Fermer
#Allemagne - #Opel - #Segula Technologies

Segula Technologies réduit la voilure en Allemagne

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Ambitionnant de devenir leader mondial de l’ingénierie automobile, Segula Technologies avait repris l’an dernier environ 700 salariés du centre de R&D d’Opel à Rüsselsheim, après son rachat par le Groupe PSA. De quoi, espéraient alors les dirigeants de l’ingénieriste, doubler de taille dans les cinq ans grâce notamment à sa branche automobile, qui représente 55 % de son activité.

Un an plus tard, sous l’effet de la pandémie de Covid-19, Segula est contraint de lancer un plan de restructuration outre-Rhin. « Nous avions pourtant démarré très fort », regrette Franck Vigot, directeur de la branche automobile du groupe. « Nous sommes passés très vite de 15 à 50 clients en Allemagne, comptant notamment les gros constructeurs du pays. Mais avec la crise sanitaire, beaucoup ont revu leurs projets à la baisse, et nous devons aujourd’hui redimensionner notre activité », explique-t-il.

La société a lancé la procédure d’information des organisations syndicales en Allemagne, où elle compte 1 000 salariés sur les 13 000 employés dans le monde (à fin 2019). « Le marché allemand s’est contracté de 30 % », estime Franck Vigot, qui communiquera sur le nombre de personnes concernées une fois les négociations terminées.

« Nous ne regrettons toutefois pas cet investissement, qui nous a apporté un centre d’expertise moderne et très compétent, doté de moyens d’essais pointus et reconnus », poursuit-il. La part d’Opel dans les revenus de Segula outre-Rhin, qui devait diminuer progressivement sur une période de quatre ans, est toujours de 90 %.

Alors que, tous secteurs confondus, le chiffre d’affaires de Segula Technologies a atteint 740 millions d’euros en 2019, en hausse de 14 %, le coronavirus a entraîné une chute de l’activité de la société à 30 % ou 40 % de son niveau normal. Elle est depuis revenue à 85 % en moyenne – mais seulement 80 % dans l’automobile. « Sur l’année, nous constaterons entre 20 % et 30 % de baisse de nos revenus : ce qui n’a pas été fait ne le sera jamais », souligne M. Vigot. « Nous estimons que, hors automobile, l’activité reviendra à son niveau d’avant-crise d’ici au début de 2021. Mais dans l’auto, il faudra un an de plus », prévoit-il.

ECHOS (8/10/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.