Fermer
#Etats-Unis - #San Francisco - #Taxis sans chauffeur - #Waymo

Waymo teste son service de taxis sans chauffeur à San Francisco

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après Phoenix (Arizona) où ses véhicules circulent déjà depuis 2017, Waymo a annoncé cette semaine l’arrivée à San Francisco (Californie) de son service de taxis autonomes sans chauffeur, pour des tests avec des passagers. Les taxis ne seront dans un premier temps utilisés que par des employés de la filiale de conduite autonome d’Alphabet (maison mère de Google), volontaires pour récolter des données qui serviront à améliorer la technologie.

A Phoenix, le service commercial sans chauffeur – il n’y a pas de conducteur dans les véhicules, ni de pilote à distance – est disponible pour un nombre limité de clients. La ville, située sur une plaine, bien quadrillée, peu piétonne et très ensoleillée, se prête bien à l’exercice. A San Francisco, Waymo sera confronté à un environnement moins favorable : la météo est plus nuageuse et moins prévisible, et l’entreprise note dans un communiqué qu’elle devra faire face « aux collines qui s’enchaînent et aux grandes routes sableuses le long de l’océan, aux rues étroites et aux autoroutes, aux pistes cyclables et aux rails des trams ».

« Construire un service de conduite autonome qui puisse affronter cette complexité en toute sécurité et de façon efficace représente un immense défi d’ingénierie », souligne Waymo, qui adapte ses capteurs et logiciels à un environnement urbain plus dense et plus volatil.

La ville et sa région ne sont néanmoins pas totalement nouvelles pour le système, puisque l’histoire de Waymo a commencé dans la baie de San Francisco et que ses voitures ont parcouru leurs premiers « 1 000 miles autonomes » en Californie, y compris dans la capitale des technologies et dans la Silicon Valley, où Google à son siège.

LEBLOGAUTO.COM (18/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.