triangle orange
Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
Icone
triangle bleu
Espagne

Carlos Tavares donne le coup d’envoi de la production de la nouvelle Opel Corsa à Saragosse

#Corsa - #Emissions - #Investissement - #Opel - #PSA - #Usine
Carlos Tavares, président du Groupe PSA, s'est rendu en Espagne pour lancer officiellement la fabrication de la nouvelle Opel Corsa à Figueruelas...

Carlos Tavares, président du Groupe PSA, s’est rendu en Espagne pour lancer officiellement la fabrication de la nouvelle Opel Corsa à Figueruelas (Saragosse). Il était accompagné du Roi d’Espagne Felipe VI.

M. Tavares rappelle que PSA a investi 250 millions d’euros sur le site depuis 2018 pour la production de 1 000 Corsa par jour.

Carlos Tavares s’est montré très critique envers les décisions des gouvernements et de l’Union européenne en matière d’émissions. “Nous avons la technologie, le personnel et les investissements pour produire des véhicules Zéro Emission. Nous venons de lancer l’Opel Corsa e, la Peugeot 208 e la DS3 eTense. Le point qui pose problème est la rapidité de la transition énergétique ; les gens doivent savoir que l’électromobilité est plus chère que la mobilité à combustion interne. Les politiques n’ont pas expliqué au public que l’électromobilité était plus chère. De plus, les consommateurs n’achèteront pas de voitures électriques s’ils ne voient pas de points de recharge”, a déclaré M. Tavares.

Carlos Tavares s’est montré très clair sur le sujet de l’électrique : “Il y a deux courants, le dogmatisme et le pragmatisme. Nous sommes préoccupés par la planète, mais nous le sommes aussi pour nos emplois. Et je crois que le gouvernement espagnol s’est montré trop dogmatique à Bruxelles sur la question de l’électromobilité”.

“L’Espagne, la France et l’Italie ont voté en octobre 2018 en faveur d’une réduction drastique des émissions en 2030 (65 g de CO2/km). Ces trois pays sont les principaux producteurs de véhicules en Europe. Nous allons proposer des véhicules Zéro Emission aux clients, mais ils doivent savoir que ces véhicules sont plus chers”.

 

Source : EXPANSION (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Chery a vendu 68 358 véhicules en septembre

#Chery - #exportations - #Marques - #Ventes
Le groupe chinois Chery a vendu 68 358 véhicules en septembre (+ 2,4 %) et 506 820 unités sur 9 mois (avec notamment une hausse de 6,4 % pour les...

Le groupe chinois Chery a vendu 68 358 véhicules en septembre (+ 2,4 %) et 506 820 unités sur 9 mois (avec notamment une hausse de 6,4 % pour les marques détenues en propre par le groupe).

Sur le seul mois de septembre, les exportations de Chery se sont établies à 8 572 unités (+ 10,8 %).

Les ventes du nouveau Tiggo 8, de la gamme Arrizo et de la marque Jetour ont toutes dépassé les 10 000 unités, a fait savoir le groupe.

En outre, sur les 9 premiers mois de l’année, les ventes de Chery en Chine ont augmenté de 4,8 %.

Source : GASGOO.COM (9/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Des députés proposent un malus en fonction du poids du véhicule

#Loi - #Malus
Dans le cadre des débats relatifs au projet de loi de finances 2020, un amendement porté par sept députés LREM propose d'instaurer un malus...

Dans le cadre des débats relatifs au projet de loi de finances 2020, un amendement porté par sept députés LREM propose d’instaurer un malus écologique relatif à la masse des véhicules en plus de celui lié à leurs émissions de CO2. Avec, à la clé, une taxe potentielle de 15 euros par kilo supplémentaire pour les véhicules à moteur thermique de plus de 1 300 kg et pour les modèles électriques de plus de 1 700 kg. Un plafond de 10 000 euros serait instauré pour ce malus au poids.

L’objectif annoncé est de lutter contre la multiplication des véhicules de loisir, plus lourds que les véhicules traditionnels, donc plus gourmands en énergie et plus émetteurs. Comme pour le CO2, les familles bénéficieraient d’une réduction due à la nécessité d’utiliser un gros véhicule. L’argent récolté par l’Etat servirait à financer le bonus écologique, ainsi que les primes à la conversion. Par ailleurs, le texte de l’amendement indique qu’« un bonus sur les voitures les plus légères pourrait aussi être envisagé », mais ne présente aucune simulation concernant cette éventuelle incitation à l’achat de petits véhicules contrairement au cas du malus.

Ces députés se basent sur un rapport de France Stratégie (organisme d’étude rattaché au Premier ministre) indiquant que les émissions de CO2 des voitures neuves en France ont très peu baissé ces dernières années, la chute des ventes de véhicules diesel et l’essor des SUV ayant contrebalancé les progrès réalisés en termes de motorisations et d’aérodynamique.

Toutefois, plusieurs points de l’amendement mériteraient d’être précisés. Les députés expliquent notamment que les SUV sont « jusqu’à 1 fois et demie à deux fois plus lourds que des citadines standards ». Or, bien des citadines sont au-dessus de la tonne et bien des véhicules de loisir pèsent moins de deux tonnes, mais c’est sur ce postulat que se base le barème proposé. D’après le document, une Renault Mégane ou une Peugeot 308 échapperaient au « malus poids », une indication qui se voudrait rassurante compte tenu du succès commercial de ces modèles, mais qui se vérifierait difficilement quand on sait que le poids à vide annoncé pour une Mégane 1.3 TCe 115 hors options est de 1 353 kg. Parmi les exemples cités dans le texte figurent une Audi A3 de 1 350 kg, qui écoperait d’un malus de 750 euros, un Peugeot 3008 de 1 400 kg, qui serait taxé à hauteur de 1 500 euros, un Renault Grand Scénic de 1 500 kg, qui prendrait 3 000 euros, ou encore un Audi Q8 de 2 tonnes qui subirait 10 000 euros de malus. Cette taxe s’ajouterait à celle sur le CO2, soit par exemple 3 410 euros pour un Grand Scénic ou 20 500 euros pour un Q8 au total (selon la motorisation), en se basant sur le malus 2019.

A noter que paradoxalement, un Tesla Model X ou un Audi e-tron électriques, avec environ 2,5 tonnes sur la balance, seraient également touchés par le malus maximal de 10 000 euros. Des voitures électriques de plus de 1 700 kg coûtant moins de 60 000 euros seraient théoriquement taxées sur leur masse, alors qu’elles bénéficient actuellement d’un bonus de 6 000 euros grâce à leurs faibles rejets de CO2.

Source : AUTOPLUS.FR, JOURNALAUTO.COM (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Deux nominations chez StreetScooter

#Deutsche Post - #Nominations - #Streetscooter
StreetScooter, la marque de fourgons électriques détenue par la Deutsche Post, a embauché Ulrich Stuhec, ancien dirigeant de Ford qui a notamment...

StreetScooter, la marque de fourgons électriques détenue par la Deutsche Post, a embauché Ulrich Stuhec, ancien dirigeant de Ford qui a notamment travaillé sur les technologies de conduite autonome et d’électrification, et Peter Bardenfleth-Hansen, a qui travaillait auparavant pour Tesla Europe.

M. Berdenfleth-Hansen sera responsable de la croissance et à ce titre sera chargé du développement des ventes de StreetScooter à l’international.

De son côté, M. Stuhec a été nommé directeur technique, et sera en charge du développement de produits, mais aussi du développement de nouvelles technologies (y compris dans le domaine de la conduite autonome) et notamment d’une nouvelle plateforme de production.

M. Stuhec succédera à Fabian Schmitt, qui prendra de nouvelle fonctions au sein de StreetScooter.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

FAW-Volkswagen a vendu quelque 220 000 voitures

#Audi - #FAW-Volkswagen - #Jetta - #Marques - #Ventes - #Volkswagen
La coentreprise chinoise FAW-Volkswagen a vendu quelque 220 000 voitures au mois de septembre, dont environ 143 000 unités de la marque Volkswagen...

La coentreprise chinoise FAW-Volkswagen a vendu quelque 220 000 voitures au mois de septembre, dont environ 143 000 unités de la marque Volkswagen (+ 11,1 %) et près de 66 000 unités de la marque Audi.

En outre, la sous-marque Jetta a réalisé 130 % de son objectif de ventes, en écoulant quelque 11 000 unités le mois dernier.

Source : GASGOO.COM (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Canada

Hyundai et Kia progressent sur un marché canadien en baisse

#Hyundai - #Kia - #Ventes
Sur les neuf premiers mois de 2019, Hyundai et Kia ont enregistré une hausse de 3,5 % et 4,1 %, respectivement, de leurs ventes sur le marché...

Sur les neuf premiers mois de 2019, Hyundai et Kia ont enregistré une hausse de 3,5 % et 4,1 %, respectivement, de leurs ventes sur le marché canadien qui a baissé d’environ 4 % sur cette période. Le premier a vendu 103 149 véhicules et le second en a écoulé 60 113.

Les deux marques coréennes ont été aidées en partie par l’élargissement de leur offre de tout-terrain de loisir.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CANADA (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Canada

La production a repris dans l’usine d’assemblage de General Motors à Ingersoll

#General Motors - #Production - #Usine
General Motors a rouvert son usine d’assemblage à Ingersoll, au Canada, après une semaine d’interruption qui avait été planifiée bien avant...

General Motors a rouvert son usine d’assemblage à Ingersoll, au Canada, après une semaine d’interruption qui avait été planifiée bien avant le début de la grève lancée par le syndicat UAW dans ses usines américaines.

Jerry Dias, président du syndicat Unifor, s’attendait à ce que l’usine, qui assemble le Chevrolet Equinox, soit contrainte d’arrêter sa production par manque de pièces. Il pense désormais qu’elle pourrait continuer son activité jusqu’à la fin du mois.

En maintenant la production à Ingersoll, avec environ 2 400 personnes, GM peut également maintenir environ un tiers des effectifs dans l’usine de St Catharines, située dans la province l’Ontario également, qui produit les moteurs de l’Equinox.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CANADA (7/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

La sécurité de l’emploi est un point de désaccord majeur entre l’UAW et General Motors

#Convention collective - #General Motors - #Négociations - #UAW
L’UAW et General Motors sont toujours en désaccord sur au moins un des grands sujets sur lesquels les négociations en cours en vue du...

L’UAW et General Motors sont toujours en désaccord sur au moins un des grands sujets sur lesquels les négociations en cours en vue du renouvellement de la convention collective achoppent – la sécurité de l’emploi -, a fait savoir Terry Dittes, le responsable du syndicat américain en charge des relations avec GM.

« Nous pensons que les véhicules que GM vend ici devraient être fabriqués ici. Nous ne comprenons pas l’opposition de GM à cette proposition », a déclaré M. Dittes. Les négociateurs de l’UAW sont prêts à discuter d’autres stratégies pour garantir la sécurité de l’emploi, « mais fabriquer plus de véhicules de classe mondiale dans nos usines dont les ouvriers sont représentés par l’UAW est la meilleure solution pour nos adhérents, nos familles, nos communautés et GM », a-t-il ajouté.

La grève chez General Motors a des répercussions dans l’ensemble de l’industrie. Selon Anderson Economic Group, environ 75 000 personnes travaillant chez des fournisseurs ont été mises au chômage technique ou ont vu leur salaire réduit, en raison de la baisse de la demande du constructeur.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

La stratégie d’Audi montre déjà des résultats positifs

#Audi - #Bram Schot - #Entretien - #Investissements - #Rentabilité - #Stratégie - #Voitures électriques
Dans un entretien accordé à Automotive News Europe, Bram Schot, le président d'Audi, a déclaré que la stratégie d'électrification, de...

Dans un entretien accordé à Automotive News Europe, Bram Schot, le président d’Audi, a déclaré que la stratégie d’électrification, de transition numérique et de développement de la conduite autonome mise en oeuvre par la marque aux anneaux montrait déjà des résultats positifs.

La stratégie d’Audi prévoit de proposer 30 modèles électrifiés, dont 20 électriques d’ici à 2025. Audi va pour cela dédier 14 milliards d’euros à l’électromobilité, à la transition vers le numérique et à la conduite autonome. Cette somme s’inscrit dans les investissements totaux que la marque aux anneaux prévoir de réaliser, afin d’améliorer sa compétitivité sur le segment du haut de gamme. Ces investissements s’élèvent à 40 milliards d’euros d’ici à 2023.

L’an prochain, Audi s’attend à des “défis” sur ses principaux marchés, y compris la Chine (qui devrait néanmoins enregistrer une légère hausse sur le segment du haut de gamme). Le marché européen devrait rester stable, mais le marché américain devrait au mieux stagner.

Au vu de cette absence de progression en termes de volumes, Audi devra améliorer sa rentabilité pour pouvoir financer ses investissements à venir.

Le principal défi pour Audi est de trouver le bon équilibre dans ses investissements, par exemple savoir quelle somme miser sur les électriques et quelle somme sur les hybrides rechargeables.

Par ailleurs, M. Schot a précisé que les clients ayant déjà opté pour les voitures électriques en avaient une très bonne opinion. Il estime donc que – pour obtenir un réel essor des ventes de V.E. – il faut créer davantage d’opportunités pour que les clients potentiels puissent tester ces voitures électriques.

Il a en revanche estimé que les infrastructures de recharge étaient encore insuffisantes sur le marché européen. Audi propose toutefois le service “e-tron Charging Service” qui donne à ses clients un accès à plus de 110 000 bornes de recharge au travers 20 pays européens. Il a cité les Pays-Bas et les pays scandinaves comme exemples dans le déploiement d’infrastructures.

Enfin, le dirigeant a conclu en déclarant que les modèles électrifiés représenteraient 40 % des ventes totales d’Audi d’ici à 2025.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le groupe Renault crée Renault M.A.I. pour accélérer son développement dans les nouvelles mobilités

#Mobilité - #Renault
Afin d’anticiper et d’accompagner les transformations profondes des modes de vie et de consommation, le groupe Renault s’est engagé depuis...

Afin d’anticiper et d’accompagner les transformations profondes des modes de vie et de consommation, le groupe Renault s’est engagé depuis quatre ans dans le développement de nouveaux services de mobilité partagée – avec ou sans chauffeur (Renault Mobility, Zity à Madrid, Moov’in.Paris, Marcel) – et a réalisé des acquisitions ainsi que des prises de participation très ciblées dans diverses start-ups (Karhoo, Yuso, Como, iCabbi, Glide). Aujourd’hui le constructeur accélère et crée Renault M.A.I. (Mobility As an Industry), filiale d’activité exclusivement dédiée aux nouvelles mobilités. Réunir l’ensemble des activités mobilités du groupe au sein d’une même entité permettra de créer des synergies, de simplifier la chaîne de décision, de clarifier les offres existantes et d’en créer de nouvelles.

Renault M.A.I. sera aussi un moyen de fédérer d’autres acteurs autour de ces enjeux par des partenariats stratégiques et ambitieux. Renault M.A.I. se veut ainsi le partenaire privilégié des villes, des autorités régulatrices et des opérateurs de transports, mais aussi d’entreprises d’autres secteurs, pour favoriser des mobilités partagées au service des consommateurs et en mesure de répondre aux enjeux environnementaux. L’ambition est d’inventer de nouvelles mobilités non seulement en milieu urbain, mais dans l’ensemble des territoires, au profit des espaces périurbains et en faveur du désenclavement des zones rurales en France et dans le monde. En effet, d’ici à 2050, près de 70 % de la population mondiale vivra en milieu urbain, contre 55 % aujourd’hui, ce qui représentera 2,5 milliards de citadins supplémentaires. Cette perspective donne la mesure des défis immenses qui se présentent tant en matière de qualité de vie, d’habitat, de transports et de santé dans les villes, que d’accessibilité à ces nouvelles mobilités hors des villes.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (9/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le nouveau Captur exposé à l’Atelier Renault

#Atelier Renault - #Captur - #Renault
Dévoilé en juillet dernier et présenté en septembre au Salon de Francfort, le nouveau Captur, attendu en concession à la fin de l'année, est...

Dévoilé en juillet dernier et présenté en septembre au Salon de Francfort, le nouveau Captur, attendu en concession à la fin de l’année, est exposé en avant-première à l’Atelier Renault sur les Champs-Élysées jusqu’au 22 novembre.

Les visiteurs peuvent notamment découvrir le modèle à travers un exemplaire qu’ils pourront façonner à leur image grâce à un configurateur 3D. L’occasion pour la marque au losange de mettre en avant la nouvelle offre de personnalisation étendue du Captur, qui compte pas moins de 90 combinaisons possibles.

Source : AUTOPLUS.FR (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Canada

Les fournisseurs canadiens seront durement affectés par la grève chez General Motors

#Etats-Unis - #General Motors - #Grève - #Impact - #Magna - #Martinea
Les fournisseurs canadiens de General Motors devraient annoncer des bénéfices plus faibles que prévu, en raison de la grève lancée par l'UAW...

Les fournisseurs canadiens de General Motors devraient annoncer des bénéfices plus faibles que prévu, en raison de la grève lancée par l’UAW contre le constructeur aux Etats-Unis qui est entrée lundi dans sa quatrième semaine.

Un analyste de Scotiabank, Mark Neville, a abaissé ses prévisions de bénéfices pour Magna et Martinrea au troisième trimestre. General Motors est le premier client de Magna (il représente environ 15 % de son chiffre d’affaires) et un « grand client » de Martinrea, a indiqué M. Neville.

Martinrea avait précédemment émis un avertissement sur ses résultats en partie du fait de la grève, pointant l’impact de la baisse des commandes du constructeur américain sur ses bénéfices.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CANADA (7/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Inde

L’Inde élabore une politique de recyclage des batteries utilisées dans les V.E.

#Batteries lithium-ion - #Recyclage
L’Inde est en train d’élaborer une politique de recyclage des batteries lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques et offre des...

L’Inde est en train d’élaborer une politique de recyclage des batteries lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques et offre des aides fiscales aux entités de recyclage tout en imposant aux producteurs l’obligation de récupérer les batteries usagées en fin de vie, en vertu des normes de responsabilité élargie des producteurs (REP).

L’Inde dépend en grande partie de l’importation de produits tels que l’aluminium, le cobalt, le nickel et le lithium utilisés dans les batteries et a donc tout intérêt à développer leur recyclage et à optimiser leur utilisation.

Ce mouvement intervient alors que le gouvernement pousse au développement des véhicules électriques dans le cadre du Plan national de la mission de mobilité électrique 2020. On prévoit que 6 à 7 millions de véhicules électriques circuleront sur les routes indiennes d’ici à 2020, et que 30 % de tout le parc indien sera électrique d’ici à 2030.

Source : ECONOMIC TIMES (9/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Nio a vendu 4 799 voitures au troisième trimestre

#modèles - #Nio - #Ventes
La start-up chinoise Nio a vendu 4 799 voitures au troisième trimestre (+ 35,1 % par rapport au deuxième trimestre), dont 2 019 unités sur le...

La start-up chinoise Nio a vendu 4 799 voitures au troisième trimestre (+ 35,1 % par rapport au deuxième trimestre), dont 2 019 unités sur le seul mois de septembre.

La marque a notamment vendu 4 196 ES6 et 603 ES8 entre janvier et septembre. Ces deux modèles sont des véhicules de loisir électriques (à 5 et 7 places, respectivement).

En date du 30 septembre, les ventes cumulées de ces deux modèles depuis leurs lancements se sont établies à 23 689 unités (dont 12 341 unités sur les 9 premiers mois de 2019).

Source : GASGOO.COM (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Japon

Nissan choisit Makoto Uchida, directeur de sa filiale chinoise, pour succéder à Hiroto Saikawa

#dirigeants - #Gouvernance - #Nissan - #Nomination
Nissan a désigné Makoto Uchida, directeur de ses activités en Chine, pour succéder à Hiroto Saikawa au poste de directeur général Makoto...

Nissan a désigné Makoto Uchida, directeur de ses activités en Chine, pour succéder à Hiroto Saikawa au poste de directeur général. Makoto Uchida aura pour mission de relancer le constructeur, fragilisé par l’affaire Carlos Ghosn et des résultats financiers en chute libre.

Le conseil d’administration, qui s’est réuni mardi au siège du groupe à Yokohama, au Japon, a par ailleurs nommé directeur des opérations (COO) Ashwani Gupta, qui occupe actuellement les mêmes fonctions chez Mitsubishi. Un haut responsable de Nissan, Jun Seki, deviendra quant à lui vice-directeur des opérations (vice-COO).

Ces nominations seront effectives d’ici le 1er janvier au plus tard, a précisé Nissan.

“Le conseil a conclu que M. Uchida est le dirigeant qu’il faut pour mener l’entreprise de l’avant”, a déclaré le président du conseil d’administration, Yasushi Kimura.

Masakazu Toyoda, qui dirige le comité de nomination de Nissan, a souligné que les trois hommes étaient “des citoyens du monde”. “Et ils attachent une grande importance aux alliances et sont motivés pour prendre des décisions rapides”, a-t-il ajouté. “Nous pensons que cette structure est la meilleure pour surmonter les difficultés auxquelles la société fait face”.

M. Uchida est un des vice-présidents actuels de Nissan, qu’il a rejoint en 2003. La presse japonaise le décrit comme ayant joué un rôle clé dans la stratégie de croissance de Nissan.

Source : REUTERS (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Quelque 400 salariés de Continental ont manifesté contre la fermeture de l’usine de Roding

#Continental - #Fermeture d’usine - #Manifestation
Quelque 400 salariés de Continental ont manifesté contre la fermeture de l'usine de l'équipementier à Roding, prévue en 2024 Le syndicat IG...

Quelque 400 salariés de Continental ont manifesté contre la fermeture de l’usine de l’équipementier à Roding, prévue en 2024.

Le syndicat IG Metall de Ratisbonne a notamment critiqué cette décision de la part de l’équipementier.

En outre, le comité d’entreprise du site a appelé à moderniser l’usine, pour l’adapter à la tendance à l’électrification.

A Roding, Continental produit des composants pour moteurs thermiques.

Des négociations concernant les conditions de fermeture du site sont en cours, avec la direction de Continental et les représentants des salariés, mais aussi avec le Ministre de l’Economie du Land de Bavière.

Source : AUTOMOBILWOCHE (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Selon Audi, le véhicule autonome suscite l’intérêt de 82 % des conducteurs

#Audi - #Conduite autonome - #Etude - #Technologie
Selon une étude commanditée par Audi, le véhicule autonome susciterait l'intérêt de 82 % des conducteurs sur les principaux marchés Les...

Selon une étude commanditée par Audi, le véhicule autonome susciterait l’intérêt de 82 % des conducteurs sur les principaux marchés.

Les consommateurs asiatiques semblent les plus intéressés par cette nouvelle technologie. En effet, 98 % des personnes interrogées en Chine et 94 % des sondés en Corée du Sud ont déclaré être attirés par la conduite autonome. En revanche, le pourcentage de personnes intéressées par la conduite autonome n’est que de 74 % au Japon.

En Europe, ces taux s’établissent à 88 % parmi les Italiens, à 84 % parmi les Espagnols, 77 % parmi les Allemands, et 75 % parmi les Britanniques et les Français.

L’étude a également calculé l’indice de préparation humaine (HRI, pour “human readiness index) pour la conduite autonome. Le HRI combine des données sur la connaissance, l’intérêt, les émotions et la disposition à utiliser des voitures autonomes. Cela donne un indicateur qui s’échelonne de -10 à + 10.

L’indice s’élève à + 5,1 pour les Chinois (les plus disposés à utiliser une voiture autonome), à 1,2 pour les Sud-Coréens, à 0,7 pour les Espagnols et Italiens, mais à – 0,7 pour les Allemands et les Français et même à – 0,9 pour les Britanniques, les Japonais et les Américains.

L’étude a par ailleurs montré que 60 % des sondés ont déjà entendu parler de la voiture autonome. 22 % déclarent bien connaître le sujet et 10 % admettent leur ignorance sur ce thème.

Parmi les personnes interrogées, les avantages de la voitures autonomes seraient principalement la mobilité (citée par 76 % des sondés), et la praticité (72 %). En revanche, les aspects sécuritaires et environnementaux ne sont jugés comme avantages décisifs que par 59 % et 56 % des sondés, respectivement.

A l’inverse, le principaux freins sont la perte de contrôle (pour 70 % des sondés), le risque résiduel (66 %), le manque de cadre légal (65 %), les questions éthiques (62 %) et la question du traitement des données (61 %). L’absence de plaisir de conduite n’a en revanche était évoqué comme frein à l’adoption de la technologie que par 31 % des personnes interrogées.

En large majorité, les personnes interrogées estiment que la technologie de conduite autonome serait utile pour le stationnement et pour la conduite dans les embouteillages.

En outre, 53 % des sondés souhaiteraient essayer une voiture autonome.

Selon Thomas Müller, responsable de la conduite autonome au sein d’Audi, “la conduite automatisée et autonome a le potentiel d’améliorer considérablement notre mobilité. Mais cela implique que parallèlement au développement technique, nous soyons capables de convaincre. L’étude nous fournit des informations différenciées sur la position des personnes par rapport à la conduite autonome et sur la manière dont nous pouvons établir des attentes appropriées vis-à-vis de la nouvelle technologie dans la société”.

Source : JOURNALAUTO.COM (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Vallourec dans le top 100 des plus grands équipementiers automobiles mondiaux

#Classement - #Equipementiers
Vallourec, spécialiste des tubes sans soudure en acier, fait son entrée dans le classement 2019 des 100 plus grands équipementiers automobiles...

Vallourec, spécialiste des tubes sans soudure en acier, fait son entrée dans le classement 2019 des 100 plus grands équipementiers automobiles mondiaux, réalisé par le cabinet Roland Berger pour l’Usine Nouvelle.

Pour la première fois, deux fabricants de cellules chinois, CATL et Tianneng Power, intègrent par ailleurs le classement. En 2016, seuls deux équipementiers chinois figuraient dans le classement ; ils sont désormais huit.

Roland Berger estime que la marge d’exploitation moyenne des équipementiers devrait chuter à 6 % en 2019, après avoir dépassé la barre des 7 % entre 2013 et 2018, une baisse due au recul des ventes sur les principaux marchés automobiles, en particulier en Chine, qui provoque par ricochet une contraction de la production chez les fournisseurs (- 5 % au premier semestre de 2019).

Source : L’USINE NOUVELLE (10/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Corée du Sud

Volvo Trucks a franchi le cap des 25 000 ventes en Corée du Sud

#Ventes - #Volvo Trucks
Volvo Trucks a franchi le cap des 25 000 ventes en Corée du Sud, une première pour un constructeur étranger L’importateur et distributeur local...

Volvo Trucks a franchi le cap des 25 000 ventes en Corée du Sud, une première pour un constructeur étranger. L’importateur et distributeur local de la marque suédoise a livré son 25 000ème client le 7 octobre. Le premier camion Volvo avait été vendu dans le pays en 1997, le 5 000ème en 2007, le 10 000ème en 2012, le 15 000ème en 2015 et le 20 000ème en juin 2017.

Source : KOREA HERALD (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Vulog s’enrichit d’un service multimodal et multi-villes

#Mobilité - #Vulog
Vulog, éditeur des plates-formes internet de gestion pour les opérateurs de mobilité, propose désormais à ses clients une solution pour des...

Vulog, éditeur des plates-formes internet de gestion pour les opérateurs de mobilité, propose désormais à ses clients une solution pour des services de mobilité multimodale et multi-villes. Sur ce modèle, Poppy permet désormais aux habitants de Bruxelles et Anvers d’accéder à des scooters électriques, des trottinettes et des voitures sur la même application, et de déposer les voitures dans une de ces deux villes après utilisation. Egalement élaboré par Vulog, Aimo à Stockholm propose aux habitants d’accéder à des Renault Zoé et des trottinettes électriques. L’intérêt de cette solution est d’éviter aux utilisateurs finaux de multiplier les applications sur leur smartphone, jusqu’à sept pour un Parisien, selon une étude de Vulog.

Source : FLOTAUTO.COM (8/10/19)
Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez toutes les analyses de 14h