Fermer
#Diesel - #Electrique - #Nissan - #Renault - #Uber

Uber s’engage à ne plus faire circuler de véhicules diesel en France d’ici à fin 2024

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Uber s’est engagé le 8 septembre à ne plus faire circuler de véhicules diesel en France d’ici à fin 2024 et à atteindre 50 % de véhicules électriques un an plus tard. « On prend […] un engagement historique dans notre secteur d’activité, de 50 % de véhicules électriques à horizon 2025 », a déclaré Laureline Serieys, responsable des opérations françaises de la plateforme de réservation de voitures avec chauffeur. Quelque 15 000 voitures doivent ainsi passer à l’électrique d’ici à 2025, un chiffre à comparer aux 60 000 ventes annuelles actuelles, a-t-elle précisé.

Pour inciter ses chauffeurs à convertir leurs véhicules, Uber va créer une sorte de cagnotte, alimentée par une augmentation des tarifs de 3 centimes par kilomètre au 1er janvier 2021, auxquels la société ajoutera 3 centimes de sa poche. Un chauffeur qui utilise la plateforme 42 heures par semaine pourra ainsi recevoir une aide de 4 500 euros s’il décide d’acheter un véhicule électrique au bout de trois ans, a expliqué Mme Serieys. Ce système remplacera fin 2021 une aide de 1 euro par course versée aux chauffeurs roulant en électrique (plafonnée à 4 000 euros), qui est fort peu utilisée, a-t-elle ajouté. Au total, Uber estime à 75 millions d’euros le montant de l’aide dont pourront bénéficier les chauffeurs sur cinq ans, la moitié apportée par les clients et l’autre par l’entreprise.

Les trajets effectués avec « Uber Green », formule permettant de réserver des véhicules hybrides ou électriques – 17 % de la flotte actuellement -, ne seront pas concernés par l’augmentation de 3 centimes du kilomètre, et deviendront moins chers, selon Uber France.

Uber a passé avec Renault et Nissan un accord européen « afin de faciliter l’accès aux véhicules électriques aux chauffeurs VTC ». La plateforme s’est aussi entendue avec EDF et Power Dot pour faire bénéficier ses chauffeurs de tarifs réduits et/ou de bornes de recharge rapide réservées. Ces mesures s’inscrivent dans un plan global estimé à 800 millions de dollars pour aider des centaines de milliers de chauffeurs aux Etats-Unis, au Canada et en Europe à passer aux véhicules électriques d’ici à 2025.

AFP (8/9/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.