Fermer
#Electrique - #Europe - #Proace Electric - #Toyota

Toyota fait ses débuts dans l’électrique en Europe avec le Proace Electric

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Toyota complète son catalogue utilitaire avec la déclinaison 100 % électrique du Proace. Le fourgon, premier modèle zéro émission de l’histoire de Toyota en Europe, repose sur la même architecture technique que ses cousins de Stellantis (Peugeot e-Expert, Citroën ë-Jumpy et Opel Vivaro-e).

Le Toyota Proace Electric est proposé avec deux batteries, l’une de 50 kWh offrant 230 km d’autonomie, l’autre de 75 kWh portant son endurance à 330 km. Cette dernière, plus rassurante pour les clients, devrait représenter 70 % du mix de vente. La marque a souhaité faciliter autant que possible la recharge en intégrant de série un chargeur triphasé de 11 kW, un câble de 8A/16A pour se brancher à une prise domestique et un câble triphasé de 32A pour faire le plein via une wallbox. De quoi recharger le véhicule en courant alternatif au mieux en 4h30 pour la petite batterie et en 6h45 pour la grande. En courant continu, un niveau de charge de 80 % est atteint entre 30 et 45 minutes avec un chargeur rapide de 100 kW. Toyota accompagne en outre ses clients dans l’installation de bornes de 7 à 22 kW par le biais d’un partenariat signé avec Zeborne.

Le Proace Electric est par ailleurs décliné en trois longueurs (Compact, Medium et Long), en versions fourgon, plancher-cabine pour les déclinaisons carrossées et en cabine approfondie. Une gamme calquée sur celle de la gamme à moteur thermique. Le passage à l’électrique n’a d’ailleurs aucun impact sur le volume de chargement (4,6 à 6,6 m3), la charge utile (1 000 kg) et la capacité de remorquage (1 000 kg). Le volume à bord est d’autant plus important que Toyota propose de série le système Moduwork, qui se matérialise par une trappe dans la cloison avant et un mécanisme de siège passager rabattable pour étendre la longueur de chargement.

Pour animer le tout, le Proace Electric a recours à un moteur de 136 ch procurant 260 Nm de couple et autorisant une vitesse maximale de 130 km/h. Des paramètres qui évoluent en fonction du mode de conduite sélectionné (Charge, Eco, ou Power).

A noter que seulement deux finitions sont au programme, Dynamic et Business, les volumes attendus ne justifiant guère plus de déclinaisons. Business, la proposition la mieux équipée, devrait représenter l’essentiel des ventes. Les tarifs s’échelonnent de 36 000 à 47 600 euros HT.

JOURNALAUTO.COM (12/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.