Fermer
#Bonus - #Malus

Que pensent les français du nouveau malus écologique ?

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Quelques jours après l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation européenne sur le malus écologique, Club Identicar partage les résultats de son étude sur l’avis des Français concernant les nouveaux barèmes de bonus et de malus et les conséquences sur leurs futurs achats de véhicules. Un mois après la mise en application de la nouvelle réglementation du bonus-malus écologique, il apparaît que près d’un tiers des Français n’ont jamais entendu parler de cette nouvelle règlementation (32 %) et que près d’un Français sur deux ont été sensibilisés mais ne savent pas exactement de quoi il s’agit (48 %). Parmi les Français qui connaissent la réforme, 46 % la jugent injuste et contraignante, car c’est l’automobiliste qui « trinque une nouvelle fois ». Cet avis négatif ressort d’avantage chez les personnes de 55 ans et plus (56 %), ainsi qu’en milieu rural (55 %). A l’inverse, les 18-24 ans (63 %) et les Parisiens (47 %) la trouvent juste et pertinente pour la transition écologique. En cas d’achat, plus d’un Français sur deux (51 %) indique qu’ils ne se laisseraient pas guider par ce système de bonus-malus pour le choix d’un nouveau véhicule. Parmi ces derniers, 18 % pensent qu’il s’agit d’une énième taxe et n’aiment pas l’idée de devoir payer une taxe en plus pour un véhicule qui leur plaît, et 33 % avancent ne pas avoir les moyens de s’offrir un véhicule hybride ou électrique, même avec l’aide du bonus écologique. Les jeunes se démarquent une nouvelle fois, puisque 48 % des 18-24 ans indiquent que cette réglementation aura une incidence sur leur décision en cas d’achat (contre 34 % des 55 et plus). Les chiffres évoluent légèrement chez les Français qui ont l’intention d’acheter un véhicule durant les 12 prochains mois : 47 % d’entre eux affirment qu’ils tiendront compte de la réforme pour leur achat car ils sont sensibles à la question écologique (contre 41 % des Français au total).

AM-TODAY.COM (3/3/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.