Fermer
#Plastic Omnium - #Résultats

Plastic Omnium annonce un chiffre d’affaires en légère hausse au 1er trimestre, tiré par l’Europe et l’Asie

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plastic Omnium a annoncé un chiffre d’affaires en légère hausse au premier trimestre (+ 1 %), avec des ventes tirées par l’Europe et l’Asie.

Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires économique (coentreprises comprises, au prorata de leur détention) de 2,16 milliards d’euros pour cette période.

A taux de change constants, les ventes progressent de 4,8 % entre janvier et mars.

Plastic Omnium a confirmé ses objectifs pour l’année 2021, avec « un fort rebond » des revenus et une marge opérationnelle à 6 % du chiffre d’affaires, comparable à celle de 2019.

Il a vu en début d’année son chiffre d’affaires augmenter de 2,4 % en Europe, où il réalise l’essentiel de ses ventes, et de 19,2 % en Asie hors Chine.

En Chine, « la croissance de l’activité est très forte » (+ 76,5 %) « et la surperformance s’accélèrera sur les prochains trimestres », souligne le groupe.

La production automobile mondiale a affiché au cours du trimestre une croissance de 13,6% essentiellement tirée par la Chine, « qui bénéficie d’une base de comparaison très favorable, ayant été le premier pays touché par la Covid-19 au 1er trimestre 2020 », relève Plastic Omnium.

En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires est pénalisé (-1 9,9 %) par la baisse de facturations d’outillages pour Volkswagen et BMW, qui seront « compensées dès le deuxième trimestre grâce aux lancements opérés au Mexique pour Lucid Air et General Motors », souligne l’équipementier.

Le groupe explique avoir renforcé depuis le début 2021 des « mesures de flexibilisation (…) pour absorber les conséquences des arrêts de chaines ou des réductions de production de nombreux constructeurs automobiles, liées aux ruptures d’approvisionnement, notamment de semi-conducteurs ».

Le premier trimestre est marqué cependant par « un niveau de prises de commandes qui renforce le potentiel de croissance, notamment grâce au positionnement du groupe sur les véhicules électriques ».

AFP (20/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.