Fermer
#batteries - #Nissan - #royaume-uni - #Usine

Nissan serait « en discussions avancées » pour construire une grande usine de batteries au Royaume-Uni

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Nissan est en « discussions avancées » avec le gouvernement britannique pour construire une usine géante de batteries au Royaume-Uni dans le cadre d’un plan post-Brexit pour faire du pays le principal centre de production du constructeur hors du Japon, a rapporté le Financial Times le 26 mai.

La nouvelle usine sur le site existant de Nissan à Sunderland serait gérée par le fournisseur de batteries chinois du constructeur Envision AESC et créerait des milliers d’emplois, a ajouté le quotidien, s’appuyant sur trois sources anonymes.

Sans confirmer le projet, le ministère britannique des entreprises (BEIS) a indiqué à l’AFP être déterminé à s’assurer que le Royaume-Uni reste l’un des meilleurs endroits au monde pour fabriquer des voitures. « Pour soutenir la transition du secteur automobile vers les véhicules électriques, nous prévoyons de permettre l’émergence d’usines géantes et de continuer à travailler étroitement avec les investisseurs et constructeurs pour avancer dans le projet de produire en masse des batteries au Royaume-Uni », a précisé le ministère qui a par ailleurs rappelé avoir annoncé une enveloppe de 500 millions de livres (578 millions d’euros) pour des projets d’électrification des véhicules britanniques.

Joint par l’AFP, Nissan a rappelé avoir « établi la production de voitures électriques et batteries au Royaume-Uni en 2013 pour la Leaf » et indiqué qu’il allait « continuer à électrifier [sa] gamme dans le cadre de [sa] trajectoire vers la neutralité carbone ». Fin janvier, le constructeur japonais avait confirmé son engagement au Royaume-Uni, où il possède la plus grande usine automobile du pays à Sunderland. Le Brexit dans les conditions négociées par Bruxelles et Londres « nous donne un avantage compétitif au Royaume-Uni et à l’extérieur », avait alors expliqué Ashwani Gupta, directeur général de Nissan, assurant que l’entreprise allait continuer à investir au Royaume-Uni.

AFP (26/5/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.