Fermer
#Pénurie de puces - #Production - #Restructuration - #Ssangyong

Ssangyong suspend à nouveau temporairement sa production

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le constructeur coréen Ssangyong, détenu à hauteur de 74 % par l’Indien Mahindra, a annoncé qu’il mettrait son usine de Pyeongtaek à l’arrêt pendant une semaine, du 8 au 16 avril, par manque de puces. L’usine d’assemblage de Ssangyong avait redémarré le 2 mars après 16 jours d’interruption en février à la suite du refus de sous-traitants de fournir des pièces détachées en raison de retards de paiement.

En difficulté financière, Ssangyong avait demandé son placement sous administration judiciaire en décembre dernier après avoir échoué à prolonger ses prêts existants auprès de ses créanciers. Le constructeur avait obtenu une suspension de trois mois de son obligation de rembourser ses dettes, jusqu’au 28 février, alors qu’il cherche un nouvel investisseur. L’unique investisseur potentiel, l’importateur américain de véhicules HAAH Automotive Holdings, n’ayant pas soumis de lettre d’intention pour racheter l’entreprise, le processus de restructuration de Ssangyong devrait débuter prochainement.

YONHAP (8/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.