Fermer
#brevets - #Europe - #Groupe PSA - #Michelin - #Renault - #Valeo

PSA, Renault, Michelin et Valeo dans le top des dépôts de brevets en Europe

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le 16 mars, l’Office européen des brevets (OEB) a présenté les résultats de son baromètre annuel de l’innovation : Patent Index 2020. Avec 1 016 demandes de dépôts de brevets, le secteur de la mobilité reste le principal domaine technologique le plus innovant en France. L’automobile porte cette dynamique, puisque quatre entreprises françaises se glissent dans le top 25 de l’innovation dans les transports à l’OEB : le Groupe PSA à la 10ème place, Michelin à la 12ème, Renault à la 13ème et Valeo à la 16ème.

Pourtant impacté par la crise sanitaire, le secteur des tranports n’a pas baissé les bras en 2020. Le nombre de brevets français dans ce domaine affiche une hausse de 4,6 %, contre une baisse de 6,7 % en 2019. L’Hexagone se distingue ainsi de ses voisins européens dans le secteur. A l’échelle de l’Europe, le domaine des mobilités est celui qui connaît la plus forte baisse avec – 5,5%. Contrairement aux secteurs des produits pharmaceutiques (+ 10,2 %), des biotechnologies (+ 6,3 %) et des technologies médicales (+ 2,6 %).

La France sur le podium des pays européens les plus innovants. L’organisme a enregistré une totalité de 180 250 demandes de brevets européens en 2020, en légère baisse de 0,7 %. Avec 10 554 demandes, la France conserve sa deuxième place du classement des pays européens les plus innovants, derrière l’Allemagne (25 954 demandes). Pourtant en pleine crise sanitaire, avec l’Italie et la Finlande, l’Hexagone fait partie des rares exceptions à connaitre une hausse des demandes de brevets de 3,1 %. Là où l’Allemagne accuse une baisse de 3 %. « Le cas français en est un bon exemple et la résistance de son écosystème d’innovation est un signal positif dans ce contexte difficile » précise le président de l’OEB, António Campinos.

JOURNALAUTO.COM (16/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.