Fermer
#Résultats financiers - #Valeo

Valeo a subi une perte de 1,1 milliard d’euros en 2020

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Valeo a enregistré une perte de 1,089 milliard d’euros au cours de l’année 2020 marquée par la crise du coronavirus, avec un chiffre d’affaires en recul de 16 %, à 16,4 milliards d’euros. Il avait brûlé plus d’un milliard d’euros au premier semestre, mais il s’est redressé au second.

L’équipementier, spécialiste notamment des motorisations électriques et des assistances à la conduite pour l’automobile, a retrouvé un niveau « normal » de prises de commandes, à près de 9,4 milliards d’euros, avec un résultat net de 126 millions d’euros.

« Après un premier semestre durant lequel Valeo a mis en œuvre un plan d’action qui lui a permis de réduire ses coûts (570 millions d’euros), le groupe a poursuivi, lors de la phase de reprise de l’activité au second semestre, le contrôle strict de ses coûts, de son besoin en fonds de roulement et de ses investissements , souligne le groupe dans un communiqué.

Pour s’adapter à la chute des ventes, Valeo a supprimé 12 000 postes dans le monde au premier semestre, dont près de 2 000 en France, notamment des intérimaires. Avec la reprise, les effectifs sont revenus au niveau de fin 2019, selon Valeo.

Le groupe souligne sa situation financière « assainie » après avoir dégagé au second semestre un niveau « record » de cash-flow libre de 1,34 milliard d’euros, et avoir réduit son endettement à moins de 3 milliards d’euros.

Valeo prévoit pour 2021 un chiffre d’affaires de 18,2 milliards d’euros, sur une double hypothèse de croissance de 10 % de la production automobile mondiale et de rattrapage au second semestre des pertes de production résultant de la pénurie de composants électroniques. Le groupe a proposé un dividende de 0,3 euro par action.

AFP (19/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.