Fermer
#Résultats financiers - #Volvo Cars

Volvo Cars d’attend à une forte reprise des ventes au second semestre

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Volvo Cars, propriété du chinois Geely, a déclaré le 21 juillet s’attendre à une forte reprise des ventes au second semestre, après des pertes au premier liées aux effets du coronavirus. Plombé par un plongeon de ses ventes (- 14 %) au cours des six premiers mois de l’année, le constructeur suédois a annoncé dans un communiqué une perte nette de 1,17 milliard de couronnes (114 millions d’euros), contre un bénéfice de 3,4 milliards un an plus tôt. « La baisse que nous avons vu au premier semestre est temporaire. Nous prévoyons une forte reprise au second semestre », a commenté son patron Haakan Samuelsson, cité dans le rapport financier.

Les ventes sont tombées à 269 962 voitures (- 21 %), représentant un chiffre d’affaires de 111,76 milliards de couronnes. La Chine reste le principal marché de Volvo Cars (24,4 % des ventes), devant les Etats-Unis (16 %) et la Suède (9 %). Le résultat opérationnel est aussi tombé dans le rouge, avec une perte de 989 millions de couronnes, contre un profit de plus de 5,5 milliards l’an passé.

Comparé aux autres constructeurs, Volvo s’en est toutefois plutôt bien tiré : « si les ventes ont baissé en termes absolus au premier semestre, Volvo Cars a gagné des parts de marché en Chine, aux Etats-Unis et en Europe », affirme le groupe. En Chine le rebond a été très sensible au deuxième trimestre, limitant à 3 % la baisse des ventes sur le semestre. La baisse est plus marquée aux Etats-Unis (- 13,7 %) et en Europe (-29,5 %), où Volvo a toutefois là aussi fait mieux que la moyenne.

A l’exception du site américain de Charleston, toutes les usines ont repris leur activité, précise Volvo Cars. L’entreprise avait annoncé fin avril la suppression de 1 300 postes sur ses 25 000 en Suède. Sont visés des postes de cadres, et pas de production industrielle, selon la filiale de Geely.

AFP (21/7/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.