Fermer
#Plastic Omnium - #Prévisions

Plastic Omnium revoit ses objectifs à la hausse pour le second semestre

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plastic Omnium a annoncé qu’il relevait ses objectifs pour le second semestre de son exercice décalé et qu’il anticipait un retour « dès 2021 » à un niveau de profitabilité comparable à celui de 2019. « Dans l’environnement de marché actuel » lié à l’épidémie de Covid-19, le groupe – qui produit des éléments extérieurs de carrosserie, des réservoirs de carburant, des systèmes de dépollution de véhicules et des systèmes de stockage d’hydrogène – indique dans un communiqué avoir mis en place « rapidement toutes les mesures nécessaires pour adapter sa structure de coûts et pour préserver sa trésorerie ».

« Ces mesures ont permis de faire face à une production automobile en baisse de 33 % au 1er semestre 2020 et de bénéficier au second semestre d’un redressement plus rapide qu’anticipé de la production automobile mondiale, en retrait estimé d’environ 3 %, contre – 10 % à – 15 % initialement attendus », détaille l’équipementier.

Ainsi, grâce à « un marché mieux orienté et des mesures de réduction de coûts efficaces », et « tout en prenant en compte les incertitudes qui pèsent sur la production automobile de fin d’année en Europe », Plastic Omnium annonce relever ses objectifs pour le second semestre, avec une marge opérationnelle « supérieure à 5 % », contre 4 % précédemment, et un flux de trésorerie libre « supérieur à 400 millions d’euros, contre 250 millions d’euros précédemment ».

Le groupe indique qu’à fin octobre, ses liquidités s’élevaient à 2,2 milliards d’euros, « un niveau similaire à celui de fin 2019, et supérieur aux 1,9 milliard d’euros au 30 juin 2020 ».

« Les programmes de rationalisation des coûts et de transformation de l’organisation se poursuivent. L’année 2021 s’annonce comme une année de fort rebond de l’activité où le groupe retrouvera des niveaux de rentabilité et de génération de flux de trésorerie libre comparables à ceux de 2019 », résume-t-il.

L’équipementier, qui veut se positionner « en leader mondial de la mobilité hydrogène », indique viser 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2030 « dans un marché d’au moins 2 millions de véhicules », et « avec 100 millions d’euros d’investissements annuels dans les prochaines années ».

En 2030 également, il vise « 25 % de parts de marché sur les réservoirs à hydrogène, entre 10 % et 15 % sur la pile à combustible et 10 % sur le système hydrogène intégré ».

AFP (25/11/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.