Fermer
#Renault Trucks - #Résultats financiers

Renault Trucks affiche des résultats en baisse mais se dit « serein » du fait de ses gains de parts de marché

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault Trucks a vu ses ventes sur le marché français plonger en 2020 sous l’effet de la crise sanitaire, mais se dit « serein » du fait de ses gains de parts de marché. Le groupe basé en banlieue lyonnaise a vendu 17 937 véhicules l’an dernier, dont 7 783 utilitaires Master, a indiqué le 23 mars à la presse son directeur général France, Christophe Martin. C’est 27 % de moins que les 24 621 unités de 2019, mais il a accru sa part du marché français du poids lourd neuf d’un peu plus d’un demi-point, à 28,3 %.

Le marché français du camion de plus de 6 tonnes est passé de 55 000 unités en 2010 à 41 000 unités en 2020. Même si « la visibilité est encore faible », M. Martin le voit remonter entre 45 000 et 50 000 unités en 2021. Cela se traduirait pour Renault Trucks France par des ventes de 13 500 à 15 000 camions lourds. « On sera dans cet ordre de grandeur », a-t-il pronostiqué, se disant « très confiant » dans la capacité à maintenir les parts de marché de l’entreprise sur la foi des retours de ses clients.

« Comme ses concurrents », la filiale du groupe suédois Volvo risque toutefois d’être contrainte de fermer temporairement des usines, en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, a prévenu M. Martin.

Au niveau mondial, Renault Trucks a commercialisé 41 117 véhicules l’an dernier, contre 54 098 un an plus tôt (- 24 %), un décrochage conforme à celui du marché.

M. Martin s’est par ailleurs félicité de l’accueil réservé à son nouveau camion fonctionnant au B100, un carburant 100 % d’origine végétale. Le groupe a reçu 600 commandes et en espère un millier cette année.

Renault Trucks s’est aussi fixé pour objectif que 10 % de ses ventes soient réalisées avec des véhicules électriques en 2025 (et 30 % en 2030). Dès 2023, il espère pouvoir offrir une gamme complète dans l’électrique, non seulement pour le marché de la livraison, mais aussi pour les marchés de la construction et du transport longue distance.

AFP (23/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.