Fermer
#Résultats financiers - #Volvo Group

Volvo Group a publié des résultats trimestriels en hausse

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Volvo Group, qui avait été durement touché en 2020 par la pandémie de coronavirus, a publié des résultats trimestriels en hausse et supérieurs aux attentes des analystes mais il s’attend toujours à une production perturbée à cause de la pénurie de semiconducteurs.

« Le premier trimestre 2021 a été caractérisé par une forte activité de nos clients, qui s’est traduite par une solide demande de nouveaux produits et services », s’est félicité le président du constructeur suédois de poids lourds Martin Lundstedt.

Le bénéfice net de Volvo Group sur la période janvier-mars ressort à 8,8 milliards de couronnes (874 millions d’euros), contre 4,67 milliards un an plus tôt. Le chiffre d’affaires a progressé de 2,8 %, à 94 milliards (+ 13 % hors effets de change), et la marge opérationnelle ajustée a progressé de 4,8 points à 12,6 %, un niveau « historiquement élevé » selon M. Lundstedt.

Pour le deuxième trimestre, le constructeur s’attend toujours à des arrêts significatifs de sa production, en raison de la pénurie persistante de semiconducteurs, qui a eu des effets « limités » au premier trimestre. « La chaîne d’approvisionnement mondiale pour les semiconducteurs ainsi que pour d’autres composants reste très instable et l’incertitude quant à l’évolution est élevée », a déclaré M. Lundstedt. « Nous ne pouvons pas exclure de nouvelles perturbations tant dans le secteur des camions que dans d’autres parties du groupe », a-t-il poursuivi.

Volvo avait annoncé en mars qu’il allait devoir observer des arrêts de production en raison de la pénurie persistante de semiconducteurs. Au total, ces arrêts doivent s’élever à « deux à quatre semaines suivant les sites de production », a indiqué le constructeur.

AFP (22/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.