Fermer
#Coronavirus - #Fermetures d'usines - #Plastic Omnium - #Résultats financiers

Plastic Omnium a résisté à la crise du coronavirus au premier trimestre

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plastic Omnium a résisté à la crise du coronavirus au premier trimestre, avec des ventes consolidées en recul de seulement 2,2 %, à 2,03 milliards d’euros, dans un marché mondial en chute d’environ 24 %, mais il prévoit « une forte décroissance » entre avril et juin. A périmètre et taux de change constants, la baisse des ventes est restée très modérée étant donné le contexte (- 2,7 %). L’équipementier explique cette performance par son « carnet de commandes solide », vantant dans son communiqué « la robustesse de son positionnement produits et clients et celle de son réseau industriel mondial ».

Comme l’ensemble des entreprises du secteur, Plastic Omnium a été contraint de fermer de nombreux sites pour protéger ses salariés et respecter des mesures nationales de confinement. « Dans le monde, à ce jour, 81 usines sur les 131 du groupe sont fermées », précise-t-il. La Chine, où a débuté l’épidémie de Covid-19, a été la première touchée et le groupe avait commencé à y stopper sa production début février. « Mi-mars, la totalité des 29 usines chinoises du groupe avait repris leur production. Leur taux d’utilisation est aujourd’hui d’environ 50 % », précise désormais l’entreprise.

Plastic Omnium prévoit en Europe et en Amérique du Nord « une reprise progressive de son outil industriel entre début mai et fin juin avec des taux d’utilisation qui resteront modérés dans les premiers mois ». En conséquence, le groupe s’attend à « un chiffre d’affaires en forte décroissance au deuxième trimestre, dans un marché automobile en chute de 45 % ». L’équipementier indique qu’il « poursuit ses plans de réduction de coûts et de préservation de ses liquidités sur une hypothèse de production automobile mondiale en baisse de l’ordre de 25 % sur l’ensemble de l’année 2020 ». Ces mesures incluent une réduction de 30 % des investissements sur l’année par rapport aux 512 millions d’euros de 2019.

Le groupe dispose de « 2,6 milliards d’euros de liquidités » et juge sa structure financière « très solide ». Il s’estime, si nécessaire, en mesure « de faire face à l’arrêt total de la production, au niveau mondial, pendant de nombreux mois », tout en honorant toutes ses échéances de règlement.

AFP (21/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.