triangle orange
Le

Analyse de presse de 14H00

Téléchargez
Icone
triangle bleu
France

Arrêter les véhicules à moteur thermique coûtera une fortune

#Bonus - #Etude - #Hybride - #Hydrogène - #Mobilité
Un rapport présenté le 20 mars par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) dresse « les...

Un rapport présenté le 20 mars par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) dresse « les scénarios technologiques permettant d’atteindre l’objectif d’un arrêt de la commercialisation des véhicules thermiques en 2040 ». Présidé par le sénateur de la Meuse Gérard Longuet et le député de l’Essonne Cédric Villani, l’Opecst avait été saisi, en juillet 2018, conjointement par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire et la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale afin de faire des propositions avant l’examen du projet de loi d’orientation sur les mobilités. Les rapporteurs, Huguette Tiegna et Stéphane Piednoir, se montrent « globalement confiants dans la capacité de l’industrie et de la recherche française à tirer parti des transformations en cours dans l’industrie automobile ». Néanmoins, ils considèrent qu’il convient de ne « pas sous-estimer les risques associés à un tel bouleversement ».

Les enjeux sont considérables. La filière automobile représente 16 % du chiffre d’affaires de l’industrie manufacturière française, avec plus de 4 000 entreprises industrielles et 440 000 salariés, ainsi que près de 130 000 sociétés de service employant 480 000 salariés.

Les rapporteurs de l’Opecst ont, notamment, fait appel à l’expertise du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et de l’IFP Energies nouvelles afin d’élaborer plusieurs scénarios et en tirer des recommandations. Les trois scénarios envisagés (« médian », « pro-batterie » et « pro-hydrogène ») tablent sur des progrès importants en R&D et sur une baisse significative du prix des batteries au lithium et des piles à combustible à hydrogène pour tendre vers la « disparition totale des véhicules thermiques non hybrides en 2040 ».

Le scénario « pro-hydrogène » montre que cette technologie pourrait jouer un « rôle important » si des progrès techniques beaucoup plus rapides que prévus permettent une baisse accélérée des prix. Mais les rapporteurs se gardent bien de prendre partie pour une technologie plutôt qu’une autre et réaffirment le principe de « neutralité technologique », garant de la liberté des industriels.

Quel que soit le scénario retenu, les émissions de CO2 devraient être divisées par cinq entre aujourd’hui et 2040 pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Mais les coûts associés à cette transition seront « très élevés », prévient l’Opecst. Le rapport évoque le chiffre astronomique de 500 milliards d’euros. L’impact le plus important pour les finances publiques est lié à la disparition progressive de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques), qui devrait représenter 37,7 milliards d’euros en 2019.

Les coûts liés à la mise en place des infrastructures (bornes de recharge et stations à hydrogène) sont évalués, selon les scénarios, entre 30,7 et 108 milliards d’euros. Le rapport estime que 65 % des logements pourraient, à terme, être équipé d’un point de recharge et préconise de rendre obligatoire l’installation d’au moins un point de recharge dans les stations-service et sur tout parking de supermarché de plus de 50 places.

Tant que les prix des véhicules à faibles émissions n’auront pas baissé, l’Opecst encourage par ailleurs le gouvernement à consolider et à compléter les aides existantes. Ainsi, pour l’achat d’un modèle électrique, le bonus écologique doit être maintenu à 6 000 euros jusqu’en 2030 avant de passer à 3 000 euros. Il est fixé et maintenu à 10 000 euros jusqu’en 2040 pour les véhicules à hydrogène. Le rapport propose également une prime de conversion exceptionnelle pour renouveler le parc automobile le plus ancien et donc le plus polluant (normes Euro-1 à Euro-4).

Afin de soutenir la création d’une industrie européenne des batteries, l’Opecst préconise enfin d’instaurer des critères de qualité environnementale pour limiter leur empreinte carbone lors de la fabrication, en termes de performance de recyclage ou d’approvisionnement responsable en matières premières.

Source : MONDE (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

BMW lancera la Série 2 Gran Coupé

#BMW - #Modèle - #Salon de Los Angeles
Dans un communiqué, BMW a annoncé qu'il lancerait la Série 2 Gran Coupé, un coupé à 4 portes Le modèle sera dévoilé en première mondiale au...

Dans un communiqué, BMW a annoncé qu’il lancerait la Série 2 Gran Coupé, un coupé à 4 portes. Le modèle sera dévoilé en première mondiale au Salon de Los Angeles en novembre 2019, puis sera commercialisé au printemps 2020.

A l’occasion de la conférence de presse annuelle, Harald Krüger, président du groupe BMW, a dévoilé un premier aperçu du futur modèle.

Ce véhicule “très orienté sur le design” ciblera en particulier des clients modernes et urbains.

La Série 2 Gran Coupé mettra l’accent sur l’individualité, l’esthétique et l’émotion sur le segment des voitures compactes de haut de gamme.

Le futur modèle se basera sur la plateforme dédiée aux modèles à traction, à l’instar de la Série 1 ; il partagera de ce fait de nombreuses avancées technologiques avec la Série 1.

D’ailleurs, la nouvelle Série 1 sera elle aussi présentée au cours de l’année 2019.

Source : AUTOMOBILWOCHE (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

BMW table sur une légère hausse de ses ventes mais sur un net recul de son bénéfice avant impôts

#BMW - #Conférence - #Economies - #Objectif - #Prévisions - #Résultats - #Stratégie
A l'occasion de sa conférence de presse annuelle, le groupe BMW a publié son rapport annuel Le groupe a notamment réalisé l'an dernier un chiffre...

A l’occasion de sa conférence de presse annuelle, le groupe BMW a publié son rapport annuel. Le groupe a notamment réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 97,5 milliards d’euros (- 0,8 %).

Le constructeur a notamment annoncé qu’il tablait sur une légère hausse des ventes de ses marques BMW et Mini et sur une marge opérationnelle comprise entre 6 et 8 %. L’objectif à long terme d’une marge à 8 % reste maintenu.

En revanche, le groupe devrait subir un “net recul” (soit au moins 10 % de baisse) de son bénéfice avant impôts en 2019, après une diminution de 8,1 % en 2018 (à 9,1 milliards d’euros). Les investissements dans l’électromobilité, les effets de change négatifs et la hausse attendue des matières premières devraient en effet peser sur le résultat de cette année. A  cela s’ajoutent des charges exceptionnelles pour atteindre les objectifs européens de réduction des émissions de CO2

Le groupe allemand a donc indiqué dans un communiqué qu’il allait lancer un programme de réduction des coûts portant sur 12 milliards d’euros d’économies d’ici à 2022. Pour réaliser ces économies, le groupe compte mettre en place des mesures “d’amélioration d’efficacité”, notamment la simplification de son offre de modèles.

De plus, bien que BMW prévoit d’embaucher des spécialistes en informatique, le nombre total de ses salariés ne devraient pas augmenter, les départs à la retraite ne devant pas être remplacés.

Le président du groupe BMW, Harald Krüger, dans sa déclaration lors de la conférence, a souligné que le Brexit et les taxes douanières restaient une grande source d’inquiétude.

Dans l’électromobilité, BMW compte lancer 25 modèles électrifiés à l’horizon 2025 (dont 12 électriques). Dans quelques semaines, un centre de recherche pour la production des cellules de batteries sera ouvert à Munich.

Source : AFP, XINHUA NEWS, JOURNALAUTO.COM AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Bosch propose une application qui alerte les conducteurs lorsqu’un automobiliste roule en contresens

#Application - #Bosch - #Radio - #Sécurité Routière
L'équipementier allemand Bosch propose une application (basée sur le cloud) qui alerte les conducteurs lorsqu'un automobiliste roule en contresens...

L’équipementier allemand Bosch propose une application (basée sur le cloud) qui alerte les conducteurs lorsqu’un automobiliste roule en contresens sur les nationales et autoroutes.

Rien qu’en Allemagne, la radio d’information sur le trafic diffusée sur les routes signale chaque année quelque 2 000 cas d’automobilistes qui remontent des voies en sens inverse.

Son système, surnommé “le sauveur de vie des nuages” (en référence au cloud, le nuage informatique) peut alerter les conducteurs de situations à risque (dont les automobilistes en sens inverse) dans 13 pays européens.

Pour détecter les automobilistes en sens inverse, l’application de Bosch repère le déplacement d’un véhicule par rapport au sens de circulation sur une route spécifique.

Bosch a précisé que plus nombreuses seront les voitures équipées de ce système, plus l’application sera efficace, ce qui créera un “réseau de circulation sécurisé” plus étendu.

En outre, son application regroupera les alertes diffusées par une quinzaine de radios allemandes qui alertent leurs auditeurs lors de la présence d’un automobiliste en contresens.

Source : AUTOMOBILWOCHE (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Dacia dévoile les tarifs de la série limitée Techroad

#Dacia - #Prix - #Salon de Genève - #Série limitée
Dacia dévoile les prix de la série limitée Techroad, présentée au Salon de l’Automobile de Genève Les tarifs s’échelonnent de 18 900...

Dacia dévoile les prix de la série limitée Techroad, présentée au Salon de l’Automobile de Genève. Les tarifs s’échelonnent de 18 900 euros (TCe 130 4X2à à 21 750 euros (Blue dCi 115 4X4) sur le Duster, de 13 130 euros (TCe 90) à 15 030 euros (Blue dCi 95) sur la Sandero, de 14 010 euros (TCe 90) à 15 910 euros (Blue dCi 95) sur le Logan MCV, de 15 650 euros (TCe 130 ; 5 places) à 18 100 euros (Blue dCi 115 ; 7 places) sur le Lodgy et de 15 450 euros (TCe 130) à 16 900 euros (Blue dCi 95) sur le Dokker.

Source : AUTOPLUS.FR (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Engie teste le véhicule de loisir à hydrogène Nexo

#Engie - #Hydrogène - #Hyundai - #Mondial de l’Automobile - #Nexo - #Renault
Hyundai a livré le 19 mars en France son premier exemplaire du véhicule à hydrogène Nexo Celui-ci a rejoint la flotte de l’énergéticien Engie...

Hyundai a livré le 19 mars en France son premier exemplaire du véhicule à hydrogène Nexo. Celui-ci a rejoint la flotte de l’énergéticien Engie Cofely, qui en a commandé trois au total. Ces véhicules compléteront son parc de 50 Renault Kangoo Z.E. H2 déployé en Ile-de-France en 2017.

Le Nexo est commercialisé depuis le dernier Mondial de l’Automobile de Paris et Hyundai a déjà enregistré une dizaine de commandes. Il succède à l’ix35 Fuel Cell, modèle écoulé à une centaine d’exemplaires en France.

Source : FLOTAUTO.COM (19/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Etats-Unis

Ford produira des véhicules électriques aux Etats-Unis et le prochain Transit Connect au Mexique

#Ford - #Production - #Utilitaire léger - #Véhicules autonomes - #véhicules électriques
Ford a modifié une nouvelle fois ses projets de production de véhicules électriques et autonomes en Amérique du Nord Le constructeur a...

Ford a modifié une nouvelle fois ses projets de production de véhicules électriques et autonomes en Amérique du Nord.

Le constructeur a annoncé hier que son usine de Flat Rock, près de Detroit, deviendrait un second site de production de véhicules électriques à batteries, en plus d’une usine à Cuautitlan au Mexique. Il renonce ainsi à son projet d’établir un centre pour les véhicules autonomes à Flat Rock et produira ces véhicules sur un autre site dans l’Etat du Michigan.

Les 900 millions de dollars que Ford comptait dépenser jusqu’en 2023 pour produire des véhicules autonomes à Flat Rock seront en grande partie alloués aux véhicules électriques et à la prochaine génération de la Mustang, ont indiqué des dirigeants de l’entreprise. L’usine doit perdre sa deuxième équipe au printemps, mais celle-ci sera réintroduite à l’avenir et 900 nouveaux emplois seront crées sur le site.

Ford produira au Mexique un tout-chemin de loisir électrique à batterie, inspiré de la Mustang et doté d’une grande autonomie, qui est attendu en 2020. L’usine de Flat Rock fabriquera les futurs véhicules électriques du constructeur qui seront basés sur une nouvelle architecture dédiée.

Ford n’a pas dévoilé où serait situé son centre de véhicules autonomes, ni donné d’informations sur les investissements et les emplois associés à ce projet. Il a indiqué que le site équiperait des véhicules hybrides développés à cet effet. La production doit démarrer en 2021 et les véhicules seront destinés à un usage commercial plutôt qu’aux particuliers.

Ford a en outre indiqué qu’il assemblerait le prochain Transit Connect au Mexique. La décision de ne plus importer le véhicule d’Espagne (et auparavant de Turquie) lui permettra d’accroître son contenu nord-américain afin de satisfaire aux exigences du nouvel accord de libre-échange entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada. La troisième génération du petit utilitaire, qui devrait être commercialisée en 2021, sera fabriquée à Hermosillo, où la production de la Ford Fusion et de la Lincoln MKZ doit cesser à une date non précisée.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Geely a dégagé un bénéfice net de 12,55 milliards de yuans

#Geely - #Résultats financiers
Le groupe chinois Geely a dégagé un bénéfice net de 12,55 milliards de yuans (1,645 milliard d'euros ; + 18 %), sur un chiffre d'affaires de...

Le groupe chinois Geely a dégagé un bénéfice net de 12,55 milliards de yuans (1,645 milliard d’euros ; + 18 %), sur un chiffre d’affaires de 106,60 milliards de yuans (13,97 milliards d’euros), en hausse de 14,9 %.

Le groupe Geely a vendu 1,5 millions de véhicules l’an dernier (+ 20 %).

Le constructeur chinois a précisé que les incertitudes économiques en Chine ont affecté la demande mais Geely a précisé n’avoir manqué son objectif de ventes que de 5 %. Ses ventes ont particulièrement reculé au quatrième trimestre (- 44 %).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, GASGOO.COM (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Corée du Sud

Hyundai veut vendre 70 000 nouvelles Sonata en Corée du Sud cette année

#Hyundai - #Modèle
Lors du lancement de la huitième génération de la Sonata en Corée du Sud aujourd’hui, Hyundai a annoncé qu’il avait pour ambition...

Lors du lancement de la huitième génération de la Sonata en Corée du Sud aujourd’hui, Hyundai a annoncé qu’il avait pour ambition d’écouler 70 000 exemplaires de la nouvelle berline sur le marché coréen cette année. Il a précisé qu’il avait reçu 12 323 précommandes pour le modèle.

Plus longue, plus basse et plus large que le modèle qu’elle remplace, la nouvelle Sonata arbore des lignes plus sportives. Coté moteurs, la voiture est lancée avec un moteur à essence de 2 litres et un moteur aux GPL de 2 litres. Une motorisation hybride et un moteur turbo à essence de 1,6 litre compléteront l’offre au second semestre.

Les prix de la nouvelle Sonata démarrent à 23,5 millions de wons (18 270 euros).

Hyundai a précisé qu’il commencerait à exporter la nouvelle berline cette année.

Source : YONHAP (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Karma dévoilera un concept au Salon de Shanghai

#Concept - #Karma Automotive - #Pininfarina - #Salon de Shanghai
Le constructeur Karma Automotive (anciennement Fisker, rebaptisé Karma depuis qu'il est détenu par le groupe chinois Wanxiang) dévoilera un...

Le constructeur Karma Automotive (anciennement Fisker, rebaptisé Karma depuis qu’il est détenu par le groupe chinois Wanxiang) dévoilera un concept au Salon de Shanghai au mois d’avril.

Ce concept est issu de la coopération entre Karma et l’entreprise italienne de design et d’ingénierie Pininfarina.

Ce concept développé avec Pininfarina est l’un des trois produits que Karma prévoit de présenter au Salon de Shanghai.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Inde

L’Inde va mettre en place un plan de soutien aux deux-roues électriques et transports publics électriques

#Aides - #Gouvernement - #véhicules électriques
Le gouvernement indien a annoncé un plan de soutien de 100 milliards de roupies (près de 1,3 milliard d'euros) pour les trois prochaines années,...

Le gouvernement indien a annoncé un plan de soutien de 100 milliards de roupies (près de 1,3 milliard d’euros) pour les trois prochaines années, destiné à l’achat de deux-roues électriques et aux transports publics électriques. L’Inde avait consacré 9 milliards de roupies (115 millions d’euros) seulement au soutien de l’électrique depuis 2015.

Dans le détail, les subventions seront allouées à 1 million de deux-roues, 500 000 rickshaw, 7 000 autobus et 55 000 taxis ou voitures de flotte.

Le choix du gouvernement indien est dicté à la fois par la congestion des rues dans les centres-villes indiens et par le nombre encore limité de voitures personnelles dans le pays. Le plan prévoirait également la création d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques.

Le plan du gouvernement a été bien accueilli par les constructeurs automobiles indiens. Il devrait également satisfaire Ola, l’Uber indien, qui prévoit de mettre en circulation pas moins de 10 000 rickshaws électriques au cours des douze prochains mois et un million de voitures électriques d’ici à 2021. Pour mener à bien ses ambitions dans les véhicules électriques, Ola a officialisé mardi une levée de fonds de 260 millions  d’euros dans le cadre d’un partenariat avec Hyundai et Kia.

L’Inde s’est fixé d’ambitieux objectifs pour diminuer la pollution qui étouffe une partie du pays. New Delhi, en particulier, souffre d’une des pires pollutions atmosphériques de la planète.

Source : LES ECHOS (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Corée du Sud

La Corée du Sud veut installer des stations de distribution d’hydrogène produit à partir de biogaz

#Gouvernement - #Hydrogène - #Investissements - #Production
En Corée du Sud, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie a annoncé qu’il investirait 9,5 milliards de wons (7,4 millions...

En Corée du Sud, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie a annoncé qu’il investirait 9,5 milliards de wons (7,4 millions d’euros) au cours des trois prochaines années afin d’installer des stations de distribution d’hydrogène produit à partir de biogaz.

Ce projet s’inscrit dans la vision du gouvernement de bâtir une société où l’hydrogène est utilisé comme principale source d’énergie pour la production d’électricité, les véhicules et d’autres usages quotidiens.

Le projet sera centré sur le développement de technologies permettant d’obtenir de l’hydrogène à partir de biogaz non utilisé et sur l’installation de stations pour alimenter des autobus à piles à combustible.

Le ministère compte choisir à partir de vendredi les organisations qui participeront à ce projet.

Source : YONHAP (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
République Tchèque

Le bénéfice opérationnel de Skoda a reculé de 14,6 %

#Investissement - #modèles - #Résultats - #Skoda - #WLTP
Le bénéfice opérationnel de Skoda a reculé de 14,6 % en 2018, à 1,38 milliard d'euros, sur un chiffre d'affaires de 17,3 milliards d'euros...

Le bénéfice opérationnel de Skoda a reculé de 14,6 % en 2018, à 1,38 milliard d’euros, sur un chiffre d’affaires de 17,3 milliards d’euros (contre 16,6 milliards d’euros en 2017).

L’an dernier, la marque tchèque a vendu plus de 1,2 million de véhicules, réalisant ainsi un record de ventes.

Bernhard Maier, patron de Skoda, a déclaré que 2018 avait été une année de défis, entre le passage au cycle WLTP et le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis.

Du fait de ces difficultés, Skoda a lancé au premier semestre de 2018 un nouveau plan de réduction des coûts qui devrait permettre d’économiser 500 millions d’euros par an à compter de 2020.

Néanmoins, le constructeur a confirmé qu’il allait investir 2 milliards d’euros dans l’électromobilité et les services de mobilité au cours des 4 prochaines années. D’ici à la fin de 2022, Skoda aura lancé plus de 30 modèles nouveaux et restylés, dont plus d’une dizaine seront électrifiés.

Source : AUTOMOBILWOCHE
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Le DS Design Studio Paris dévoile ses secrets au DS World Paris

#DS - #DS Design Studio Paris - #DS World Paris
Pour la première fois, le DS Design Studio Paris quitte son atelier pour s’installer sur les trois niveaux du DS World Paris, situé au 33 rue...

Pour la première fois, le DS Design Studio Paris quitte son atelier pour s’installer sur les trois niveaux du DS World Paris, situé au 33 rue François 1er à Paris, afin de présenter ses œuvres et d’échanger avec les visiteurs. Les femmes et les hommes du style de DS Automobiles, sous la direction du directeur du style Thierry Metroz, dévoilent des projets inédits et partagent leurs secrets dans le cadre d’une exposition inédite baptisée « Confidence, l’esthétique des sens ».

A l’occasion de cette résidence artistique, les travaux de la soixantaine de personnes qui composent le DS Design Studio Paris sont présentés à travers les différentes équipes des styles extérieur, intérieur, ProLab, VLab, des modeleurs, de l’atelier Couleurs et Matières, des selliers, etc.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE DS (19/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Les salariés allemands de Porsche vont toucher un bonus de 9 700 euros

#Bonus - #Diesel - #Porsche - #Résultats - #WLTP
Les quelque 25 000 salariés allemands de Porsche vont toucher un bonus record de 9 700 euros au titre de l'année 2018 Ce bonus se compose de...

Les quelque 25 000 salariés allemands de Porsche vont toucher un bonus record de 9 700 euros au titre de l’année 2018.

Ce bonus se compose de deux parties, à savoir un versement de 9 000 euros pour la performance des salariés, et un paiement supplémentaire de 700 euros qui sera abondé sur le fonds de retraite.

L’an dernier, Porsche a vendu 256 255 voitures (+ 4 %). La marque a réalisé un chiffre d’affaires de 25,8 milliards d’euros (+ 10 %) et un bénéfice opérationnel de 4,3 milliards d’euros (+ 4 %). La marge opérationnelle s’est établie à 16,6 %.

Pour l’année 2019, Porsche se dit à nouveau optimiste, notamment grâce au lancement de la nouvelle génération de la 911, de variations du Cayenne et de la 718, malgré les difficultés liées au passage au cycle WLTP et à la crise du diesel.

Source : AUTOMOBILWOCHE, JOURNALAUTO.COM (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Chine

Nissan revoit à la baisse son objectif de ventes en Chine pour 2022

#Nissan - #Objectif - #Ventes
Nissan a revu à la baisse, de 8 %, son objectif de ventes en Chine pour 2022, à 2,39 millions d'unités, soit une baisse de 220 000 unités environ...

Nissan a revu à la baisse, de 8 %, son objectif de ventes en Chine pour 2022, à 2,39 millions d’unités, soit une baisse de 220 000 unités environ en termes de volume par rapport à l’objectif initial.

En 2018, le constructeur a vendu 1,56 million de véhicules sur le marché chinois, en hausse de 3,4 %, sur un marché total en recul de 6%, à 22,7 millions d’unités.

Nissan ne prévoit pas de nouveautés pour le marché chinois avant 2020 et sa filiale Infiniti n’en lancera qu’en 2021. “Nous maintenons intact notre engagement en Chine. Mais nous allons privilégier la rentabilité aux volumes”, a déclaré Hiroto Saikawa, directeur général de Nissan.

Dans le cadre du plan à moyen terme de Nissan, la Chine doit représenter un tiers de son chiffre d’affaires d’ici à 2022.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Porsche avance dans ses préparations pour le lancement de la Taycan

#Investissement - #Modèle - #Porsche - #Production - #Usine - #Voiture Electrique
Dans un entretien accordé à Automotive News Europe, le directeur de la production de Porsche, Albrecht Reimold a indiqué que la marque avançait...

Dans un entretien accordé à Automotive News Europe, le directeur de la production de Porsche, Albrecht Reimold a indiqué que la marque avançait dans ses préparations en vue du lancement de son premier modèle 100 % électrique, la Taycan.

Actuellement, Porsche est en phase de pré-production dite “série zéro”, qui est la dernière étape avant le début de l’assemblage des exemplaires destinés à la commercialisation.

Le constructeur a donc confirmé que la Taycan commencera à être produite à compte du mois de septembre, pour des premières livraisons dès la fin de l’année.

L’usine de Zuffenhausen (qui assemblera la Taycan) devrait fonctionner à pleines capacités dès 2020, afin de faire face à la forte demande attendue pour ce futur modèle.

M. Reimold a d’ailleurs précisé que Porsche avait investi environ un million d’euros dans son usine de Zuffenhausen, dont quelque 700 millions d’euros alloués à la production de la Taycan et 300 millions d’euros pour préparer la production de la huitième génération de la 911.

Interrogé sur les synergies de production entre la Taycan, la 911 et la 718, M. Reimold a précisé que la Taycan bénéficiera d’ateliers de carrosserie et de peinture spécifiques. Néanmoins, les modèles sportifs (911 et 718) pourront être peints dans l’atelier dédié à la Taycan. En revanche, l’inverse ne sera pas vrai, en raison des dimensions de la Taycan (supérieures à celles des 911 et 718). Il en sera de même pour l’assemblage final (celui de la 911 pourra être réalisé sur la ligne d’assemblage de la Taycan, mais pas l’inverse).

De plus, tout comme Volkswagen, Porsche souhaite abaisser son empreinte CO2 et voudrait que la production de la Taycan devienne à terme totalement neutre en CO2 (probablement à l’horizon 2025).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Près de 31 000 personnes victimes de conducteurs non assurés en 2018

#Assurance - #FGAO - #Sécurité Routière
D’après un rapport publié le 20 mars par le FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages), près de 31 000 personnes ont été...

D’après un rapport publié le 20 mars par le FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages), près de 31 000 personnes ont été victimes de conducteurs non couverts par les assurances en 2018, un chiffre en augmentation de 12 % depuis 2013 pour l’ensemble des accidents. Dans le détail, sur les 30 873 victimes de la circulation automobile prises en charge par le FGAO, 25 973 ont été victimes de conducteurs non assurés, 3 772 de conducteurs non identifiés et 1 128 de conducteurs non garantis, c’est-à-dire dont l’assureur a contesté la couverture, comme par exemple en cas de fausse déclaration.

Le FGAO sert à indemniser ces victimes d’accidents causés par des conducteurs sans assurance. Ses fonds proviennent d’une contribution prélevée sur chaque contrat d’assurance automobile. 69 % des victimes ont subi un dégât matériel, tandis que 31 % d’entre elles ont été des victimes corporelles : 9 518 personnes ont été blessées et 109 sont mortes. Ces dernières victimes corporelles ont perçu 100 millions d’euros sur les 119 millions d’indemnisations versées au total l’an passé, un montant global en progression de 32 % depuis 2013, essentiellement dû à la hausse des indemnités versées en dommages corporels.

Plus de 80 % des accidents impliquant des conducteurs non assurés sont survenus sur des routes communales et départementales, précise le FGAO. Concernant le profil des auteurs de ces accidents, 76 % étaient des hommes et plus de 46 % étaient âgés de moins de 30 ans. Par ailleurs, 26 % de ces auteurs non assurés n’avaient pas de permis de conduire valide. A noter aussi que 18 % de ces auteurs ont contrôlés positifs au test d’alcoolémie au moment de l’accident, tandis que les délits de fuite sont en forte progression.

D’après l’Onisr (Observatoire national interministériel de la sécurité routière), cité par le FGAO, 800 000 conducteurs roulaient sans assurance en 2017.

Source : AM-TODAY.COM (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
France

Renault-Nissan-Mitsubishi présente son Cloud mondial

#Alliance Intelligent Cloud - #Renault-Nissan-Mitsubishi - #Véhicules connectés
Fruit de la collaboration entre Renault-Nissan-Mitsubishi et Microsoft, l'Alliance Intelligent Cloud, présenté le 20 mars, est la plateforme...

Fruit de la collaboration entre Renault-Nissan-Mitsubishi et Microsoft, l’Alliance Intelligent Cloud, présenté le 20 mars, est la plateforme digitale qui doit équiper les futures productions du groupe franco-japonais dès la fin de l’année en cours, à commencer par la Renault Clio V et la Nissan Leaf. Ce projet ambitieux a été concrétisé par l’utilisation de Microsoft Azure, grâce à un partenariat global signé entre RNM et le géant de l’informatique américain.

Concrètement, l’Alliance Intelligent Cloud va donner aux trois constructeurs la possibilité de délivrer des services connectés sur la quasi-totalité des 200 marchés couverts par les membres de l’Alliance, dont l’Europe et le Japon, dans un tout premier temps. Pour ce faire, la plateforme mondiale a été conçue pour être capable de collecter, de gérer et d’analyser un large volume de données générées par les véhicules connectés pour fournir des services intelligents. Elle est d’ailleurs présentée comme « la plus puissante et la plus étendue au monde », par Kal Mos, directeur véhicules connectés de l’Alliance.

Les véhicules utilisant l’Alliance Intelligent Cloud disposeront d’un accès continu à l’Internet. Cela permettra de bénéficier de diagnostics détaillés à distance, d’un déploiement de logiciels, de mises à jour du système informatique, mais aussi de services d’info-divertissement. A l’avenir, l’Alliance Intelligent Cloud sera capable de connecter les véhicules de l’Alliance à une infrastructure de villes intelligentes et à des partenaires potentiels, ont fait savoir les constructeurs.

Source : JOURNALAUTO.COM (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Royaume-Uni

Toyota va fabriquer une nouvelle voiture hybride pour Suzuki au Royaume-Uni

#Accord - #Suzuki - #Toyota - #véhicule hybride
Toyota a annoncé qu'il allait fabriquer une nouvelle voiture hybride pour son partenaire Suzuki au Royaume-Uni Toyota a expliqué qu'il allait...

Toyota a annoncé qu’il allait fabriquer une nouvelle voiture hybride pour son partenaire Suzuki au Royaume-Uni. Toyota a expliqué qu’il allait fournir “un véhicule hybride électrique” à son compatriote Suzuki, qui sera inspiré du modèle Toyota Corolla Wagon. Les moteurs seront fabriqués à Deeside (pays de Galles) et les véhicules assemblés à Burnaston.

Le nouveau véhicule qui sera commercialisé par Suzuki devrait être fabriqué à partir de la fin 2020, a ajouté Toyota, qui n’a pas précisé si de nouveaux emplois seraient créés localement. Ce modèle assurera la pérennité de l’activité des usines concernées.

“C’est une bonne nouvelle pour nos usines au Royaume-Uni”, s’est réjoui Marvin Cooke, directeur général de Toyota au Royaume-Uni. “Produire des véhicules supplémentaires pour d’autres clients est un exemple parmi d’autres des efforts que nous faisons pour conserver nos opérations manufacturières au Royaume-Uni aussi compétitives que possible”, a-t-il ajouté.

La stratégie de Toyota a été perturbée par la perspective du Brexit, à l’instar de ses concurrents japonais Nissan et Honda qui eux aussi assemblent des centaines de milliers de voitures chaque année au Royaume-Uni – dont une bonne partie est exportées vers les autres pays de l’UE.

Début mars, le président pour l’Europe de Toyota, Didier Leroy, avait prévenu qu’il serait “extrêmement compliqué” de fabriquer de nouveaux modèles dans ses usines britanniques en cas de Brexit sans accord, laissant planer le doute sur sa volonté d’investir dans le pays.

Il a souligné que Toyota n’avait pas “pour projet de se retirer du Royaume-Uni et d’arrêter la production” dans ce pays, mais a ajouté qu’un Brexit dur engendrerait “une montagne” de problèmes pour ses usines britanniques.

Les autorités britanniques ont toutefois promis que, même en cas de Brexit sans accord, les pièces détachées du secteur automobile venant de l’UE ne seraient pas taxées à l’importation. Mais les professionnels du secteur sont quand même très inquiets, évoquant notamment des complications réglementaires, qui perturberaient le rythme bien huilé des échanges nécessaires pour la fabrication d’automobiles nécessitant de très nombreux composants.

Toyota a investi un total de 2,75 milliards de livres depuis le début de sa présence industrielle au Royaume-Uni au début des années 1990, dont 240 millions de livres récemment pour moderniser son usine d’assemblage de Burnaston afin d’y produire la nouvelle Corolla. Toyota emploie quelque 3 200 personnes sur ses deux sites de production britanniques.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Allemagne

Un accord a été trouvé pour le transfert de 2 000 salariés d’Opel chez Segula

#Accord - #Emplois - #Groupe PSA - #Ingénierie - #Opel - #Segula
Un accord a été trouvé avec les représentants du personnel d'Opel pour le transfert de 2 000 salariés de la marque à l'éclair chez Segula En...

Un accord a été trouvé avec les représentants du personnel d’Opel pour le transfert de 2 000 salariés de la marque à l’éclair chez Segula. En effet, 2 000 des 7 000 ingénieurs du centre de Rüsselsheim doivent être transférés chez le Français.

Après des mois de conflit, Opel a donc trouvé un accord avec comité d’entreprise en vue de réduire les effectifs de son centre de recherche et de développement de Rüsselsheim.

La volonté de transférer une partie des ingénieurs du centre de Rüsselsheim d’Opel à Segula avait été annoncé par le Groupe PSA en novembre dernier. 

Segula a d’ailleurs indiqué vouloir créer un centre de design à Rüsselsheim, avec les salariés d’Opel qu’il aura récupéré.

Aux termes de l’accord conclu mercredi avec le comité d’entreprise, les ingénieurs du centre de R&D d’Opel à Rüsselsheim qui ne souhaitent pas rejoindre les rangs de Segula pourront quitter l’entreprise en choisissant entre trois options, à savoir un départ à la retraite anticipée, un programme de mise à la retraite progressive ou des indemnités.

PSA, qui a racheté Opel en 2017, s’est félicité de cet accord et a souligné que le comité d’entreprise avait démontré sa capacité à “trouver des solutions pour renforcer durablement la performance d’Opel dans le meilleur intérêt des employés”.

Après le départ des 2 000 ingénieurs, le centre de Rüsselsheim continuera à concevoir des véhicules pour Opel et le groupe PSA. Le site deviendra le centre mondial de compétences du groupe français dans quinze domaines, dont l’hydrogène, les utilitaires ou le nouveau moteur à essence 1,6 litre.

Source : ECHOS (21/3/19), XINHUA NEWS, AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Suède

Volvo Cars lance la clé dématérialisée Care Key

#Autopartage - #Care Key - #Clé - #Volvo Cars
Le constructeur suédois Volvo Cars lance la clé dématérialisée Care Key qui permettra de faciliter l'autopartage A compter de 2021, Volvo...

Le constructeur suédois Volvo Cars lance la clé dématérialisée Care Key qui permettra de faciliter l’autopartage.

A compter de 2021, Volvo Cars équipera tous ses modèles de cette clé Care Key.

Cette clé dématérialisée permettra au propriétaire d’une Volvo de fixer des limitations de vitesse à leur voiture avant de la prêter à une personne inexpérimentée par exemple.

Hakan Samuelsson, président de Volvo Cars, a déclaré vouloir ouvrir un débat sur la question de savoir si les constructeurs ont le droit voire l’obligatoire d’installer des technologies qui modifieraient les comportements des conducteurs d’automobiles.

Par exemple, Volvo Cars a récemment annoncé qu’il allait limiter la vitesse de tous ses véhicules.

Source : XINHUA NEWS (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Suède

Volvo Cars table sur une forte hausse des ventes de ses voitures hybrides rechargeables

#Hybrides rechargeables - #Prévisions - #Ventes - #Volvo Cars
Volvo Cars table sur une forte hausse des ventes de ses voitures hybrides rechargeables d'ici à la fin de l'année Les variantes hybrides...

Volvo Cars table sur une forte hausse des ventes de ses voitures hybrides rechargeables d’ici à la fin de l’année. Les variantes hybrides rechargeables devraient ainsi représenter 20 à 25 % de ses ventes totales.

Cette forte hausse attendue s’explique notamment par le fait que Volvo Cars avait jusqu’à présent sous-estimé la demande pour sa famille de modèles hybrides rechargeables.

Le constructeur suédois commercialise des versions hybrides rechargeables des véhicules de loisir XC90 et XC60 et des breaks V90 et V60. Ces variantes représentent déjà environ 10 à 15 % des ventes totales de Volvo Cars dans le monde.

Toutefois, le constructeur n’avait pas prévu suffisamment de batteries et moteurs électriques (ainsi que d’autres composants essentiels pour les transmissions hybrides rechargeables) pour pouvoir répondre à la demande pour ses modèles hybrides rechargeables. Faute d’un approvisionnement suffisant, le constructeur ne peut donc pas satisfaire à la demande.

Actuellement, le constructeur accélère son approvisionnement et sa production des composants nécessaires pour produire des modèles hybrides rechargeables, ce qui permettra de mieux répondre à la demande.

Malgré cet approvisionnement insuffisant, Volvo Cars a déjà vendu 26 800 hybrides rechargeables en Europe l’an dernier (contre 16 000 en 2017).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (21/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche
Suède

Volvo Cars va ajouter des capteurs pour éviter la conduite en état d’ébriété

#Assistance à la conduite - #Caméra - #Capteur - #Sécurité Routière - #Volvo Cars
Volvo Cars va ajouter des capteurs pour éviter la conduite en état d'ébriété Des caméras et capteurs contrôleront les éventuels signes...

Volvo Cars va ajouter des capteurs pour éviter la conduite en état d’ébriété. Des caméras et capteurs contrôleront les éventuels signes d’ébriété ou de distraction chez le conducteur pour prévenir les accidents.

Ces capteurs seront en premier lieu installés sur les véhicules dérivés de la plateforme SPA2, comme le XC90 par exemple, et ce à compter de la prochaine décennie.

Parmi les comportements qui seront détectés par ce capteur, le système pourra détecter l’absence de mouvement du volant pour des périodes prolongées, les yeux fermés, des temps de réaction lents ou encore d’importants coups de volant.

Après la détection de tels comportements (ébriété, fatigue ou distraction par un téléphone portable)à, le véhicule pourrait intervenir en limitant la vitesse, en alertant le service Volvo on Call (le système d’appel d’urgence de Volvo Cars) ou en ralentissant voire en stationnant la voiture.

Ce système est une avancée supplémentaire vers l’objectif de Volvo Cars de ne plus enregistrer d’accident de la route mortel impliquant un modèle de leur marque à compter de 2020.

“En termes de sécurité routière, nous préférons éviter les accidents plutôt que de réduire leurs conséquences”, a expliqué le responsable du développement de Volvo Cars, Henrik Green.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE (20/3/19)
Lire l'article complet Icone de flèche

Retrouvez toutes les analyses de 14h