triangle orange
Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
Icone
triangle bleu
Chine

CNGR veut accroître sa production de précurseurs pour batteries

#batteries - #CNGR - #Matériaux - #Précurseurs - #Produits chimiques - #Véhicules à énergies alternatives
L'équipementier chinois CNGR Advanced Material veut accroître sa production de précurseurs pour batteries (mélange de produits chimiques...

L’équipementier chinois CNGR Advanced Material veut accroître sa production de précurseurs pour batteries (mélange de produits chimiques utilisés pour produire des batteries pour véhicules électriques), à 160 000 tonnes par an en 2020 (contre 64 000 tonnes en 2018).

Malgré un ralentissement des ventes de véhicules électrifiés en Chine (dû à l’arrêt progressif des aides), CNGR veut accroître sa production, afin de pouvoir diminuer les prix et ainsi devenir plus compétitif.

CNGR a été le deuxième producteur de précurseurs pour batteries en Chine l’an dernier, avec une part de marché de 16 % (contre 23 % pour GEM, le leader).

Source : AUTOMOTIVE NEWS (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Italie

Ferrari livre quelques détails sur son futur SUV

#Ferrari - #Modèle - #SUV
Michael Leiters, responsable technique de Ferrari, a indiqué que futur SUV de la marque, officiellement annoncé en 2018 sous le...

Michael Leiters, responsable technique de Ferrari, a indiqué que futur SUV de la marque, officiellement annoncé en 2018 sous le nom Purosangue, serait développé sous le nom de code F175.

“Je suis convaincu par ce modèle et par le concept technique. Je pense que nous avons trouvé une bonne combinaison, avec d’un côté un vrai SUV qui convaincra des adeptes de ce type de véhicules, et de l’autre un concept considérablement différent des SUV existants. Le défi est d’ouvrir un nouveau segment pour Ferrari. Nous avons toujours un positionnement très, très pointu. Cela aide à développer des voitures d’une manière très spécifique et de décider facilement de certains choix à faire. Nous aurons des défis d’ingénierie entièrement nouveaux”, a-t-il expliqué

“Nous devons également aménager l’espace intérieur, s’assurer qu’il y a suffisamment de confort, d’ergonomie et d’aisance à bord, le tout avec un environnement  sportif. Nous voulons proposer quelque chose de différent”, a ajouté M Leiters.

Le Purosangue pourrait mesurer environ 5 mètres de long, accueillir quatre personnes à son bord et disposer d’une suspension à la hauteur largement ajustable. Il pourrait reprendre certaines technologies d’hybridation de la SF90 Stradale mais pas nécessairement son V8. Flavio Manzoni, en charge du design, aurait quant à lui ajouté : “Beaucoup de SUV sont dérivés d’autres voitures. Les designers ont de nombreuses contraintes dues à la base technique. Dans notre cas, c’est sans compromis”.

Initialement annoncé dans le cadre du plan 2018-2022 de Ferrari, le Purosangue devrait donc être présenté d’ici trois ans.

Source : AUTO PLUS (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Guiyang a supprimé les restrictions de nouvelles immatriculations

#Gouvernement - #Marché - #Métropoles - #Quotas d'immatriculations - #Ventes
La ville chinoise de Guiyang a supprimé les restrictions de nouvelles immatriculations, afin de relancer la demande d’automobiles Depuis 2011, un...

La ville chinoise de Guiyang a supprimé les restrictions de nouvelles immatriculations, afin de relancer la demande d’automobiles. Depuis 2011, un quota de nouvelles immatriculations était en vigueur dans cette ville, afin de limiter à 2 000 par mois le nombre de véhicules neufs immatriculés.

La mesure visant à lever les restrictions d’immatriculations à Guiyang a pris effet le 12 septembre, a précisé le gouvernement municipal de la métropole.

Guiyang compte 4,9 millions d’habitants et disposait d’un parc de 2,05 millions de véhicules à la fin de 2018.

Pour rappel, dans l’objectif de relancer des ventes en berne dans le pays, le gouvernement central chinois a appelé les villes à arrêter ou à assouplir leurs mesures de restriction des immatriculations.

Pour l’instant, 3 des 8 grandes métropoles qui appliquent des restrictions d’immatriculations ont suivi les recommandations du gouvernement central.

En effet, tandis que Guiyang a totalement supprimé les quotas d’immatriculations, Canton (Guangzhou) et Shenzhen ont accepter d’autoriser les immatriculations de 100 000 et 80 000 voitures supplémentaires, respectivement. Ces immatriculations supplémentaires s’ajouteront aux quotas en vigueur dans les deux, pour la période de juin 2019 à décembre 2020.

Les 5 autres villes imposant des quotas d’immatriculations, à savoir Shanghai, Pékin, Tianjin, Hangzhou et Shijiazhuang, n’ont pour l’instant pas modifié ces quotas.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Europe

Honda a de grandes ambitions pour sa voiture électrique “e”

#Honda - #Prévisions - #Ventes - #Voiture Electrique
Honda compte vendre quelque 10 000 voitures électriques "e" par an en Europe, soit le double de l'objectif annoncé il y a deux ans lors de la...

Honda compte vendre quelque 10 000 voitures électriques “e” par an en Europe, soit le double de l’objectif annoncé il y a deux ans lors de la présentation du premier concept. Les commandes sont d’ores et déjà ouvertes et le constructeur a reçu 40 000 demandes d’informations pour sa “e”. Les livraisons de la Honda e démarreront l’été prochain.

La petit citadine se distingue par un style Retro, avec des phares ronds LED.

La Honda e est stratégique pour le constructeur en matière d’émissions de CO2. “La petite “e” est sera très importante pour nous aider à atteindre nos objectifs d’émissions l’année prochaine et en 2021. “Si nos ventes de CR-V a essence sont plus importantes que nous pensions, nous devrons vendre plus de “e”, a indiqué  Dave Hodgetts, directeur général de Honda UK.

M. Hodgetts a précisé que Honda s’était engagé à atteindre les objectifs fixés par l’Union européenne – 95 grammes par kilomètre – plutôt que de payer des amendes.

La Honda e, produite à Yori au Japon, permet en outre à Honda de faire son retour sur le segment des mini-voitures en Europe, après l’arrêt de la Logo en 2001. Son prix s’établira à 33 850 euros en Allemagne pour la version de base, et à 36 850 euros pour la version plus puissante e Advance (hors aides).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Corée du Sud

Hyundai ne parvient pas à répondre à la demande pour le Nexo

#Capacités de production - #Hyundai - #Véhicules à hydrogène - #Ventes
Les ventes du Nexo, le véhicule à hydrogène de Hyundai lancé en 2018 avec un objectif de vente de 1 500 unités environ cette année, sont...

Les ventes du Nexo, le véhicule à hydrogène de Hyundai lancé en 2018 avec un objectif de vente de 1 500 unités environ cette année, sont freinées par une capacité de production limitée.

Le constructeur coréen a réduit son offre en Europe et aux Etats-Unis, afin de satisfaire en priorité la demande en Corée du Sud. 5 500 Nexo ont été commandés dans ce pays, où des aides substantielles sont proposées.

« Nous faisons de notre mieux pour répondre à la demande, mais elle continue d’augmenter », souligne Sae-hoon Kim, responsable des activités de Hyundai dans les piles à combustible. En conséquence, le constructeur a investi pour porter sa capacité de production de véhicules à hydrogène à 40 000 unités par an et, au vu de l’évolution de la demande, celle-ci pourrait atteindre 200 000 unités d’ici à cinq ans, indique M. Kim.

Source : AUTOCAR (17/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

IBM va fournir à ZF une plateforme pour traiter les données des véhicules autonomes

#Capteurs - #Données - #IBM - #Informatique - #Traitement des données - #Véhicules autonomes - #Véhicules connectés - #ZF
Le groupe IBM va fournir à l'équipementier allemand ZF une plateforme pour traiter les données des véhicules autonomes ZF produit et...

Le groupe IBM va fournir à l’équipementier allemand ZF une plateforme pour traiter les données des véhicules autonomes.

ZF produit et commercialise en effet des capteurs radar et lidar ainsi que des caméras, qui sont connectés et transmettent des données en très grandes quantités. Pour que les quelque 25 000 ingénieurs de ZF puissent traiter ces données rapidement et sans problème, IBM va donc mettre en place un système de gestion des données.

Cette plateforme, baptisée “Hybrid Data Bridge”, permettra d’optimiser l’utilisation des données récoltées par les capteurs des véhicules connectés et autonomes. La plateforme pourra traiter jusqu’à 70 téra-octets de données par jour.

Source : AUTOMOBILWOCHE (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Espagne

L’industrie automobile espagnole prévoit une croissance de sa production de véhicules de 3,7 % cette année

#croissance - #Industrie automobile - #Prévisions - #Production - #véhicules
Selon une étude de l'EAE Business School, l'industrie automobile en Espagne devrait afficher une croissance de 3,7 % en 2019 et de 2,4 % en...

Selon une étude de l’EAE Business School, l’industrie automobile en Espagne devrait afficher une croissance de 3,7 % en 2019 et de 2,4 % en 2022.

Par régions, Castille-León (Renault) et la Catalogne (Seat et Nissan) sont en tête en termes de production de véhicules en Espagne, suivies de la Galice (PSA), de Valence (Ford) et d’Aragón (Opel-PSA).

L’Espagne est le deuxième pays producteur de véhicules en Europe, juste derrière l’Allemagne, et le huitième au niveau mondial (2,7 % de la production mondiale).

Toutefois, l’étude souligne la nécessité pour l’Espagne de ne pas rester en dehors des nouveaux processus de fabrication, déterminés par les nouvelles mobilités et les nouvelles énergies.

Les ventes de véhicules électriques dans le pays n’ont représenté que 0,8 % du marché l’an passé, contre 63 % pour celles de modèles à essence.

Source : EL MUNDO (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

La BMW i3 ne devrait pas être renouvelée

#BMW - #Electrification - #Hybride rechargeable - #Modèle électrique - #Stratégie
La petite citadine électrique BMW i3 ne devrait pas être renouvelée "Il n'y a pas de projet concret pour un successeur à l'i3", aurait déclaré...

La petite citadine électrique BMW i3 ne devrait pas être renouvelée. “Il n’y a pas de projet concret pour un successeur à l’i3”, aurait déclaré Pieter Nota, directeur du marketing de BMW.

BMW souhaiterait se concentrer sur les modèles hybrides rechargeables, sur l’électrification de modèles plus populaires et sur le développement de tout nouveaux modèles 100 % électriques.

Pour rappel, l’i3 a été lancée en 2013 et il s’agissait alors du premier modèles 100 % électrique de BMW. Le lancement de ce modèle avait pour objectif de tester l’appétence des consommateurs pour des modèles électriques, avant d’étendre la gamme électrifiée à des berlines.

Néanmoins, BMW devrait poursuivre la commercialisation de la génération de l’i3 durant encore quelques années.

Sur les 8 premiers mois de l’année, BMW a écoulé 157 129 exemplaires de l’i3.

Source : AUTOMOBILWOCHE (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

La Fondation PSA attribue son Grand Prix Mobilité & Education-Culture 2019 au Musée en Herbe

#Fondation PSA
La Fondation PSA a attribué son Grand Prix Mobilité & Education-Culture 2019 au Musée en Herbe, qui faisait partie des 137 candidats de...

La Fondation PSA a attribué son Grand Prix Mobilité & Education-Culture 2019 au Musée en Herbe, qui faisait partie des 137 candidats de l’appel à projets. Artivisme, le projet présenté par le Musée en Herbe, explique aux enfants l’impact des activités humaines sur l’environnement à partir d’œuvres d’artistes contemporains. Le soutien de la Fondation PSA permettra l’itinérance de cette exposition auprès des écoliers des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

« La Fondation PSA a pour objectif de permettre l’accès à l’art et à la culture aux publics qui en sont éloignés. Le projet Artivisme du Musée en Herbe a séduit le comité de sélection par son engagement en faveur du développement durable et par son déploiement sous forme d’ateliers mobiles. Il est important de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge à l’impact des activités humaines sur l’environnement. L’art est un bon vecteur pédagogique », a déclaré Karine Hillaireau, déléguée générale de la Fondation PSA.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

La grève chez General Motors aux Etats-Unis se poursuit

#General Motors - #Grève - #Négociations - #Social
Les négociations entre l’UAW et la direction de General Motors pour parvenir à un accord sur les termes d’une nouvelle convention collective...

Les négociations entre l’UAW et la direction de General Motors pour parvenir à un accord sur les termes d’une nouvelle convention collective pluriannuelle ont repris lundi et vont continuer aujourd’hui.

Plus de 46 000 ouvriers du constructeur aux Etats-Unis poursuivent le mouvement de grève qu’ils ont entamé dimanche soir à minuit, à l’appel du syndicat américain des ouvriers de l’automobile.

La grève pourrait durer, car les deux parties ne sont d’accord que sur 2 % des propositions en suspens et dix points de désaccord majeurs demeurent, dont les salaires des nouveaux embauchés et le traitement des intérimaires, a déclaré Terry Dittes, un des dirigeants de l’UAW en charge des relations avec GM, le 16 septembre à Bloomberg.

Toutes les usines de General Motors sont touchées. Selon un porte-parole du syndicat, la production de voitures était à l’arrêt lundi, ce qui pourrait entraîner des ruptures de stocks chez les concessionnaires. Le constructeur a toutefois constitué des stocks importants de véhicules neufs ces derniers mois.

GM a rendu publiques les grandes lignes des propositions qu’il a faites au syndicat : plus de 7 milliards de dollars d’investissements, 5 400 créations d’emplois, augmentation des salaires et autres avantages sociaux, prime de 8 000 dollars à chaque ouvrier à la signature du contrat et solutions pour des usines auxquelles il n’a pas alloué de produits dans les Etats du Michigan et de l’Ohio (construction d’une usine dédiée à la fabrication d’éléments de batteries à Lordstown et production d’un nouveau pick-up électrique à Detroit-Hamtramck, selon une source).

Source : AFP (16/9/19), LEFIGARO.FR (17/9/19), AUTOMOTIVE NEWS (17/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

La métropole de Troyes Champagne se lance dans le covoiturage

#Covoiturage - #Transports en commun
L’application de covoiturage Karos propose désormais son service aux administrés de la métropole Troyes Champagne, en complément du réseau de...

L’application de covoiturage Karos propose désormais son service aux administrés de la métropole Troyes Champagne, en complément du réseau de transport en commun local, le TCAT. Pour les voyageurs, le trajet effectué en covoiturage sera facturé au prix d’un ticket de transport en commun : soit 1,35 euro par passager, pour un trajet de 50 km au maximum. Le service est intermodal : il permet de combiner covoiturage et transport en bus. De son côté, le conducteur recevra 2 euros par passager, une somme augmentée de 0,10 euro par kilomètre pour des trajets entre 20 et 50 km. C’est la métropole qui remboursera la différence entre les deux sommes, de 0,65 à 3,65 euros selon le trajet. La métropole de Troyes Champagne s’étend sur 890 km² et compte 170 000 habitants.

Source : FLOTAUTO.COM (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Le groupe Volkswagen a vendu 848 600 véhicules dans le monde

#Marques - #Procès - #tribunal - #Ventes - #Volkswagen
Le groupe Volkswagen a vendu 848 600 véhicules dans le monde au mois d'août (- 3,1 %) et 7 101 000 unités sur les 8 premiers mois de l'année (-...

Le groupe Volkswagen a vendu 848 600 véhicules dans le monde au mois d’août (- 3,1 %) et 7 101 000 unités sur les 8 premiers mois de l’année (- 2,8 %).

Par régions, en août, le groupe allemand a vendu 316 500 véhicules en Europe (- 3,4 %), dont 254 200 unités en Europe de l’Ouest (- 3,3 %) et 62 300 unités en Europe centrale et orientale (- 3,8 %, avec une baisse de 0,4 % en Russie, à 18 600 unités). Le groupe a également écoulé 87 800 unités en Amérique du Nord (+ 3,3 %), dont 61 900 unités aux Etats-Unis (+ 7,7 %), ainsi que 57 200 unités en Amérique du Sud (+ 3,9 %), dont 45 000 unités au Brésil (+ 16,4 %). De plus, Volkswagen a vendu 363 200 unités dans la région Asie-Pacifique (- 4,8 %), dont 341 100 unités en Chine (- 3,2 %).

Sur 8 mois, le groupe Volkswagen a vendu 3 108 600 véhicules en Europe (- 1,5 %), dont 2 581 200 unités en Europe de l’Ouest (- 1,5 %) et 527 400 unités en Europe centrale et orientale (- 1,7 %, malgré une hausse de 3,2 % en Russie, à 144 500 unités). Le groupe a livré 629 200 unités en Amérique du Nord (- 0,4 %), dont 436 100 unités aux Etats-Unis (+ 3,0 %), et 396 500 unités en Amérique du Sud (+ 1,6 %), dont 300 000 unités au Brésil (+ 20,6 %). Il a également écoulé 2 755 100 unités dans la région Asie-Pacifique (- 4,4 %), dont 2 571 100 unités en Chine (- 3,2 %).

Par marques en août, les ventes se sont réparties comme suit : 493 800 unités pour Volkswagen (- 3,8 %), 150 100 unités pour Audi (- 2,5 %), 88 100 unités pour Skoda (- 4,1 %), 42 100 unités pour Seat (+ 2,0 %), 21 500 unités pour Porsche (- 8,6 %), 36 200 unités pour Volkswagen Utilitaires (+ 3,4 %), 9 500 unités pour MAN (+ 1,5 %) et 6 200 unités pour Scania (+ 3,2 %).

Entre janvier et août, Volkswagen a vendu 3 981 000 unités (- 3,8 %), Audi 1 211 700 unités (- 4,5%), Skoda 811 800 unités (- 3,8 %), Seat 411 600 unités (+ 7,2 %), Porsche 178 000 unités (+ 0,9 %), Volkswagen Utilitaires 336 600 unités (+ 0,0 %), MAN 92 800 unités (+ 8,0 %) et Scania 65 800 unités (+ 9,3 %).

“Le groupe Volkswagen a continué d’afficher de bonnes performances dans un environnement de marché difficile en août, avec une légère hausse de sa part de marché dans le monde. Il est particulièrement positif de voir que notre part de marché augmente encore de manière significative en Chine, notre plus grand marché”, s’est réjoui Christian Dahlheim, responsable des ventes du groupe VW.

Par ailleurs, le 30 septembre, le procès en recours collectif mené par le club automobile ADAC et l’association de consommateurs vzbv débutera au tribunal de Brunswick. Les juristes de Volkswagen déclarent ne pas s’atteindre à un procès court.

Source : JOURNALAUTO.COM, AUTOMOTIVE NEWS, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG (16/9/19), COMMUNIQUE VOLKSWAGEN
Lire l'article complet Icone de flèche
Brésil

Le marché de l’occasion au Brésil a augmenté de 1,2 % sur huit mois

#Marché - #Occasion - #véhicules - #Ventes
Les ventes de véhicules d'occasion au Brésil (voitures, VUL, camions et autobus) ont reculé de 4,7 % au mois d'août, à 1 024 669 unités, mais...

Les ventes de véhicules d’occasion au Brésil (voitures, VUL, camions et autobus) ont reculé de 4,7 % au mois d’août, à 1 024 669 unités, mais affichent une légère hausse sur huit mois (+ 1,2 %), à 7 392 971 unités, indique la Fenabrave (Association des concessionnaires).

Les ventes de voitures d’occasion, notamment, ont diminué de 4,5 % en août, à 849 701 unités, et progressent de 1,1 % sur huit mois, à 6 151 283 unités. Celles de véhicules utilitaires légers d’occasion ont reculé de 5,2 % le mois dernier, à 136 610 unités, et augmentent de 0,7 % au cumul des huit mois, à 966 789 unités.

Par marques, Volkswagen a dominé le marché brésilien des voitures d’occasion en août, avec 20,4 % de pénétration ; sur le segment des VUL, Fiat occupe la première place, avec 28,6 % de part de marché.

Source : AUTOMOTIVE BUSINESS (4/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Le Ministère allemand des Transports envisage la création d’une application de mobilité multimodale

#Application - #Gouvernement - #Multimode - #Transports
Le Ministère allemand des Transports envisage la création d’une application de mobilité multimodale Cette application permettrait aux...

Le Ministère allemand des Transports envisage la création d’une application de mobilité multimodale. Cette application permettrait aux utilisateurs de réserver un billet de train ou de bus, de louer une voiture ou un vélo, utiliser un service d’autopartage, etc.

Toutefois, si cette idée devenait réalité, les différentes entreprises de transports devraient partager leurs données. Des conditions juridiques spécifiques seraient donc nécessaires. En outre, cela imposerait une coopération renforcée entre les acteurs de la mobilité.

Légalement, une application multimodale de ce type existe déjà en Finlande notamment et a été citée en exemple par le gouvernement allemand.

En plus du cadre administratif, l’Allemagne veut mettre en place, d’ici à 2021, un réseau de télécommunication suffisamment rapide et couvrant la majorité du territoire allemand, afin que l’application puisse être utilisée partout.

Source : AUTOMOBILWOCHE (12/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Les émissions polluantes en Chine ont été abaissées de 11,1 %

#Emissions - #Gouvernement - #Parc automobile
Sur la période de 2013 à 2018, les émissions polluantes en Chine ont été abaissées de 11,1 %, bien que le nombre de véhicules en circulation a...

Sur la période de 2013 à 2018, les émissions polluantes en Chine ont été abaissées de 11,1 %, bien que le nombre de véhicules en circulation a augmenté de 32,7 % sur ces 5 années.

En 2018, la Chine a été le premier marché en termes de ventes d’automobiles, ainsi que le premier pays production d’automobiles dans le monde.

De ce fait, la majorité des émissions polluantes en Chine proviennent du secteur automobile.

En 2018, la Chine aurait émis 40,65 millions de tonnes de particules polluantes, selon les données du Ministère chinois de l’Ecologie et de l’Environnement.

Depuis 2013, la Chine a renforcé ses normes de contrôle des émissions polluantes pour les véhicules, a promu les véhicules à énergies alternatives et en adaptant ses infrastructures de transport.

En 2018, le parc automobile chinois s’est établi à 327 millions d’unités.

Source : XINHUA NEWS (15/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Les prix à la pompe vont augmenter en France « assez rapidement »

#Carburants - #Prix - #Ufip
La flambée des cours du pétrole à la suite de l'attaque d'installations saoudiennes est un événement « considérable » qui se traduira...

La flambée des cours du pétrole à la suite de l’attaque d’installations saoudiennes est un événement « considérable » qui se traduira « assez rapidement » par une hausse des prix à la pompe en France, ont prévenu le 16 septembre les professionnels du secteur. « On peut s’attendre assez rapidement à une augmentation de l’ordre de 4 ou 5 centimes » parce que « les grandes sociétés répercutent au jour le jour l’évolution des prix sur le marché de Rotterdam sur l’essence et le gazole », a déclaré Francis Duseux, président de l’Ufip (Union française des industries pétrolières).

« Quand vous payez 1,50 euro sur un litre d’essence, vous avez à peu près 50 centimes de matières premières, de raffinage et de distribution », le reste étant constitué de taxes diverses, a-t-il rappelé. C’est donc cette fraction d’environ un tiers du prix à la pompe qui suit l’augmentation des cours. « Cinq centimes, à supposer que ça reste à ce niveau, c’est tout à fait considérable. C’est peut-être ce qu’il y a de plus inquiétant pour les Français », a souligné M. Duseux.

Les cours du pétrole ont grimpé de 10 % lundi matin, deux jours après des attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite qui ont entraîné une réduction de moitié de sa production. Elles ont provoqué une réduction brutale de production de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6 % de l’approvisionnement mondial.

« C’est une attaque militaire frontale, surprenante, inattendue », a commenté M. Duseux. « On a en France trois mois de stocks de réserve, c’est la loi qui nous oblige à posséder dans des stockages trois mois de la consommation de l’année précédente », a-t-il toutefois précisé.

L’évolution de la situation va désormais dépendre de plusieurs facteurs, comme le temps nécessaire pour réparer les installations endommagées, la mobilisation des stocks saoudiens et l’augmentation de la production d’autres pays, mais surtout la réaction diplomatique et éventuellement militaire.

Source : AFP (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Les ventes de General Motors en Chine ont baissé de plus de 10 % en août

#coentreprises - #General Motors - #Ventes
General Motors communique uniquement ses ventes trimestrielles en Chine, mais selon son partenaire local SAIC,, les ventes de ses deux...

General Motors communique uniquement ses ventes trimestrielles en Chine, mais selon son partenaire local SAIC,, les ventes de ses deux coentreprises avec le constructeur chinois, SAIC-GM et SAIC-GM-Wuling, ont reculé de 14 % au mois d’août, à 260 770 unités. Le mois dernier, SAIC-GM a vendu 133 770 véhicules (- 16 %) et SAIC-GM-Wuling en a écoulé 127 000 (- 12 %).

Depuis le début de l’année, les ventes des deux sociétés conjointes ont baissé de 20 %, à 2,06 millions d’unités. Celles de SAIC-GM ont diminué de 14 %, à 1,08 million d’unités, et celles de SAIC-GM-Wuling ont plongé de 26 %, à 980 212 unités.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

M. Diess ne croit pas aux véhicules à hydrogène

#Diess - #Hydrogène - #Pile à Combustible - #Volkswagen
Le président du groupe Volkswagen, Herbert Diess, ne croit pas aux véhicules à hydrogène et a déclaré que les modèles à piles à combustible...

Le président du groupe Volkswagen, Herbert Diess, ne croit pas aux véhicules à hydrogène et a déclaré que les modèles à piles à combustible étaient “un non-sens”.

Il a notamment mentionné le coût de production des piles à combustible et a indiqué que l’hydrogène rejeté par les véhicules à piles à combustible n’était pas totalement dénué de CO2. Il a également souligné que les transmissions à piles à combustible nécessitaient un espace important. Le prix des véhicules à hydrogène reste aussi un important obstacle selon le dirigeant.

La stratégie de réduction des émissions de CO2 du groupe Volkswagen consiste à tout miser sur les véhicules électriques à batteries.

En Allemagne, le Ministre de l’Economie, Peter Altmaier, a indiqué vouloir promouvoir les “carburants verts”, sans distinction. Or, le gouvernement allemand doit présenter un programme de réduction des émissions polluantes du pays, qui pourrait contenir des volets sur l’industrie automobile.

Source : AUTOMOBILWOCHE (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

M. Källenius a été élu vice-président du VDA

#Directoire - #Nomination - #VDA
Ola Källenius, président du groupe Daimler, a été élu vice-président du VDA (association de l'industrie automobile allemande) Le directoire du...

Ola Källenius, président du groupe Daimler, a été élu vice-président du VDA (association de l’industrie automobile allemande). Le directoire du VDA se compose de 19 personnes, dont 9 membres qui composent le bureau exécutif (le président, 4 vice-présidents et 4 membres).

Pour rappel, Bernhard Mattes, actuellement président du VDA, a annoncé en marge du Salon de Francfort qu’il quitterait son poste à la fin de l’année. Le nom de Günther Oettinger a été évoqué comme possible remplaçant.

Source : AUTOMOBILWOCHE (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Mahle teste des composants et matériaux pour une utilisation avec des biocarburants

#Biocarburant - #Composant - #Mahle - #test
L'équipementier allemand Mahle teste des composants et matériaux (composants de moteurs et filtres, principalement) pour une utilisation avec des...

L’équipementier allemand Mahle teste des composants et matériaux (composants de moteurs et filtres, principalement) pour une utilisation avec des biocarburants (issus de sources renouvelables).

“Ces tests démontrent que dès aujourd’hui, de nombreux composants de moteurs et filtres déjà éprouvés de Mahle sont prêts à être utilisés avec un mélanger de biocarburant. Nous offrons ainsi à nos clients la possibilité d’utiliser ce potentiel”.

ZF a testé la compatibilité de ses composants avec divers biocarburants, comme l’oxyméthylène éther (OME) pour les poids lourds, le carbonate de diméthyle (DMC) pour les voitures particulières, ou encore l’e-méthane (sous une forme gazeuse).

Source : AUTOMOBILWOCHE (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Mercedes-Benz Vans poursuit l’électrification de son offre de modèles utilitaires

#Electrification - #Mercedes-Benz Vans - #Modèle - #Stratégie
Mercedes-Benz Vans poursuit l'électrification de son offre de modèles utilitaires Après les lancements des versions électriques des Vito et...

Mercedes-Benz Vans poursuit l’électrification de son offre de modèles utilitaires. Après les lancements des versions électriques des Vito et Sprinter, la marque va commercialiser l’EQV, un monospace 100 % électrique.

L’EQV, actuellement exposé au Salon de Francfort, visera principalement les entreprises de transport de personnes (navettes). Il fournit ainsi une alternative à son Classe V, généralement doté de moteurs diesel.

Avec ce modèle, Mercedes se targue de lancer le premier monospace électrique produit en série.

L’EQV n’émet pas de CO2 et dispose d’un moteur de 204 ch. Il peut atteindre jusqu’à 160 km/h. Son autonomie peut s’établir jusqu’à 405 km, ce qui le rend utilisable pour des taxis en centre-ville.

En charge rapide, la batterie peut être recharge à 80 % en 45 minutes.

Par ailleurs, concernant sa gamme électrique, Mercedes-Benz Vans a précisé que l’eVito était produit sur la même ligne d’assemblage que le Vito “conventionnel” ce qui permet de “mixer la production et de réaliser des économies d’échelles”. Mercedes peut en effet “facilement introduire 10 à 30 % d’eVito, en fonction des commandes”.

Cela permet de proposer les versions électriques avec un surcoût limité par rapport aux modèles thermiques.

Source : JOURNALAUTO.COM (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Michelin réfléchit à l’avenir de ses sites de production en France

#Michelin - #Usine
Arrivé à la tête de Michelin en mai dernier en remplacement de Jean-Dominique Senard, Florent Menegaux a lancé une vaste réflexion sur l'avenir...

Arrivé à la tête de Michelin en mai dernier en remplacement de Jean-Dominique Senard, Florent Menegaux a lancé une vaste réflexion sur l’avenir des sites du manufacturier en France. « Nous avons eu plusieurs réunions de travail avec les syndicats entre mai et fin juillet pour poser un diagnostic à 360 degrés », explique une porte-parole du groupe, confirmant une information du Monde. Le groupe dément toutefois que quatre sites soient sur la sellette, comme l’affirme le quotidien – qui cite les usines de Cataroux, à Clermont-Ferrand (Puy de Dôme), de Cholet (Maine-et-Loire), la Roche-sur-Yon (Vendée) et Avallon (Yonne).
Seule l’usine de la Roche-sur-Yon, qui emploie environ 650 salariés, serait effectivement en difficulté. Elle avait fait l’objet d’un « pacte d’avenir » en 2016, consistant à obtenir des efforts de la part de ses salariés en échange d’engagements en termes d’emplois et d’investissements. Mais il a été interrompu deux ans plus tard, faute de résultats.

L’ensemble des autres sites français (le groupe en compte 15 au total dans l’Hexagone) devront néanmoins également travailler sur leur compétitivité – et certains plus que d’autres. « Mais il n’y a aucune urgence. […] Il s’agit d’une démarche d’anticipation, les travaux s’étaleront sur 4 ou 5 ans », ajoute la porte-parole.

Source : ECHOS (17/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Renault veut proposer un modèle électrique à moins de 10 000 euros

#Electrique - #Renault - #Thierry Bolloré
Dans un entretien accordé au quotidien allemand Handelsblatt dans le cadre du Salon de Francfort, le directeur général du groupe Renault Thierry...

Dans un entretien accordé au quotidien allemand Handelsblatt dans le cadre du Salon de Francfort, le directeur général du groupe Renault Thierry Bolloré a annoncé que le constructeur français pourrait lancer une citadine tout électrique à moins de 10 000 euros d’ici à cinq ans en Europe.

Pour mener à bien ce projet, Renault pourrait s’appuyer sur l’expérience de la City K-ZE, petit modèle destiné au marché chinois, dévoilé au printemps dernier et qui doit être officiellement lancé en 2020 à prix cassé.

Source : FUTURA-SCIENCES.COM (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Solutrans 2019 proposera un Forum Emploi

#Emploi - #Salon - #SOLUTRANS
Grande nouveauté de l’édition 2019, le Salon Solutrans, qui se tiendra du 19 au 23 novembre à Lyon, proposera cette année un Forum Emploi, lieu...

Grande nouveauté de l’édition 2019, le Salon Solutrans, qui se tiendra du 19 au 23 novembre à Lyon, proposera cette année un Forum Emploi, lieu unique de rencontre entre recruteurs et candidats de la filière. Pôle emploi et Monster.fr offriront notamment aux jeunes souhaitant s’engager dans la filière l’opportunité de rencontrer des employeurs potentiels et de proposer leur candidature. Le Forum permettra également aux collaborateurs de la filière souhaitant faire évoluer leur carrière la possibilité de se présenter à des entreprises. Enfin, les entreprises recherchant des forces vives pourront y trouver différentes solutions et outils afin de les accompagner dans leur démarche.

Toutes les opérations en faveur de l’emploi mises en œuvre dans le cadre de Solutrans seront relayées pendant et après le Salon, dans le Journal Le Progrès, ainsi que sur C News. Par ailleurs, à la faveur d’un partenariat avec Autoroute Info – 107,7, Solutrans disposera également de 20 émissions réalisées en direct, dans lesquelles la formation et l’emploi disposeront d’une exposition maximale auprès de 11 millions d’auditeurs.

Source : AM-TODAY (16/9/19)
Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez toutes les analyses de 14h