Fermer
#Résultats financiers - #Valeo

Valeo est presque revenu à ses niveaux pré-Covid au premier trimestre

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Valeo a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 8 % au premier trimestre, s’approchant de sa performance de début 2019, avant la crise du Covid-19. Le chiffre d’affaires a atteint 4,67 milliards d’euros, en hausse de 4 % en données publiées et de 8 % à taux de change constant, a indiqué l’équipementier dans un communiqué. Soit un résultat inférieur de 3,6 % aux chiffres d’avant-crise (4,84 milliards d’euros au premier trimestre de 2019).

« Après la baisse d’activité liée à la crise sanitaire, le groupe a connu une forte reprise, lui permettant d’atteindre, au premier trimestre 2021, un chiffre d’affaires proche de celui du premier trimestre 2019 », sur un marché réduit, a souligné le groupe.

En Europe et Afrique, des marchés qui représentent près de 50 % des ventes de Valeo, le chiffre d’affaires en première monte a baissé de 7 % au premier trimestre, à périmètre et taux de change constants, soit moins que la baisse de la production automobile. En Asie, il a progressé de 5 %, notamment grâce à la Chine.

Globalement, les chiffres ont notamment été tirés par les ventes d’équipements d’assistance à la conduite et d’éclairage, placés sur de voitures comme la Ford F-150 ou l’Audi A3, et les ventes d’éléments de moteurs électriques.

Le groupe a maintenu sa prévision de chiffre d’affaires pour 2021 de 18,2 milliards d’euros, contre 19,24 milliards d’euros en 2019 et 16,2 milliards en 2020. Valeo table toujours sur une hypothèse de croissance de 10 % de la production automobile mondiale. Les « perturbations d’approvisionnement » et « la hausse du prix de certaines matières premières » devraient avoir des conséquences limitées à environ 80 millions d’euros.

AFP (28/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.