triangle orange
Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
Icone
triangle bleu
Chine

129 modèles ont été présentés en avant-première au Salon de Shanghai

#Concept - #Innovation - #Premières - #Salon de Shanghai - #Technologie
A l'occasion du Salon de Shanghai, qui fermera ses portes aujourd'hui, plus d'un millier d'exposants ont présenté un total de plus de 1 500...

A l’occasion du Salon de Shanghai, qui fermera ses portes aujourd’hui, plus d’un millier d’exposants ont présenté un total de plus de 1 500 véhicules, dont 129 dévoilés en avant-première.

Sur l’ensemble des véhicules présentés lors de ce salon, 218 étaient des modèles à énergies alternatives et 76 étaient des concepts.

La connectivité, la 5G, les données et les technologies d’intelligence artificielle ont été au centre de ce salon, reflétant ainsi l’intérêt de la Chine pour ces nouvelles technologies.

De plus, le nombre important de véhicules présentés en première montre également l’importance du marché chinois pour les constructeurs internationaux.

La Chine est en effet le premier marché chinois, avec 28,08 millions de véhicules vendus en 2018. De par sa taille, la Chine est également le premier marché en termes d’économies d’échelle.

Les constructeurs y proposent de plus en plus des modèles spécifiquement conçus pour les goûts des consommateurs locaux, comme des variantes rallongées de leurs modèles.

De plus, les consommateurs chinois sont attirés par les nouvelles technologies telles que les motorisations électriques, la conduite autonome ou partiellement automatisée, les véhicules connectés, etc. La Chine devrait donc être le principal débouché pour les constructeurs qui miseront sur ces nouvelles technologies.

Selon l’expert automobile allemand Ferdinand Dudenhöffer, “la voiture de demain serait inconcevable sans la Chine”.

Source : XINHUA NEWS
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Autopartage : Getaround rachète le français Drivy pour 300 millions de dollars

#Autopartage - #Drivy - #Rachat
Le spécialiste américain de l’autopartage entre particuliers Getaround a annoncé mardi le rachat pour 300 millions de dollars du français...

Le spécialiste américain de l’autopartage entre particuliers Getaround a annoncé mardi le rachat pour 300 millions de dollars du français Drivy, qui lui permet de prendre pied en Europe et de se présenter comme la première plate-forme d’autopartage mondiale.

Getaround, financé notamment par le conglomérat japonais SoftBank, précise dans un communiqué que cette opération lui permet d’étendre sa présence actuelle dans 140 villes américaines à 170 villes en Europe.

Fondé en 2010 par Paulin Dementhon, Drivy est la principale plate-forme d’autopartage en Europe avec 55 000 voitures accessibles dans six pays et une communauté de 2,5 millions d’utilisateurs.

“Nous sommes tous les deux convaincus que l’autopartage n’en est encore qu’à ses débuts. Nous savons que le chemin qu’il nous reste à parcourir est long. Nous voulons vous offrir la possibilité de prendre le volant en 10 secondes plutôt qu’en 10 minutes. Nous voulons des flottes de voitures encore plus importantes et disponibles dans des centaines de villes à travers le monde. Nous voulons que les voitures électriques assurent la quasi-totalité de nos trajets courts. Nous voulons faciliter au maximum le partage de voitures connectées sur nos plateformes. Et nous voulons utiliser l’intelligence artificielle pour améliorer radicalement la sécurité de notre service et la confiance que vous lui accordez. Pour y parvenir, nous aurons besoin d’une plus grande équipe et d’une plus grande puissance d’investissement. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous sommes très heureux de vous annoncer que Drivy rejoint Getaround. Ensemble, nous inaugurons le futur de l’autopartage, et celui-ci commence dès aujourd’hui !”, a déclaré Paulin Dementhon.

Source : REUTERS (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Car2Go suspend son service à Chicago

#Autopartage - #Car2go - #Daimler - #Fraude - #Service - #Vol
Le service d'autopartage du groupe Daimler, Car2Go, suspend ses activités à Chicago, en raison d'une affaire de vol et de location...

Le service d’autopartage du groupe Daimler, Car2Go, suspend ses activités à Chicago, en raison d’une affaire de vol et de location frauduleuse.

En effet, Car2Go a été victime d’un vol massif, portant sur une centaine de voitures. Apparemment, le service n’a toutefois pas été victime d’un piratage informatique.

Pour l’instant, 12 personnes personnes auraient été arrêtées dans le cadre de cette affaire, mais, le mode opératoire restant flou, Car2Go a décidé de suspendre ses activités par précaution.

Car2Go avait été lancé à Chicago en 2018. Le service propose des Mercedes CLA et GLA ainsi que des Smart en autopartage.

Source : JOURNALAUTO.COM (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Enovate noue des partenariats avec ProLogium et Desay SV

#Coopération - #Desay SV - #Enovate - #Partenariat - #ProLogium
La start-up chinoise Enovate a noué des partenariats avec les entreprises Desay SV Automotive et ProLogium Le fournisseur d'électronique...

La start-up chinoise Enovate a noué des partenariats avec les entreprises Desay SV Automotive et ProLogium.

Le fournisseur d’électronique embarquée Desay SV Automotive a ainsi signé, le 22 avril, un accord de partenariat stratégique à long terme avec Enovate, en vue de développer conjointement des technologies de connectivité pour automobile.

Desay SV fournira ainsi des solutions de cockpit connecté et de conduite automatisée pour le véhicule de loisir électrique d’Enovate, le ME7.

En outre, Enovate et ProLogium coopéreront dans la commercialisation d’une batterie à électrolyte solide (lithium et céramique). Cette technologie permet de disposer de cellules de batteries avec une plus haute densité énergétique.

Avec ce partenariat, Enovate pourrait devenir le premier constructeur à utiliser la technologie de batterie à électrolyte solide.

Source : GASGOO.COM (23 et 24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Europe

Ford compte sur les hybrides pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de l’UE

#Emissions - #Ford - #Union Européenne - #véhicules électriques - #véhicules hybrides
Ford compte sur une offre élargie de modèles hybrides pour atteindre les objectifs fixés par l'Union européenne en matière d'émissions de CO2...

Ford compte sur une offre élargie de modèles hybrides pour atteindre les objectifs fixés par l’Union européenne en matière d’émissions de CO2 pour 2020-2021 et échapper à des amendes.

Ford Europe n’aura pas besoin d’un grand nombre de voitures entièrement électriques, a indiqué Steve Armstrong, président de la division européenne de Ford, en marge d’un événement organisé ce mois-ci par le constructeur à Amsterdam.

Ford accélère le lancement de modèles hybrides en Europe, en mettant notamment l’accent sur les hybrides rechargeables comme le nouveau Kuga. Il commercialisera par ailleurs un premier modèle électrique en 2020, puis une version électrique du Transit l’année suivante.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (22/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Ford investit dans Rivian pour accélérer dans l’électrique

#Ford - #Investissement - #Rivian - #véhicules électriques
Ford a annoncé un investissement de 500 millions de dollars dans Rivian, une start-up américaine spécialisée dans les véhicules électriques,...

Ford a annoncé un investissement de 500 millions de dollars dans Rivian, une start-up américaine spécialisée dans les véhicules électriques, dans laquelle Amazon a investi 700 millions de dollars en février.

Le constructeur de Dearborn, qui est en retard sur ses concurrents dans l’électrique, prévoit de fabriquer un véhicule électrique à batterie qui utilisera l’architecture flexible développée par Rivian. Il n’a pas donné de détails sur le modèle, ni indiqué où et quand il serait fabriqué.

Jim Hackett, directeur général de Ford, a précisé que l’investissement dans Rivian s’ajouterait aux 11 milliards de dollars que le constructeur a prévu de dépenser pour électrifier sa gamme jusqu’en 2022. Ford a déjà annoncé deux modèles électrique : un tout-chemin de loisir inspiré de la Mustang, qui doit voir le jour en 2020, et une version électrique du F-150.

Rivian restera une société indépendante, qui lancera ses propres produits. Il accueillera à son conseil d’administration le responsable des activités automobile de Ford, Joe Hinrichs.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (24/4/19), AFP (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Europe

L’ACEA publie son rapport sur la fiscalité automobile

#ACEA - #Automobile - #Fiscalité
L'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles) a publié son rapport annuel sur la fiscalité du secteur automobile Et comme chaque...

L’ACEA (Association des constructeurs européens d’automobiles) a publié son rapport annuel sur la fiscalité du secteur automobile. Et comme chaque année également, la France se place sur le podium des pays où les automobilistes ont le plus rapporté.

Ainsi, dans l’Europe des 15, les automobilistes ont dû s’acquitter en 2018, directement ou non, de 428 milliards d’euros, soit 3,5 % de plus par rapport à l’année précédente. Ce chiffre prend en compte la TVA sur les véhicules, les services (autoroutes par exemple), pièces de rechange, pneus, accessoires, les taxes lors de l’acquisition et l’immatriculation des véhicules, les possibles taxes annuelles (TVS pour les pros…) et enfin les taxes sur les carburants. A titre de comparaison, le budget général de l’Etat français en 2018 était de 446 milliards d’euros.

Les niveaux de recettes sont très différents entre les 15 pays, et logiquement, plus le parc roulant est important, plus la somme totale est élevée. En revanche, un constat reste immuable : les taxes sur le carburant et la TVA sur les services, sur les pièces, les pneus et les accessoires rapportent toujours gros. L’Allemagne arrive en tête des pays où les diverses taxes pèsent le plus lourd, avec 92 milliards d’euros. Près de la moitié de cette somme est générée par les taxes sur les carburants, et 30,33 milliards sont issus de la TVA.

Schéma a peu près similaire en France, avec 79 milliards de taxes récoltées via les automobilistes l’an passé. Là aussi, celles sur le carburant ont pesé très lourd dans le budget, générant 39,2 milliards d’euros de recettes, tandis que la TVA a rapporté près de 18 milliards d’euros. Les taxes et impôts sur les revenus des péages ont constitué la troisième plus grosse source de dépense, soit 12,2 milliards d’euros.

Ce rapport confirme donc les chiffres mis en avant par l’Automobile Club en mars : selon son étude, pas moins d’un quart du budget annuel de l’automobiliste français est ponctionné sous forme de taxes et impôts.

Source : JOURNALAUTO.COM (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Le bénéfice net de Gentex au premier trimestre a un peu baissé

#Gentex - #Résultats financiers
Le fournisseur américain de rétroviseurs Gentex a annoncé pour le premier trimestre un bénéfice net de 104,3 millions de dollars, en baisse de 6...

Le fournisseur américain de rétroviseurs Gentex a annoncé pour le premier trimestre un bénéfice net de 104,3 millions de dollars, en baisse de 6 %. Son chiffre d’affaires a augmenté de 1 %, à 468,6 millions de dollars.

L’entreprise a livré 10,7 millions de rétroviseurs sur le trimestre (+ 1 %), dont 7,5 millions de rétroviseurs intérieurs (- 2 %) et 3,2 millions de rétroviseurs extérieurs (+ 9 %). Les livraisons en Amérique du Nord ont augmenté de 10 % (à 3,5 millions d’unités), mais celles à l’international ont diminué de 3 % (à 7,2 millions).

Source : AUTOMOTIVE NEWS (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Corée du Sud

Le bénéfice net de Kia a augmenté de 50 % au premier trimestre

#Kia - #Résultats financiers
Kia a dégagé au premier trimestre un bénéfice net de 649 milliards de wons (501 millions d'euros), en hausse de 50 %, pour un chiffre d'affaires...

Kia a dégagé au premier trimestre un bénéfice net de 649 milliards de wons (501 millions d’euros), en hausse de 50 %, pour un chiffre d’affaires de 12 440 milliards de wons (9,6 milliards d’euros), en baisse de 0,9 %. Il a vendu 648 913 véhicules dans le monde sur la période (+ 0,5 %).

Le constructeur coréen a attribué l’amélioration de son bénéfice à la reprise d’une partie des provisions qu’il avait constituées au troisième trimestre 2017 pour régler des retards de paiement de salaires, ainsi qu’à la faiblesse du won face au dollar.

Kia a affiché une marge opérationnelle de 4,8 % au premier trimestre. « Nous visons une marge opérationnelle de plus de 5 % en 2022 », a déclaré Joo Woo-jeong, directeur financier de l’entreprise.

Source : YONHAP (25/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Le Bundesrat doit se prononcer sur une proposition de loi sur les trottinettes électriques

#Gouvernement - #Loi - #Trottinette électrique
Le Bundesrat (Conseil fédéral allemand) doit se prononcer le 17 mai sur une proposition de loi sur les trottinettes électriques Le Ministre...

Le Bundesrat (Conseil fédéral allemand) doit se prononcer le 17 mai sur une proposition de loi sur les trottinettes électriques.

Le Ministre allemand des Transports, Andreas Scheuer, souhaiterait en effet que ces trottinettes soient homologuées.

La question de la vitesse autorisée pour ces nouveaux moyens de transport urbains restent en suspens, avec une proposition d’une vitesse maximale autorisée de 12 km/h.

En outre, la loi devrait définir si ces trottinettes doivent circuler sur les trottoirs ou sur les pistes cyclables.

Source : FRANKFURTER ALLEGEMEINE ZEITUNG (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le gouvernement lance 16 expérimentations dans les véhicules autonomes en France

#Expérimentation - #Gouvernement - #PSA - #Renault - #Transdev - #Véhicules autonomes
Elisabeth Borne, ministre des Transports, et Anne-Marie Idrac, représentante pour le développement des véhicules autonomes, ont présenté, ce 24...

Elisabeth Borne, ministre des Transports, et Anne-Marie Idrac, représentante pour le développement des véhicules autonomes, ont présenté, ce 24 avril 2019, les 16 expérimentations sélectionnées dans les territoires français. Celles-ci seront étalées sur tout le territoire, en zones rurales comme urbaines. “Le développement du véhicule autonome est une opportunité pour une mobilité accessible à tous, surtout dans les territoires où l’on manque de mobilité”, a précisé Elisabeth Borne.

Sur les routes d’Île-de-France, notamment, Renault et PSA testeront leurs véhicules autonomes en conditions réelles sur 50 000 km, tandis que Valeo testera un système de valet de parking automatique à Paris.

PSA procédera en outre au remplacement d’une voie ferrée désaffectée par une navette autonome à Nantes Carquefou.

Renault et Transdev mettront pour leur part en circulation une navette autonome entre la gare RER de Massy et le plateau de Saclay. Ils piloteront également à Rouen 6 navettes qui seront complémentaires à une ligne de bus existante.

La RATP va quant à elle desservir un quartier urbain à Paris avec un système hybride entre véhicules personnels et transport collectif.

Parmi les 16 expérimentations autorisées figurent également, à Sophia Antipolis, la desserte par une navette d’une station de bus vers plusieurs entreprises privées ; à Nantes Métropole, I’implantation d’une navette à partir du terminus de la ligne du T3 ; et à Brenne, la mise en place d’un service de navettes pour répondre pour répondre aux besoins de mobilité en zone très rurale.

Le programme du gouvernement doit permettre d’opérer près d’un million de kilomètres d’ici à 2022, en situation grandeur nature pour les navettes autonomes.

Ces 16 expérimentations feront l’objet de bilans en 2022, après trois années de tests. “Les véhicules autonomes ne sont pas un enjeu de confort de conduite mais bien un outil pour apporter des réponses aux citoyens qui n’ont pas d’autres solutions que la voiture individuelle”, a ajouté Elisabeth Borne, qui d’ailleurs a rappelé que deux articles de la loi Lom devaient répondre à la mise en place de navettes : d’une part le cadre de circulation et d’autre part les échanges de données.

Source : JOURNALAUTO.COM (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le Groupe PSA annonce une baisse de 1,1 % de son chiffre d’affaires trimestriel

#Groupe PSA - #Prévisions - #Résultats financiers - #Ventes
Le Groupe PSA a annoncé une baisse de son chiffre d'affaires de 1,1 % au premier trimestre de 2019, à 17,98 milliards d'euros, principalement en...

Le Groupe PSA a annoncé une baisse de son chiffre d’affaires de 1,1 % au premier trimestre de 2019, à 17,98 milliards d’euros, principalement en raison de la suspension de ses opérations en Iran et de ses difficultés en Chine.

Le chiffre d’affaires de sa division “Automobile”, qui comprend les cinq marques de PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall), recule quant à lui de 1,8 %, à 14,16 milliards d’euros.

Au total, 886 400 véhicules ont été vendus par le groupe, un chiffre “en hausse en Europe”, mais en baisse hors du Vieux Continent. C’est 15 % de moins que l’an dernier, où il avait dépassé le million de véhicules vendus dans le monde au premier trimestre.

Avec 783 500 véhicules vendus, soit près de 90 % de ses ventes mondiales, le marché européen est en progression de 1,6 %, surtout grâce à Opel (+ 5,5 %) et Citroën (+ 4,5 %), par rapport au premier trimestre de 2018. Les ventes de modèles Peugeot reculent en revanche de 2,9 % et celles de DS, dont les volumes sont bien moindres, baissent plus nettement (- 18,8 %).

Hors d’Europe, PSA rencontre des difficultés en Chine, où les ventes se sont effondrées de 57,5 % au premier trimestre, et il a en outre dû sortir d’Iran, contraint par les sanctions américaines.

Sur la région Moyen-Orient et Afrique, désormais privée du marché iranien, les ventes chutent donc de 81 %. En Amérique latine, elles reculent aussi, de 30,1 %. Les ventes du groupe reculent également en Inde-Pacifique (- 6,5 %) et en Eurasie (- 21,5 %).

Côté perspectives, le groupe “prévoit un marché automobile stable en Europe, en baisse de 2 % en Amérique latine et de 3 % en Chine, et en hausse de 5 % en Russie“.

Pour la période 2019-2021, il vise une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5 % pour sa division automobile.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA (25/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Michelin annonce une hausse de 11,3 % de son chiffre d’affaires trimestriel

#Michelin - #Prévisions - #Résultats financiers
Michelin a confirmé ses objectifs annuels et publié un chiffre d'affaires en hausse de 11,3 %, à 5,809 milliards d'euros,pour le premier trimestre...

Michelin a confirmé ses objectifs annuels et publié un chiffre d’affaires en hausse de 11,3 %, à 5,809 milliards d’euros,pour le premier trimestre malgré un marché défavorable. A taux de change constants, les ventes ont progressé de 9,3 % de janvier à mars par rapport à la même période de l’an dernier. Elles ont notamment bénéficié des récentes acquisitions du britannique Fenner et du canadien Camso, qui ont plus que compensé la déconsolidation de la filiale TCi, apportée pour créer une coentreprise avec le japonais Sumitomo en Amérique du Nord.

“Dans des marchés difficiles, l’exposition du groupe à différents secteurs de l’économie permet une fois encore de démontrer sa résilience et de confirmer sa guidance 2019”, souligne l’équipementier.

Le groupe prévoit pour l’ensemble de l’année “une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés” et une hausse du résultat d’exploitation, à taux de change constants et sans compter la contribution de Camso et Fenner, estimée à 150 millions d’euros.

Le résultat opérationnel des activités courantes, dit “résultat opérationnel des secteurs”, avait atteint 2,77 milliards d’euros en 2018.

Le chiffre d’affaires est en progression de 0,2 %, à 2,788 milliards d’euros pour l’automobile. Dans un marché en baisse de 2% – fortement affecté par le recul de la demande pour les pneus de “première monte” destinés aux véhicules neufs (- 8 %), entraîné par la Chine -, Michelin dit limiter la baisse des volumes écoulés à 1,6 %, et “consolide ainsi sa part de marché”.

Les ventes du secteur routier ont progressé de 5,3 % à 1,550 milliard, “dans des marchés en léger retrait”, grâce en particulier au développement des offres de service et à une montée en gamme.

Quant aux activités de spécialités, elles ont progressé de 52,8 %, à 1,471 milliard, fortement soutenue par l’intégration de Camso et Fenner. A périmètre constant, ce secteur affiche une croissance de 4,6 % de ses ventes, soutenue par une hausse des prix combinée à une stabilité des volumes et un effet de changes favorable. Les produits miniers et pneus pour avions ont particulièrement bien marché sur le trimestre.

Les marchés des pneus pour automobiles (“tourisme camionnette”) devraient ,selon la direction, “afficher une évolution contrastée” cette année, avec une poursuite de la baisse pour les pneus de “première monte” et une croissance modérée pour le remplacement. Les marchés des pneumatiques pour camions sont attendus “en léger recul”, tandis que ceux des secteurs miniers, des avions et des deux roues devraient “rester dynamiques”.

Michelin attend aussi en 2019 des effets de change légèrement favorables et un impact négatif d’environ 100 millions d’euros sur le résultat d’exploitation lié à la hausse des cours des matières premières.

Le directeur général exécutif Florent Menegaux doit prendre en mai la présidence du groupe pour succéder à Jean-Dominique Senard, qui est devenu en janvier président du conseil d’administration de Renault et cumule les deux fonctions depuis.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE MICHELIN (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Moia n’a pas l’autorisation d’étendre sa flotte à Hambourg

#Flotte - #Justice - #Mobilité - #Moia - #Plainte - #Service - #Volkswagen
Suite à la plainte d'une entreprise de taxis, le service de mobilité du groupe Volkswagen, Moia, s'est vu interdire par le tribunal administratif...

Suite à la plainte d’une entreprise de taxis, le service de mobilité du groupe Volkswagen, Moia, s’est vu interdire par le tribunal administratif d’Hambourg de développer sa flotte de navettes pour des courses partagées. Sa flotte devra donc se limiter à 200 véhicules.

Initialement, Moia comptait déployer une flotte de jusqu’à 500 véhicules à Hambourg.

Le service de Moia n’a été lancé dans la ville allemande que depuis quelques semaines. Au cours des 10 premiers jours de son activité, le service aurait enregistré quelque 15 000 réservations de courses.

Jusqu’à clarification des questions soulevées par la société de taxis (notamment sur des points de concurrence déloyale), Moia ne pourra donc pas accroître sa flotte. Cela pourrait durer plusieurs mois.

A titre de comparaison, 200 navettes Moia circulent à Hambourg, contre plus de 3 000 taxis.

Moia se défend de vouloir remplacer les taxis mais compte plutôt proposer un service qui se situerait entre les taxis et les transports en commun, les courses étant partagées entre clients qui se rendent à une destination similaire.

Source : AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Tesla a subi une lourde perte trimestrielle

Tesla a annoncé qu'il avait subi une perte nette de 702 millions de dollars au premier trimestre (contre 709,6 millions un an plus tôt) Il a livré...

Tesla a annoncé qu’il avait subi une perte nette de 702 millions de dollars au premier trimestre (contre 709,6 millions un an plus tôt). Il a livré 63 000 véhicules (près d’un tiers de moins qu’au dernier trimestre 2018) et a réalisé un chiffre d’affaires de 4,5 milliards de dollars, en hausse de 33 % – dont 3,7 milliards dans son activité automobile (+ 36 %).

Le constructeur américain de véhicules électriques a terminé le trimestre avec 2,2 milliards de dollars de trésorerie, contre 3,7 milliards à la fin 2018.

Tesla a averti les investisseurs qu’il s’attendait à être encore dans le rouge au deuxième trimestre, mais il prévoit un retour aux bénéficies au troisième trimestre. Il a indiqué qu’il comptait toujours de vendre entre 360 000 et 400 00 véhicules dans le monde cette année et que sa production pourrait atteindre 500 000 unités en fonction du démarrage de l’usine qu’il construit en Chine, à Shanghai.

Le constructeur a par ailleurs annoncé qu’il allait réintroduire des versions moins onéreuses des Model S et Model X, et augmenter leur autonomie, afin de dynamiser ses ventes.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (24/4/19), REUTERS (25/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Volkswagen déclare que les voitures électriques ont un meilleur bilan écologique que les diesel

#Bilan Carbone - #CO2 - #Diesel - #Pollution - #Voitures électriques - #Volkswagen
En réponse à une étude qui estime que les voitures électriques polluent en réalité davantage (entre 11 et 28 % de plus, en termes d'émissions...

En réponse à une étude qui estime que les voitures électriques polluent en réalité davantage (entre 11 et 28 % de plus, en termes d’émissions de CO2) que les voitures diesel sur l’ensemble de leur cycle de vie (production, utilisation sur 200 000 km et recyclage), le groupe Volkswagen a déclaré que les voitures électriques ont dès à présent un meilleur bilan écologique que les diesel.

Selon Volkswagen, actuellement, en prenant en compte l’ensemble de son cycle de vie (sur une distance totale de 200 000 km parcourus, en incluant le processus de production et le recyclage), une E-Golf émettrait en moyenne 119 de CO2/km, alors qu’une Golf diesel émettrait 140 g/km.

Pour l’E-Golf, sur les 119 g de CO2 émis en moyenne par km sur l’ensemble de son cycle de vie, 57 g proviennent du processus de production et 62 de l’électricité nécessaire pour alimenter le véhicule. Pour le diesel, 29 g proviennent du processus de production et 111 g de l’utilisation du véhicule (émissions liées à la combustion de carburant).

Or, Volkswagen compte à terme (d’ici à 2050) rendre ses processus de production neutres en CO2. A cet horizon, les voitures électriques auraient alors un bilan écologique encore plus avantageux.

De plus, si l’électricité utilisée pour recharger une voiture électrique provenait de sources renouvelables, seuls 2 g de CO2/km proviendrait de l’alimentation du véhicule.

Source : AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG (24/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Volkswagen maintient le lancement de la prochaine génération de la Golf

#Golf - #Lancement - #Logiciel - #Volkswagen
Malgré des délais causés par des problèmes sur les fonctionnalités numériques du modèle, le constructeur Volkswagen maintient le lancement de...

Malgré des délais causés par des problèmes sur les fonctionnalités numériques du modèle, le constructeur Volkswagen maintient le lancement de la prochaine génération de la Golf en Europe pour la fin du mois de février 2020.

La future Golf sera donc lancée dans la 9ème semaine de 2020 (soit à partir du 24 février), en premier lieu en Allemagne, puis dans le reste des marchés européens.

La huitième génération de la Golf a néanmoins rencontré des problèmes de logiciels, du fait de nouvelles fonctionnalités connectées.

“Nous ne cacherons jamais le fait que les logiciels, un thème extrêmement important pour nos futurs produits, représentent un réel défi pour nous”, a concédé Jürgen Stackmann, directeur de la marque Volkswagen.

Selon M. Stackmann, les problèmes de logiciels proviennent de la fonctionnalité de mise à jour “over-the-air” (à distance), qui pourrait les rendre plus vulnérables aux cyber-attaques. Ce type de mise à jour à distance pourrait en outre affecter l’homologation des véhicules, étant donné que du contenu est rajouté au véhicules après sa commercialisation.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (25/4/19)
Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez toutes les analyses de 14h