Fermer
#Constructeurs - #Pénurie de semiconducteurs - #Stratégie

Pénurie de semiconducteurs : les constructeurs prennent les choses en main et tentent de s’adapter

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Face à la pénurie de semi-conducteurs, les constructeurs d’automobiles ont repris les choses en mains et tentent de s’adapter. Tous ont constitué une cellule de crise, et redoublent d’efforts pour maintenir leur production.

D’abord, ils cherchent à comprendre précisément quelle entreprise leur fournit quels composants, et pour quoi faire. « Jusque-là, ils passaient commande à leur fournisseur de Rang 1 pour un équipement et c’est ce dernier qui gère les achats auprès des fabricants de semi-conducteurs », explique Eric Kirstetter, associé chez Roland Berger, soulignant que quasiment tous les équipements, du train motopropulseur aux sièges, en passant par le système de freinage, les phares, ou les écrans, sont désormais pilotés par électronique.

Avec la crise, les constructeurs appellent désormais directement les fournisseurs de puces, pour leur faire savoir qu’ils sont prêts à payer plus cher, et pour sécuriser des commandes sur un an.

Au-delà de la sécurisation de leur approvisionnement pour l’avenir, les constructeurs doivent aussi répondre à un objectif plus immédiat : réallouer éventuellement des composants à certains véhicules ou à certains équipements. « Certains constructeurs ont mobilisé des bataillons d’ingénieurs pour appeler les fournisseurs de puces, afin de comprendre quelle puce va dans quel boîtier électronique, et d’optimiser ensuite les allocations », ajoute un autre consultant.

LES ECHOS (17/5/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.