Fermer
#Pénurie de semiconducteurs - #PFA - #puces

Première réunion auto-électronique sur la pénurie de puces

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Une première réunion tripartite sur l’impact des pénuries de puces en France se tiendra le 10 février entre représentants des filières automobiles et électroniques et ceux de l’Etat, a indiqué à Reuters un porte-parole de la Plateforme de la filière automobile (PFA).

« L’objectif est de réunir l’ensemble des acteurs pour partager avec les pouvoirs publics la vision la plus large possible de la situation et le suivi à l’échelle des deux filières », a déclaré le porte-parole. Les pénuries de composants électroniques, imputables à la forte demande en informatique liée à l’épidémie de coronavirus et aux tensions diplomatiques entre les Etats-Unis et la Chine, ont conduit de nombreux constructeurs d’automobiles à interrompre leur production dans certaines de leurs usines.

Des sites européens de Stellantis et de Renault ont également commencé à être affectés à la fin de la semaine dernière et cette semaine.

Le ministère de l’Economie a l’intention de soutenir les actions des filières automobiles et électroniques pour remédier à cette situation, le cas échéant en facilitant la coordination avec d’autres Etats concernés, a indiqué mardi soir une source à Bercy.

REUTERS (9/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.