Fermer
#batteries - #Usines - #véhicules électriques - #Volkswagen

Volkswagen veut ouvrir des giga-usines de batteries en Europe

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Volkswagen a annoncé le 15 mars, lors de son « Power Day », qu’il voulait disposer de six usines de cellules de batteries en Europe d’ici à 2030 pour accompagner la croissance de ses ventes de voitures électriques. Ces usines, qu’il construira seul ou avec des partenaires, auront une capacité de production de de 240 GWh par an

« La mobilité électrique est devenue une activité essentielle pour nous. Nous intégrons désormais systématiquement des étapes supplémentaires dans la chaîne de valeur », a déclaré Herbert Diess, président du groupe allemand, soulignant que l‘électrique était « la seule solution pour réduire rapidement les émissions de la mobilité ».

Parmi les six usines, une sera située à Salzgitter, un important site de Volkswagen en Allemagne, et une deuxième est en cours de construction en Suède en partenariat avec Northvolt, spécialiste des batteries dans lequel le groupe allemand va augmenter sa participation. Pour les autres usines, « la localisation et des partenaires possibles sont en cours d’évaluation ».

Volkswagen, qui investit plus de 30 milliards d’euros dans son virage électrique, compte également faire baisser drastiquement (jusqu’à 50 %)  » les prix des batteries en misant sur un modèle unique pour 80 % de ses voitures et de vastes économies d’échelle.

Le groupe allemand a également annoncé un investissement de 400 millions d’euros d’ici à 2025 dans le réseau de recharge européen pour multiplier par cinq le nombre de points de recharge rapide et couvrir avec ses partenaires un tiers de la demande. Il va nouer des partenariats avec le groupe britannique BP, l’Espagnol Iberdrola et l’entreprise italienne Enel.

AFP (15/3/21), REUTERS (15/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.