Fermer
#Carlos Tavares - #FCA - #Groupe PSA - #Résultats financiers - #Stellantis

Stellantis annonce de solides résultats pour l’année 2020

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

A la suite de la création de Stellantis, fruit de la réalisation de la fusion transfrontalière entre FCA et PSA le 16 janvier 2021, les publications du jour portent sur les résultats financiers des opérations antérieures respectives des deux groupes au titre de l’exercice 2020.

PSA a enregistré un chiffre d’affaires en recul de 18,7 % en 2020, avec un bénéfice net de deux milliards d’euros. Avec un chiffre d’affaires à 60,7 milliards d’euros, contre 74 milliards en 2019, et une marge de 6,1 %, le groupe a été fortement touché par la baisse des ventes, mais il a réussi à maintenir ses prix, souligne la direction de Stellantis. « Les résultats de 2020 démontrent de nouveau la résilience de PSA. Cette bonne santé financière représente une contribution essentielle au lancement de Stellantis », s’est félicité Carlos Tavares, ex-patron de PSA devenu directeur général de Stellantis. Le constructeur a maintenu son niveau de profitabilité « malgré la lourde chute des marchés automobiles, et grâce à des ventes plus profitables et des économies », souligne sa direction. Les bénéfices ont baissé de 1,5 milliard d’euros par rapport à 2019.

Les ventes mondiales du constructeur français (Peugeot, Citroën, Opel, DS) ont diminué de 27,8 %, à 2,5 millions de véhicules. Les volumes ont notamment chuté en Europe (- 29,7 %, à 2,1 millions d’unités), où le groupe a réalisé près de 85 % de ses livraisons, et en Chine (- 57, 7%, à 45 965 unités), le premier marché mondial.

FCA a pour sa part dégagé un bénéfice net de 24 millions d’euros l’an dernier, signe que le groupe a résisté à la crise du secteur automobile provoquée par la pandémie de coronavirus. Ce bénéfice est néanmoins nettement inférieur à celui enregistré en 2019, qui était de 2,7 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires annuel du constructeur, qui compte les marques Fiat, Chrysler, Jeep, Maserati, Alfa Romeo, Dodge et Ram, a lui accusé le coup, chutant de 20 % à 86,67 milliards d’euros. Sur le seul dernier trimestre, il a baissé de 4 % à 28,58 milliards d’euros. Au quatrième trimestre, son bénéfice a atteint 1,56 milliard d’euros, en recul de 1 %. FCA a écoulé 3,43 millions de véhicules sur l’année, un chiffre en recul de 22%, « dû à des perturbations de la production et de la demande » engendrées par la pandémie de coronavirus. Sur le quatrième trimestre, les livraisons ont atteint 1,16 million d’unités, un chiffre comparable à celui de la même période de 2019.

Fiat-Chrysler a fait état de « résultats record » aux Etats-Unis, avec notamment un bénéfice opérationnel (Ebit) ajusté de 2,2 milliards d’euros au quatrième trimestre, en hausse de 8%. Pour l’ensemble du groupe, l’Ebit ajusté a grimpé de 11 % à 2,3 milliards d’euros au quatrième trimestre. Dans la région Europe-Moyen-Orient-Afrique (EMEA), le constructeur a écoulé 999 000 véhicules sur l’année, soit 273 000 de moins qu’en 2019. Au quatrième trimestre, l’Ebit ajusté a bondi de 43 %, à 66 millions d’euros dans la région EMEA, en raison notamment du lancement de véhicules électriques et de réductions de coûts.

« Ces résultats mettent en évidence la solidité financière de Stellantis, qui réunit deux entreprises fortes et saines. Stellantis prend un départ lancé et se concentre totalement sur l’atteinte de l’ensemble des synergies annoncées », a indiqué M. Tavares.

Conformément à l’accord de rapprochement tel que modifié en septembre 2020, le conseil d’administration de Stellantis a approuvé une distribution d’1 milliard d’euros au bénéfice de ses actionnaires, sous réserve de l’approbation de l’assemblée générale annuelle devant se tenir le 15 avril 2021.

Pour cette année, le nouveau groupe prévoit un marché en hausse de 8 % en Amérique du Nord, de 20 % en Amérique du Sud, de 10 % en Europe, de 3 % au Moyen-Orient & Afrique, de 3 % en Inde & Asie Pacifique et de 5 % en Chine.

Stellantis compte atteindre une marge opérationnelle courante comprise entre 5,5 % et 7,5 % en l’absence de tout confinement significatif lié à la Covid-19.

AFP, COMMUNIQUE DE PRESSE STELLANTIS (3/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.