Fermer
#Electrique - #Moteur - #Stellantis - #Usine

Stellantis va produire un nouveau moteur dans l’usine historique de Douvrin

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Stellantis va produire un nouveau moteur dans l’usine de Douvrin (Pas-de-Calais), ont annoncé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et le directeur général Carlos Tavares dans un entretien conjoint accordé au Figaro du 14 avril.

Stellantis avait annoncé fin février la délocalisation en Hongrie d’un moteur à essence (EP) produit à Douvrin, une de ses implantations industrielles historiques. Parallèlement, le groupe a lancé sur ce site la construction avec Total, dans le cadre d’une entreprise baptisée ACC, d’une usine de batteries pour voitures électriques.

Mais au-delà de cette production de batteries qui démarrera selon lui en 2023, « nous avions décidé que la future génération du moteur à essence EB de génération 3 le sera sur ce site, qui a coconstruit sa performance avec les partenaires sociaux », a révélé M. Tavares au Figaro.

M. Le Maire, dans le même entretien, a salué « une excellente nouvelle pour les salariés du site ». « Je tenais en effet à ce que la production du moteur EB de génération 3 soit localisée à Douvrin et à ce que les emplois industriels soient préservés sur le territoire », a-t-il ajouté.

M. Tavares s’est voulu rassurant, affirmant au Figaro que le mouvement vers des voitures électriques représentait « en réalité une énorme relocalisation d’activité vers la France puisque ce sont des moteurs électriques, des boîtes de vitesse, des batteries qui représentent à elles seules 35 % de la valeur d’une automobile et que nous n’importerons plus d’Asie ».

De son côté M. Le Maire a défendu la stratégie du gouvernement, soit « des aides aux industriels en échange d’engagements de relocalisation. C’est ce que fait Stellantis à Douvrin, à Tremery ou encore à Metz ; Carlos Tavares tient ses engagements et je sais qu’il continuera à les tenir ».

AFP (13/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.