Fermer
#Prévisions - #Résultats financiers - #Volkswagen

Volkswagen prévoit une nette amélioration de ses résultats cette année

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Volkswagen, qui a été relégué en 2020 au rang de deuxième constructeur mondial derrière Toyota, a annoncé le 26 février qu’il tablait sur un net rebond de ses ventes, de son chiffre d’affaires et de sa rentabilité cette année malgré la persistance de la pandémie de coronavirus.

L’an dernier, le bénéfice net du groupe automobile allemand a reculé de 37 %, à 8,8 milliards d’euros, et son bénéfice d’exploitation a chuté de 43 %. Les ventes de véhicules ont baissé de 15 %, à 9,3 millions d’unités, et le chiffre d’affaires a diminué de 11,8 %, à  222,9 milliards d’euros.

« Les résultats financiers sont nettement meilleurs que ce qui était initialement attendu et montrent de quoi notre entreprise est capable, en particulier dans un contexte de crise », a déclaré Frank Witter, directeur financier de Volkswagen, ajoutant que l’entreprise comptait maintenir la bonne tendance du second semestre sur l’année en cours.

Malgré des « conditions de marché difficiles », le groupe prévoit une marge d’exploitation comprise entre 5 % et 6,5 % cette année, contre 4,3 % l’an dernier, et vise « le haut de cette fourchette », a indiqué M. Witter.

Un des « défis » sera la stabilisation des chaînes d’approvisionnement, a noté Volkswagen, qui pâtit comme d’autres constructeurs de la pénurie de semiconducteurs et prévoit de rattraper la production perdue sur la deuxième moitié de l’année.

Des charges de 931 millions d’euros liées au scandale des moteurs diesel truqués ont pesé sur le résultat du groupe l’an dernier, contre 2,3 milliards d’euros en 2019.

AFP (26/2/21), REUTERS (26/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.