet financier Eight Advisory ont mandaté l’institut Ifop pour réaliser une enquête visant à savoir quelles...

Le Journal du Dimanche et le cabinet financier Eight Advisory ont mandaté l’institut Ifop pour réaliser une enquête visant à savoir quelles sont les marques françaises plébiscitées par les Français. Peugeot occupe la deuxième place du palmarès, derrière Decathlon, avec 11,34 points. Les deux rangs suivants sont occupés respectivement par Renault (11,33 points) et Citroën (11,15 points).

A noter également que dans le top 50, Michelin occupe la 8ème place (11 points), Blablacar la 28ème (9,85 points) et Total la 38ème (9,38 points).

Source : LARGUS.FR (28/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Une femme va prendre la tête du VDA

#Nomination - #VDA
Hildegard Müller prendra le 1er février prochain la tête du VDA, la puissante fédération allemande de l’industrie automobile, en remplacement...

Hildegard Müller prendra le 1er février prochain la tête du VDA, la puissante fédération allemande de l’industrie automobile, en remplacement de Bernhard Mattes. Elle a été élue à l’unanimité par le directoire de l’organisation, qui réunit quelque 600 entreprises, dont les géants Volkswagen, BMW et Daimler ainsi que les deux premiers équipementiers mondiaux Bosch et Continental.

Mme Müller a été ministre entre 2005 et 2008, lors du premier mandat de la Chancelière Angela Merkel. Elle occupait jusqu’en octobre le poste de directrice en charge du réseau et des infrastructures chez le fournisseur d’énergie Innogy.

« En raison du numérique, des évolutions dans les comportements de déplacement et surtout du grand défi de la protection du climat, la branche fait face à d’énormes bouleversements », a expliqué Mme Müller, citée dans un communiqué. « Il faut de la force pour affronter les évolutions et du courage pour innover, deux choses dont l’industrie automobile a fait preuve par le passé », a-t-elle ajouté.

Mme Müller sera la deuxième femme à diriger le VDA, après Erika Emmerich qui a présidé l’organisation entre 1989 et 1996.

En Allemagne, le secteur automobile représente un cinquième de l’industrie, près de 5 % du PIB et plus de 800 000 emplois directs.

Source : AFP (29/11/19), AUTOMOBILWOCHE (29/11/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Corée du Sud

Ventes des constructeurs coréens en novembre

#Constructeurs coréens - #Ventes
Les cinq grands constructeurs coréens ont annoncé des résultats commerciaux contrastés pour le mois de novembre Les ventes de Kia et GM Korea ont...

Les cinq grands constructeurs coréens ont annoncé des résultats commerciaux contrastés pour le mois de novembre. Les ventes de Kia et GM Korea ont augmenté, tandis que celles de Hyundai, de Renault Samsung et de Ssangyong ont reculé.

Hyundai a vendu 392 247 véhicules sur le marché coréen et à l’étranger le mois dernier (- 2,8 %). Sa société soeur Kia a pour sa part écoulé 248 942 véhicules (+ 0,8 %).

Les ventes totales de GM Korea se sont établies à 39 317 unités (+ 1,8 %), celles de Renault Samsung à 15 749 unités (- 15 %) et celles de Ssangyong à 10 754 unités (- 18 %).

Source : YONHAP (2/12/19)
Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez toutes les analyses de 14h