Fermer
#Anfa - #Electrique - #Entretien - #Observatoire des Métiers des Services de l'Automobile

Pourquoi la voiture électrique inquiète certains garagistes

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La voiture électrique semble avoir beaucoup d’arguments pour elle : écologique, fiable, plus économe à long terme, agréable à conduire et silencieuse. Pourtant chez les garagistes, l’arrivée de ces nouveaux véhicules ne suscite pas le même enthousiasme, bien au contraire. En effet, pour les professionnels du service automobile, les prestations sont beaucoup moins nombreuses : peu d’usure des rares pièces qui constituent le moteur, plus de vidange, moins de plaquettes de frein à remplacer grâce au freinage régénératif, etc.

« Le volume d’intervention sur les véhicules électriques est moitié plus faible que sur les véhicules à essence. En termes de pièces, c’est le même résultat », confirme Jocelyn Gombault, responsable de projet à l’Observatoire des Métiers des Services de l’Automobile. Pour l’heure, l’observatoire manque de recul sur ce marché encore jeune et les données sont prospectives – elles s’appuient toutefois sur le retour d’expérience des concessionnaires en Norvège. Ce pays, précurseur, a déjà électrifié plus de la moitié de son parc.

FIGARO (23/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.